Débat : Quelles sont les limites du Web 2.0 ? Que sera le Web 3.0 selon-vous ?

Le , par rad_hass, Membre expérimenté
Web 2.0 quelles limites ?

Même si certains ne sont pas friand de cette appellation, on est obligé de constater que le Web a changé depuis quelques temps (voir quelques années), plus dynamique (RIA, Ajax, multimédia ...), plus ouvert à la participation de tout un chacun (les blogs en sont un des nombreux exemples), le contenu est devenu aussi riche que parfois inutile ...

C'est le partage de tout et n'importe quoi, quitte à aller trop loin à déroger aux règles, où vie virtuel renie la notion de vie privée.

Réseaux sociaux

Certains d'entre vous ont peut être du mal avec Facebook et l'ouverture voir l'absence de contrôle parfois de nos données, où des applications peuvent utiliser nos données ... Données qui d'ailleurs sont conservés par le site dans des obscures conditions ...

Mais ne voir que le côté obscure de ces outils nous feraient peut être passer devant ses avantages et à la substitution possible qu'il incarne aux manques de contacts, car nous sommes devenu plus que jamais individu dans un monde surpeuplé.

Tout y passe, nos nouveaux amis, nos anciens amis, nos futures recruteurs ... Les réseaux sociaux ont le vent en poupe ...

Encore plus loin

Si Facebook vous surprenez, attendez de voir Aka-Aki qui propose ni plus-ni moins que de vous rendre visible sur une carte à travers votre appareil mobile ...

Vous pourrez voir quelles sont les personnes connecté à proximité de vous, quels sont leurs hobbies et si un ami est éventuellement dans le coin. Digne d'un scénario de science fiction cette application une fois de plus est le fruit d'un projet de fin d'étude d'étudiants allemands.

Adieu ma vie privée


Si on commençait à voir les contours d'un monde virtuel s'installer dans nos vies, je pense notamment à Second Life, on voit aujourd'hui s'installer nos vies virtuels dans nos vies réel ... Allons nous tchater à 10 m d'écart avec la fille qui nous fait rêver au lieu de l'aborder ? Y a t il une limite aux réseaux sociaux virtuels ?
Et la je pense à un message que laisse une fille sur son profil Aka-Aki "adieu ma vie privée", on laisse à l'abandon notre vie privée, pire encore on le fait délibérément ...

Ce Web 2.0 qui a trouvé les outils et les technologies pour s'installer, redéfini les standards et les lois (Aucune réponse n'a été trouvé sur la légalité ou pas d'une application comme Aka-Aki). Restant dans l'actualité avec la nouvelle loi qu'on nous a promit, imaginez-vous être coupé d'Internet si votre vie virtuel fait partie intégrante de votre quotidien ? Dans quel cadre la police pourrait avoir accès à vos profils virtuels ?

La technologie a été souvent moteur des modifications dans la société et un de ces derniers brillant acteur a été Internet qui a marqué de son empreinte le mode de vie des Hommes ... Leur achats, leur amis et bientôt leurs vies seront virtuelles

Le Web 2.0 "appellation certes un peu marketing" reste fortement dépendant de la participation des internautes, reste à faire le tri et avoir des informations pertinentes et c'est parfois digne du parcourt du combattant. C'est donc à se demander quand est ce que aurons-nous un Web intelligent qui comprend, interprète notre langage et décrypte mieux notre sémantique.

En route vers le Web 3

Après le passage d'un Web plutôt static à un Web plus dynamique ... On se prépare à un Web plus intelligent, un Web dis sémantique ... Un Web qui nous comprendras mieux et sera mieux nous répondre.

Tim berner-lee un des fondateurs du Web moderne le défini comme la prochaine évolution ultime (Semantic web). Qui à travers une couche de métas-données, définit à travers des langages développés par le W3C, comme RDF (Resource Description Framework) ou encore OWL (Web Ontology Language), nous permettraient d'avoir des informations formalisées pour un traitement automatisé. Ce qui permet (Wikipedia Réf) :

Ces documents sont générés, traités, échangés par des logiciels. Ces logiciels permettent souvent, sans connaissance informatique, de :

* générer des données sémantiques à partir de la saisie d'information par les utilisateurs ;
* agréger des données sémantiques afin d'être publiées ou traitées ;
* publier des données sémantiques avec une mise en forme personnalisée ou spécialisée ;
* échanger automatiquement des données en fonction de leurs relations sémantiques ;
* générer des données sémantiques automatiquement, sans saisie humaine, à partir de règles d'inférences.

Je m'arrête là pour ne pas en dire trop et laisser place à mon prochain article qui parlera du Web Sémantique ;-)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de rad_hass rad_hass - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 12:48
Citation Envoyé par mon_nom_est_personne  Voir le message

Et puis apres tout ne serait-ce pas a la machine a se plier a l'homme et non l'inverse ?

J'avais pas vu ta réponse avant de poster la mienne et on peut dire que sur ce point on est d'accord ^^
Avatar de keaton7 keaton7 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 13:20
Je suis tout a fait d'accord avec le fait que l'outil n'est pas parfait, mais par exemple au lieu de taper "qui a cree le web", qui ne retourne aucun résultat cohérents, si tu tapes "origines internet", tu en a une flopée.

Je comprend tout a fait cette logique qui consiste a dire qu'en posant la question "vite fait", une réponse juste devrait ressortir, mais ce n'est pas le cas uniquement parce que le développement d'un tel outil commence a peine a être considéré. Les techniques de plus en plus pointues, permettant des indexations de plus en plus pousses et puissantes, la montée en puissance des serveurs de tous types, des bandes passantes, permettent de l'envisager, mais ce n'a pas toujours été le cas. J'ose croire que la solution de recherche que nous utilisons aujourd'hui représente la pointe du moteur de recherche d'il y a quelques années. Nul doute que tout ça nécessite une évolution.

Je me suis effectivement adapte, mais c'est le cas de tout, je pourrai aussi me plaindre que je doive pédaler et diriger mon velo ... J'ai appris a en faire, et alors ?
Avatar de rad_hass rad_hass - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 14:34
Citation Envoyé par keaton2000  Voir le message
Je me suis effectivement adapte, mais c'est le cas de tout, je pourrai aussi me plaindre que je doive pédaler et diriger mon velo ... J'ai appris a en faire, et alors ?

Non tu ne vas pas jusqu'au bout de ton exemple, c'est pas comme si on te demandait d'apprendre à diriger un vélo (comment utiliser google, en tapant le texte de recherche et appuyant sur la touche entrée ou le bouton recherche), mais plutôt te demander de modifier ta posture, musculature pour utiliser le vélo ... Ce qui est complètement différent ...

La recherche sur le Web actuellement est syntaxique, on ne cherche pas de logique ou de relation entre les mots ... Dans mon exemple (très simpliste) je voulais exprimer que même pour une requête assez simple on pouvait avoir des résultats complètement à côté de la plaque ... Alors oui si ta requête et assez simple pour que tu puisse l'exprimer avec des mots clés pertinents, d'accord ... Et encore si tu as besoin de documentation poussées il te faudrait plus que 5 résultats satisfaisant ... Donc tu vas être obligé de faire n recherche en combinant les différents mots clés lié à ton sujet ...
Avatar de keaton7 keaton7 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 14:42
C'est vrai.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 14:44
je dirais meme que la recherche actuelle est a un plus haut niveau (au niveau de la perception de la langue) c'est directement au niveau morphologique. car la syntaxe sous entend qu'il y ai une cohesion entre les mots et leur places les un au autre (je ne parle pas des colocations). Or comme tu l'as dis, pour obtinir un resultat il faut souvent jouer avec tes mots cle et leur position les un au autres. bien qu'un morpheme soit definit par l'unite de sens minimal, malheureusement le sens n'est pas la somme des unites semantiques minimal qui le compose.
Avatar de *alexandre* *alexandre* - Inactif https://www.developpez.com
le 28/04/2009 à 22:23
le web 3.0 sera plus axée sur le service à la demande et le personal cloud computing que la sémantique ... application qui utilise déjà le web 3.0 salesforce.com .... je vous invites à voir l'architecture proposée et les diverses api proposées

c'est vraiment des choses distinctes et ca n'a absolument rien à voir avec les divers réseaux sociaux que vous décrivez ...

je passe les habituels références (conneries) trouver sur le web
Avatar de Xorangoutan Xorangoutan - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 12/05/2009 à 16:06
Grâce au Web 2.0, la connerie connait un grand essor:
Internet, par le biais du contenu collaboratif, contient de plus en plus d'informations complètement fausses au mieux, complètement stupides au pire. J'en tiens pour preuve:
- ce message: au panthéon de la connerie, ce message est tellement con, qu'il arriverait en deuxième
- la reprise d'une citation par de nombreux journaux d'une fausse citation de feu Maurice Jarre
- la pauvreté orthographique et grammaticale des messages de cette discussion.

Le médium Internet est, à mon avis, le fautif:
- poster de l'information ou des connaissances erronées est simple et peu couteux.
- l'individu, wikipédiste par exemple, est placé sous les feux de la rampe immédiatement.
Editer un livre est si coûteux, que l'on réfléchit à deux fois avant d'écrire une connerie.
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/05/2009 à 16:12
Citation Envoyé par Xorangoutan  Voir le message
Grâce au Web 2.0, la connerie connait un grand essor:

Je ne pense pas, celle ci à toujours existée et existera toujours

La grande nouveauté c'est qu'elle est désormais de plus en plus visible et accessible à tous
Avatar de rad_hass rad_hass - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/05/2009 à 17:16
Citation Envoyé par *alexandre*  Voir le message
le web 3.0 sera plus axée sur le service à la demande et le personal cloud computing que la sémantique ... application qui utilise déjà le web 3.0 salesforce.com .... je vous invites à voir l'architecture proposée et les diverses api proposées

c'est vraiment des choses distinctes et ca n'a absolument rien à voir avec les divers réseaux sociaux que vous décrivez ...

je passe les habituels références (conneries) trouver sur le web

Très intéressent, c'est vrai qu'on parle beaucoup actuellement de cloud computing et certains n'hésite pas à dire que ça sera la prochaine évolution de l'informatique (même si on peut dire que ce n'est pas si nouveau que ça ...). Mais néanmoins même pour le cloud computing, le web semantique peut être utile voir indispensable selon le dire de certains, exemple d'un article très intéressent que j'ai lu y a pas longtemps :

The future of the cloud
SAN FRANCISCO--The cloud was omnipresent at the Web 2.0 Summit as industry executives discussed the migration from the client to millions of virtualized servers as the information pipe.

"There is a lot of hype. We think about the cloud as the next evolution in computing," said Cisco Chief Technology Officer Padmasree Warrior. "It's a way of abstracting the services and applications from the physical resources and using a more on-demand layer."

Warrior believes that cloud computing will evolve from private and stand-alone clouds to hybrid clouds, which allow movement of applications and services between clouds, and finally to a federated "inter-cloud."

"We will have to move to an 'inter-cloud,' with federation for application information to move around. It's not much different from the way the Internet evolved. It will take us a few years to get there. We have to think about security and load balancing and peering," she said. "Flexibility and speed at which you can develop and deploy applications are the basic advantages that will drive this transformation."

Warrior laid out the cloud-computing stack as having four layers: IT foundation, flexible infrastructure, platform as a service, and applications (software as a service). Paul Maritz, CEO of VMware, noted that platforms as a service, such as Salesforce.com or Microsoft's forthcoming Azure, present a challenge for developers. "Developers have to make big bets and choose a platform. I think there is room to see other sources of technology that are more open and standardized," he said.

Paul Maritz, Kevin Lynch, Dave Giroaurd, and Marc Benioff at the Web 2.0 Summit panel on cloud computing.
(Credit: Dan Farber/CNET News)

Adobe CTO Kevin Lynch, acknowledged that compatibility at the cloud platform layer is a problem. "The level of lock-in in the cloud in terms of applications running and data aggregation is at a risky juncture right now in terms of continuity," he said.

Dave Giroaurd, president of Google Enterprise, brought up the potential legal tangles of moving intellectual property between clouds. "It's an unclear area of the law as to who owns what," he said. Salesforce.com CEO Marc Benioff touted integration between his Force.com platform and Google and Facebook as an example the way cloud services can be mashed up.

Eventually, cloud computing providers at all of the layers will become more open and adhere to standards that allow for federation and movement between clouds. Maritz sees cloud computing as helping to drive the information economy and stimulate new information marketplaces.

"The challenge is how to selectively and securely make information available so other parties can add value," he said. But just having the data and applications in the cloud won't be enough to create dynamic information marketplaces. "We need to find new data representations and ways to annotate data," Maritz said. Indeed, cloud computing won't be very compelling without what is variously called Web 3.0 or the Semantic Web.
Source

Avatar de Einheijar Einheijar - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/05/2009 à 12:57
Ma contribution utile

WEB 3.0 == Skynet
Avatar de - https://www.developpez.com
le 26/05/2009 à 13:11
Citation Envoyé par Einheijar  Voir le message
Ma contribution utile

WEB 3.0 == Skynet

ou John Henry
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Responsable bénévole de la rubrique Développement Web : Xavier Lecomte -