Google utilise Gmail pour suivre l'historique de tous vos achats en ligne,
Et il est difficile de le supprimer

Le , par Stan Adkens

164PARTAGES

7  0 
Les plateformes numériques connaissent une immense quantité d'informations sur vous et vos habitudes personnelles par le biais de la collecte de données, en utilisant des méthodes et des outils dont vous pouvez ne pas être pleinement conscients. Certains de ces outils font de plus en plus l'objet d'un examen minutieux de la manière dont ils collectent les données. Cependant, de nouvelles manières dont les données utilisateurs sont siphonnées continuent d’être révélées. Selon un nouveau rapport publié vendredi par CNBC, Google suit en silence presque tous les achats en ligne que vous avez effectués, grâce aux reçus d'achat envoyés à votre compte Gmail personnel. Et pire encore, ces informations sont conservées précieusement pour vous et pour une durée indéterminée via un outil Web privé.


En effet, Google suit une grande partie de ce que vous achetez, même si vous l'avez acheté ailleurs, comme dans un magasin ou chez Amazon par le biais de votre compte de messagerie Gmail, a rapporté CNBC. Vos achats sont regroupés au même endroit sur une page intitulée « Achats » que vous pouvez visiter en cliquant ici. L’auteur de l’article publié par CNBC a rapporté sa propre histoire relative aux achats avec Google :

« Une page intitulée « Achats » montre une liste précise de nombreuses choses - mais pas toutes - que j'ai achetées et qui remontent au moins à 2012. J'ai fait ces achats en utilisant des services en ligne ou des applications comme Amazon, DoorDash ou Seamless, ou dans des magasins comme Macy's, mais jamais directement via Google ». « Mais parce que les reçus numériques sont allés sur mon compte Gmail, Google a une liste d'informations sur mes habitudes d'achat », a-t-il ajouté.

D’après l’auteur, Google a retenu même des choses qu’il a oubliées depuis longtemps, comme les chaussures habillées achetées dans un magasin Macy’s le 14 septembre 2015, un rechargement de sa carte Starbucks en novembre 2014, et même un nouveau Kindle qu’il a acheté depuis le 18 décembre 2013 chez Amazon.

Un échantillon d'achats sur la page "Achats" de Google


En septembre dernier, Bloomberg a rapporté que Google avait acheté des données chez Mastercard pour lier les annonces en ligne aux achats en magasin afin de fournir des annonces plus pertinentes.

Le PDG de Google, Sundar Pichai, a reconnu, en décembre, que sa société pourrait « faire mieux » pour aider les utilisateurs à comprendre comment protéger leur vie privée dans un monde technologique avide de données. « Nous voulons simplifier les choses », avait déclaré Pichai aux membres du Congrès lors d'un échange de vues sur un certain nombre de problèmes de confidentialité. Dans un article d'opinion publié la semaine dernière dans le New York Times, Pichai a souligné certains de ces efforts, qualifiant la vie privée de « l'un des sujets les plus importants de notre temps ». Il a aussi déclaré :

« La vie privée ne peut pas être un produit de luxe offert uniquement aux personnes qui peuvent se permettre d'acheter des produits et des services de qualité supérieure ». « La vie privée doit être également accessible à tous dans le monde », a-t-il ajouté. Mais au-delà de ce beau discours, le géant de la Silicon Valley continue de recueillir en douce beaucoup d'informations personnelles sur les services que vous utilisez, tels que Gmail. Et Google ne permettrait pas aux utilisateurs de supprimer facilement certaines de ces informations telles que les données des achats, même si la société dit qu’elles ne sont visibles que par celui qui fait ces achats. Un porte-parole de Google a déclaré à CNBC :

« Pour vous aider à visualiser et à suivre facilement vos achats, réservations et abonnements en un seul endroit, nous avons créé une destination privée qui ne peut être vue que par vous ». « Vous pouvez supprimer ces informations à tout moment. Nous n'utilisons aucune information provenant de vos messages Gmail pour vous envoyer des publicités, y compris les reçus et les confirmations par e-mail indiqués sur la page Achats », a-t-il ajouté.

Selon CNBC, vous pouvez supprimer tous les reçus de votre boîte de réception Gmail et de vos messages archivés. Mais, il serait utile de les conserver au moins dans Gmail pendant le temps nécessaire pour un éventuel retour d’articles achetés en ligne. Mais selon CNBC, il n'y a aucun moyen de supprimer ces informations de la page « Achats » sans les supprimer également de Gmail. Lorsque vous cliquez sur l'option « Supprimer » sur la page « Achats », vous êtes guidés simplement vers le message Gmail afin d’effectuer la suppression demandée. En outre, la suppression des informations de la page Web « Achats » doit être faite individuellement pour chaque transaction enregistrée.


L’historique des achats effectués par les utilisateurs, y compris ceux qui datent de plusieurs années, sauvegardé sur une page Web de Google, en plus qu’il soit déjà dans la boîte de réception Gmail, contraste avec l'article publié la semaine dernière dans le New York Times par le PDG de Google Sundar Pichai, même si la page Web est privée. L’article semble être simplement un coup subtil à Apple et un engagement à refaire l'image de Google en tant que société soucieuse d'offrir un accès large et inclusif à des outils qui offrent aux utilisateurs plus de contrôle et une transparence accrue.

Dans le cadre de ses annonces Google I/O, la firme a annoncé une nouvelle politique de confidentialité pour ses appareils domestiques intelligents, étant donné qu'ils contiennent des microphones et des caméras et sont conçus pour être utilisés dans les domiciles. En février dernier, Google a dit avoir oublié d’annoncer, pendant un an, le microphone intégré à son système de sécurité et d'alarme résidentiel, Nest Secure, et le géant du numérique s’était rappelé juste au moment où il s’apprêtait à ajouter de nouvelles fonctionnalités à son appareil.

Google a fait savoir aussi lors de son événement que la prochaine mise à jour du système d'exploitation Android Q sera basée sur l'amélioration et la transparence des outils de confidentialité et de suppression des données. Plus tôt ce mois-ci, la société a également qu'elle allait bientôt permettre aux utilisateurs de supprimer automatiquement les données de localisation, Web et applicatives collectées sur ses produits et services, soit après trois ou 18 mois sur une base continue.

Google a indiqué dans sa page de confidentialité que chaque utilisateur est le seul à pouvoir voir ses achats. Mais il est aussi écrit que « Les informations relatives à vos commandes peuvent également être sauvegardées avec votre activité dans d'autres services Google ». Google dit en plus que vous pouvez voir et supprimer ces informations sur une page séparée intitulée « Mon activité », sauf que cela est impossible. Selon CNBC, la page de contrôle des activités de Google ne vous donne aucune possibilité de gérer les données qu'il stocke sur vos achats.

Google a aussi dit à CNBC qu’il est possible de désactiver entièrement le suivi, à partir d’une autre page pour les préférences de paramétrage de recherche. Toutefois, il n’en est rien, la procédure n’ayant pas fonctionné lorsque CNBC l’a essayée. Il n'y avait aucune option pour désactiver complètement le suivi, par ailleurs, CNBC a été surpris que l’option indiquée par Google ne soit pas mise en avant-plan sur les nouvelles pages de confidentialité de Google ou même dans la fonction de vérification de la confidentialité de Google.

Google déclare qu'il n'utilise pas votre Gmail pour vous montrer des annonces et vous promet qu'il « ne vend pas vos informations personnelles, y compris vos informations de compte Gmail et Google » et « ne partage pas vos informations personnelles avec des annonceurs, sauf si vous nous l'avez demandé ».

Mais en juin 2018, le rapport d’une enquête du Wall Street Journal a indiqué que Google aurait laissé des éditeurs tiers analyser des courriels de millions d’utilisateurs de Gmail qui s'inscrivent à des services de messagerie offrant des comparaisons de prix, des planificateurs d'itinéraires ou d'autres outils, même si Google a répondu en disant que « Le contenu des emails des utilisateurs de l’offre gratuite de Gmail ne sera plus utilisé pour générer de la publicité ciblée ».

Si Google n’utilise plus les données Gmail, quel est donc l’intérêt pour la firme d’héberger ces informations – les achats sur Google et en dehors de Google – sur une page Web spécifique, « Achats », dont la plupart des utilisateurs semblent ignorer l'existence. Google ne rendrait pas difficile la suppression des achats effectués depuis plusieurs années si la quantité effrayante d’informations qu’ils contiennent sur le comportement des utilisateurs ne l’intéressait pas.

Toutefois, espérons que Google s'améliore dans le domaine de la confidentialité et qu’il s'efforce de s'assurer que les utilisateurs sont au courant de ce qui est recueilli, de la façon dont il est recueilli et des façons de le supprimer, conformément aux nombreuses promesses faites lors de Google I/O 2019 et bien avant.

Source : CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle « révélation » de CNBC ?
Google envisage de simplifier ses paramètres pour les rendre plus faciles à contrôler. Un engagement franc ou stratégie pour se refaire une image en tant que société soucieuse de la confidentialité ?

Lire aussi

Google va déployer les contrôles de suppression automatique, pour l'historique de localisation et les données d'activité
Google : le micro intégré et non répertorié dans les spécifications de Nest n'était pas censé être secret, « c'était une erreur de notre part. »
Google achète des données chez Mastercard pour lier les annonces en ligne aux achats en magasin, afin de fournir des annonces plus pertinentes
41 % des utilisateurs d'assistants vocaux s'inquiètent pour la confidentialité de leurs données, selon un rapport de Microsoft
Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent, et en parlent dans un forum de discussion interne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/05/2019 à 11:35
Don't be evil qu'ils disaient ...
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/05/2019 à 12:17
les pratiques de Google et cie sont très intrusives, mais c'est le prix du gratuit...il est facile d'avoir un compte mail qui ne soit pas espionné par Google, mais il est difficile de l'avoir gratuitement.

moi j'aimais bien G+, et le fait est que depuis sa disparition, il n'est pas évident de trouver un hébergement gratuit et sans limite comme l'était G+ pour toute une série de communautés...on disait de G+ qu'il était vide (ce qui n'est pas vrai) mais que dire de diaspora* ?! D'ailleurs la disparition de G+ est sans doute plus liée à un manque de pub ou d'exploitation de données privées qu'autre chose à mon avis.
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/05/2019 à 14:24
D'accord Paul Toth, mais cela va mal finir avec le RGPD. Pourtant j'aime bien Google. Mais on fait pire en Europe. Les DPI sont utilisés pour gérer les flux internet source Ziff Davis. Donc nous avons une neutralîté du net qui n'est pas respectée et qui, en France, avec la Loi renseignement donne lieu à des débordements.
Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/05/2019 à 17:28
Je trouve que l'interet de ma privacy ne sont pas les données brutes que j'ai partagé avec google. Je veux savoir comment il est mon avatar virtuel vu qu'il me represente!
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/05/2019 à 20:09
J'achète pas mal sur internet, sur des sites classiques, et reçoit donc fréquemment des notifications d'achats normalement bien connues.
Je les utilisent pour faire mes comptes, donc je ne fait que les archiver, je ne les supprime pas.
Pourtant, ma page d'achat ne montre que 7 éléments entre 2014 et 2016.

Il semble qu'il faille grandement relativiser l'annonce.
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/05/2019 à 1:22
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
J'achète pas mal sur internet, sur des sites classiques, et reçoit donc fréquemment des notifications d'achats normalement bien connues.
Je les utilisent pour faire mes comptes, donc je ne fait que les archiver, je ne les supprime pas.
Pourtant, ma page d'achat ne montre que 7 éléments entre 2014 et 2016.

Il semble qu'il faille grandement relativiser l'annonce.
Moi aussi, mais pour ma part ma page d'achat ne montre rien du tout. Je suis peut-être mieux protégé que toi. Lol.
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/05/2019 à 18:14
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

Pourtant, ma page d'achat ne montre que 7 éléments entre 2014 et 2016.
Il semble qu'il faille grandement relativiser l'annonce.
Citation Envoyé par Namica Voir le message
Moi aussi, mais pour ma part ma page d'achat ne montre rien du tout. Je suis peut-être mieux protégé que toi. Lol.
Comme d'habitude avec les GAFAM, beaucoup de trucs marchent bien mieux en anglais qu'en français. A mon avis l'analyse des mails, même d'amazon, doivent moins bien fonctionner que là bas. Je parle même pas de vente-privée, cdiscount ou rueducommerce qui doivent juste être complétement ignorés
Avatar de EricRG
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 9:24
je ne voudrais pas être désagréable mais

si l'on utilise gmail.... Il ne faudrait pas aller se plaindre après !!!!

C'est comme si on laissait les clefs de sa maison sur sa porte et que l'on se plaigne après de s'être fait cambrioler !!!
C'est tout aussi absurde !!!

Utilisons Netcourrier (au minimum) ou mieux protonmail par exemple !!!

et donnons un peu de sous (ou alors, il ne faut pas se plaindre !!!)

"si c'est gratuit ! C'est toi l'produit" !!!!

Personnellement, j'utilise un compte google uniquement pour des choses très précises et très limitées et absolument publiques point barre.

Sur smartphone, il faut absolument boycotter chrome, ne pas utiliser la géolocalisation etc etc

Et oui, on ne pourra pas utiliser certaines applications mais il faudrait savoir ce que l'on veut !!!*

(Petit coup de colère, amicalement, ) )
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 18:57
Peu importe ce qu'on utilise, GMail ou autre, on ne connaît jamais tous les détails à moins de l'avoir fait soi-même (et encore). Peu importe l'outil, il est normal de se plaindre si on découvre des choses désagréable. À charge du fournisseur de l'outil de l'expliquer (comportement choisi, bogue, simple mauvaise usage de l'utilisateur) et à l'utilisateur de prendre ses décisions.

GMail n'est pas le mal. Ils ont un modèle économique qui est loin de faire l'unanimité, mais si on s'en accorde y'a pas de raison de le quitter. Cela n'empêche pas de se plaindre quand on découvre des choses désagréables, comme n'importe quel autre outil.
Avatar de EricRG
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 21:19
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Peu importe ce qu'on utilise, GMail ou autre, on ne connaît jamais tous les détails à moins de l'avoir fait soi-même (et encore). Peu importe l'outil, il est normal de se plaindre si on découvre des choses désagréable. À charge du fournisseur de l'outil de l'expliquer (comportement choisi, bogue, simple mauvaise usage de l'utilisateur) et à l'utilisateur de prendre ses décisions.

GMail n'est pas le mal. Ils ont un modèle économique qui est loin de faire l'unanimité, mais si on s'en accorde y'a pas de raison de le quitter. Cela n'empêche pas de se plaindre quand on découvre des choses désagréables, comme n'importe quel autre outil.
Bien sur qu'il est normal de se plaindre et c'est souvent parfaitement justifié.
Google n'est pas "le mal", c'est une multinationale ! <humour> Ce n'est pas pratiquement la même chose ? </humour>

Quand on on utilise gmail "ce n'est pas la peine de se plaindre" = ça ne sert à rien dans la pratique = vous pouvez toujours vous plaindre si cela vous fait plaisir !

Si on ne s'accorde pas à leur modèle économique : il ne faut pas utiliser leur service (ou vraiment le moins possible).
Donc, si on ne veut pas que leurs robots utilisent le contenu des courriels pour ficher les gens, il ne faut pas utiliser gmail !

Je suis parfaitement d'accord avec vous et d'après ce que vous avez écrit, il me semble que vous êtes d'accord avec ce que j'ai écrit (seule la forme me parait différente) !



P.S. Gardons notre sens de l'humour
Contacter le responsable de la rubrique Développement Web

Partenaire : Hébergement Web