Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le W3C et le WHATWG signent un accord de collaboration
Pour le développement d'une version unique de HTML et de DOM

Le , par Bill Fassinou

86PARTAGES

19  0 
Le W3C et le WHATWG ont annoncé aujourd'hui la signature d’une collaboration entre les deux organisations qui conduira au développement d’une version unique des spécifications HTML et DOM. Les deux entités entendent mettre en place dans les prochains jours un groupe de travail qui aidera la communauté du W3C à soulever les problèmes et à proposer des solutions pour les spécifications HTML et DOM, et à intégrer les projets de révision du WHATWG à la recommandation.

Pour rappel, le World Wide Web Consortium (W3C) est un organisme de standardisation à but non lucratif fondé en octobre 1994 par Tim Berners-Lee et chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML5, HTML, XHTML, XML, RDF, SPARQL, CSS, XSL, PNG, SVG et SOAP. Autrement dit, le World Wide Web Consortium est une communauté internationale où les organisations membres, un personnel à temps plein et le public travaillent ensemble pour développer des standards Web. La mission du W3C est de mener le Web à son plein potentiel.

De son côté, le Web Hypertext Application Technology Working Group (ou WHATWG) est une collaboration non officielle des différents développeurs de navigateurs Web ayant pour but le développement de nouvelles technologies destinées à faciliter l'écriture et le déploiement d'applications à travers le Web. La liste de diffusion du groupe de travail est publique et ouverte à tous. La Mozilla Foundation, Opera Software et Apple en sont les premiers contributeurs. Ce groupe de travail se limite aux technologies qu'il estime implémentables dans les navigateurs Web sur la base des implémentations actuelles, et particulièrement de celles d'Internet Explorer.


Il se présente notamment comme une réponse à la lenteur supposée du développement des standards par le W3C et au caractère supposé trop fermé de son processus interne d'élaboration de spécification. Cependant, de nombreux participants à ce projet sont également des membres actifs du W3C, et le groupe de travail HTML du W3C avait adopté en 2007 les propositions du WHATWG comme base de travail d'un futur HTML5. Cela dit, le W3C se félicite de sa coopération avec le WHATWG alors que ce dernier de son côté lui reproche de faire un copier-coller de mauvaise qualité de ses propositions.

Ces fâcheuses intentions des deux groupes l’un sur l’autre viennent sûrement de passer aux oubliettes grâce à ce protocole d’accord signé aujourd’hui. Désormais, le W3C et le WHATWG s’emploieront à fournir une version unique du langage HTML et du DOM, a notifié Jeff Jaffe, le PDG du W3C. Cela permettra, entre autres, de faire disparaître les deux spécifications distinctes du HTML et du DOM, se prétendant normatives, mais généralement préjudiciables pour la communauté. Dans les détails fournis par les deux entités sur le protocole d’entente, il est noté que ce dernier décrit un processus de collaboration pour l’élaboration des spécifications HTML et DOM publiées par W3C et WHATWG.

Cela inclut des spécifications figurant dans les versions WHATWG du HTML et du DOM, mais publiées séparément par W3C. Ce protocole d'accord définit également certains mécanismes de publication pour les parties autour des spécifications publiées par le W3C ou le WHATWG, ainsi qu'un plan de transition pour le W3C autour des spécifications répertoriées. Les parties peuvent élargir la portée du processus de collaboration défini dans le présent mémorandum au-delà des spécifications HTML et DOM par un nouveau mémorandum définissant cette portée. Le W3C et WHATWG conviennent ainsi des termes suivants :

  • le W3C et le WHATWG travailleront ensemble sur le HTML et le DOM dans les référentiels du WHATWG pour produire des instantanés de niveau de vie et de recommandation/révision ;
  • WHATWG va maintenir les niveaux de vie du HTML et du DOM ;
  • le W3C facilitera le travail communautaire directement dans les référentiels du WHATWG (rapprochement des communautés, développement de cas d'utilisation, problèmes de classement, rédaction de tests, résolution de problèmes par la médiation) ;
  • le W3C arrêtera la publication indépendante d'une liste désignée de spécifications relatives au HTML et au DOM et s'efforcera plutôt de prendre les brouillons de révision du WHATWG dans les recommandations du W3C.

Dans la communauté, l’on souligne une capitulation du W3C face aux efforts incontournables du WHATWG. « Cela ressemble à une capitulation complète du W3C, ce qui, à la longue, pourrait être fâcheux pour les développeurs », ont-ils déclaré. Selon eux, à l’heure actuelle, le WHATWG prend encore toutes les décisions importantes concernant ces deux spécifications, le HTML et le DOM. Le W3C fournit gratuitement d’importants services administratifs, transformant le niveau de vie en un véritable standard utilisable, sans véritablement exercer de contrôle significatif sur les résultats.

Ce qu’ils expliquent, c’est que le WHATWG s'attelle à faire la partie qui l’importe sans avoir à faire la partie difficile, le W3C fait la partie difficile pour eux sans aucun contrôle sur ce qui compte. « Parfois, lorsque la bataille est déjà perdue, il ne reste plus qu'une capitulation formelle. Les éditeurs de navigateurs ont pris le contrôle du processus de normalisation des technologies du Web auprès de n’importe quel organisme susceptible de représenter ou d’équilibrer les intérêts de ces technologies. C’est exactement ce qui se passe actuellement », ont-ils insinué. Ont-ils raison de voir cette collaboration entre les deux entités de cette façon ?

Pour terminer, le PDG du W3C, Jeff Jaffe a conclu l’annonce en expliquant que « Le W3C reste déterminé à faire en sorte que le développement du langage HTML continue de prendre en compte les besoins de la communauté mondiale et continue de s’améliorer dans des domaines tels que l’accessibilité, l’internationalisation et la confidentialité, tout en assurant une plus grande interopérabilité, des performances et une sécurité accrues ».

Sources : W3C, Protocole d'accord

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, cette collaboration fera-t-elle avancer le développement des spécifications HTML et DOM ?
Cette collaboration serait-elle une "capitulation" du W3C comme le pensent certains ? Pourquoi ?

Voir aussi

WebAuthn : le W3C et l'Alliance FIDO finalisent la norme pour les connexions sans mot de passe et appellent les sites et entreprises à l'adopter

HTML 5.2 est désormais finalisée et devient la nouvelle recommandation W3C et le draft de la spécification HTML 5.3 déjà publiée

Google, Apple, Microsoft et Mozilla s'opposent formellement à une décision du W3C, qui veut avancer dans le processus de standardisation de DOM 4.1

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/06/2019 à 2:07
C'est important qu'il y ait des normes, mais ils restent que Mozilla a développé des innovations qui font maintenant partie des comme les images en png et le svg. Il ne faudrait pas que la normalisation deviennent une camisole de force. J'attend avec impatience l'émergence de webassembly.
0  0