Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google : les liens « nofollow » évoluent, de nouveaux liens « sponsored » et « ugc » désormais disponibles
Apportent de nouvelles façons d'indiquer à Google votre relation avec la page liée

Le , par Stan Adkens

53PARTAGES

11  0 
Les liens nofollow sont des liens avec une balise HTML rel="nofollow" qui leur est appliquée. L’attribut nofollow indique aux moteurs de recherche d'ignorer ce lien. Ce type de lien n'a probablement pas d'impact sur le classement des moteurs de recherche, parce que les liens nofollow ne passent pas le PageRank. Introduit il y a près de 15 ans, l'attribut ajouté pour aider à combattre le spam de commentaires est également rapidement devenu l'une des méthodes recommandées par Google pour signaler les liens liés à la publicité ou encore les liens sponsorisés. Depuis mardi, l’attribut connait une évolution avec l’arrivée de deux nouveaux attributs, « sponsored » et « ugc », afin de s’adapter à l’évolution du Web.

Pour rappelle Google indique que « l'attribut "nofollow" permet aux webmasters de donner l'instruction suivante aux moteurs de recherche : "ne suivez pas les liens sur cette page" ou "ne suivez pas ce lien spécifique" ». Sur son blog dédié aux webmasters, le moteur de recherche a indiqué que ces deux nouveaux attributs de liens offrent aux webmasters des moyens supplémentaires d'identifier la nature de liens particuliers pour Google Search.

Le premier terme auquel les internautes sont déjà habitués – rel= "sponsored" – indique sans doute les liens mis en place « dans le cadre de publicités, de parrainages ou d'autres accords payants ». Tandis que l’utilisation de rel="ugc" – UGC signifie User Generated Content – est recommandée pour les liens dans le contenu généré par l'utilisateur, tels que les commentaires et les messages du forum. Google dit que vous pouvez supprimer cet attribut des liens postés par des membres ou des utilisateurs dignes de confiance et qui ont toujours fait des contributions de haute qualité au fil du temps, si vous voulez les récompenser.


Lorsque nofollow a été introduit, Google ne comptait aucun lien ainsi marqué comme un signal à utiliser dans ses algorithmes de recherche. Cela a maintenant changé. Tous les attributs de lien – parrainé, UGC et nofollow – sont traités comme des indices sur les liens à considérer ou à exclure dans la recherche. Google utilisera ces indices, ainsi que d'autres signaux, pour mieux comprendre comment analyser et utiliser correctement les liens dans ses systèmes.

L’ajout de ces deux nouveaux attributs de liens trouve sa justification dans l’explication fournie par le géant américain de l’Internet :

« Pourquoi ne pas ignorer complètement ces liens, comme cela avait été le cas avec nofollow ? Les liens contiennent des informations précieuses qui peuvent nous aider à améliorer la recherche, comme la façon dont les mots contenus dans les liens décrivent le contenu vers lequel ils pointent. L'examen de tous les liens que nous rencontrons peut également nous aider à mieux comprendre les modèles de liens non naturels. En passant à un modèle d'indice, nous ne perdons plus cette information importante, tout en permettant aux propriétaires de sites d'indiquer que certains liens ne devraient pas recevoir l'aval d'une première partie ».

Ce changement arrive dans un contexte où 50 États et territoires américains ont annoncé une vaste enquête antitrust sur Google. En effet, un mois après que le ministère de la Justice américaine ait ouvert une enquête sur les géants de la Silicon Valley pour déterminer s’ils se livrent à des pratiques anticoncurrentielles, 50 États du pays se sont alliés pour annoncer ce lundi, l’ouverture d’une enquête sur les pratiques commerciales de Google, leader mondial dans la recherche et la publicité en ligne. L’enquête sera dirigée par Ken Paxton, procureur général du Texas, et se concentrera sur les pratiques de Google dans le domaine de la publicité.

Le mardi, 51 PDG d’entreprises de technologie ont également signé et envoyé une lettre ouverte au Congrès américain pour demander qu’il soit mis en place une loi fédérale plus sévère sur la confidentialité des données des utilisateurs. Cette loi serait donc sensée supplanter les lois des États en matière de protection de la vie privée, qui selon ces PDG, varient trop, créent la confusion chez les clients et menacent potentiellement la compétitivité des États-Unis. Les PDG affirment dans leur lettre vouloir renforcer la confiance des utilisateurs et instaurer un environnement politique stable, dans lequel les nouveaux services et technologies pourront s’épanouir dans un cadre juridique et réglementaire bien défini.

Ces changements pourraient susciter de nombreuses questions auxquelles Google a déjà tenté d’apporter des éléments de réponse sur son blog pour les webmasters. Google a précisé qu'il n'est pas nécessaire de changer les anciennes balises. De même, l'utilisation de rel="sponsored" n'est pas obligatoire pour les liens sponsorisés, mais recommandée : « "sponsored" est préférable, mais "nofollow" est acceptable ». Google a aussi indiqué que plusieurs valeurs d’attributs de lien peuvent être utilisées en même temps, par exemple avec rel="nofollow ugc" pour des questions de rétrocompatibilité.

Si vous vous poser la question de savoir se qui se passerait si vous utilisez le mauvais attribut sur un lien, Google dit qu’il n'y a pas de mauvais attribut sauf dans le cas des liens sponsorisés. Par exemple, Si vous marquez un lien UGC ou un lien non publicitaire comme " sponsorisé ", Google le saura, et un éventuel impact serait tout au plus que le moteur de recherche ne comptera pas le lien comme un crédit pour une autre page. Ce lien ne sera pas différent de nombreux liens UGC et non publicitaires déjà marqués comme nofollow. Pour plus de réponses à vos questions, rendez-vous ici.

Sources : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouveaux attributs de lien sponsorised et ugc ?
Selon vous, Google apporte-t-il beaucoup de clarté avec l’introduction de ces attributs de liens ?
Google explique ce changement en disant que « Les liens contiennent des informations précieuses qui peuvent nous aider à améliorer la recherche… ». Quel commentaire en faites-vous ?

Lire aussi

Google vous propose les recherches sponsorisées sur Google Play, pour une meilleure visibilité de vos applications
Référencement : Google va tenir compte des liens nofollow dans ses calculs
50 États et territoires américains annoncent une vaste enquête antitrust sur Google, pendant que Facebook fait l'objet d'une enquête sur sa position dominante dans l'industrie des réseaux sociaux
51 PDG d'entreprises IT ont envoyé une lettre ouverte au Congrès US pour demander une loi fédérale sur la confidentialité des données, en affirmant vouloir renforcer la confiance des utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de defZero
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 15:54
Personnellement il y a, je trouve, quelque chose de malsain à devoir adapter les structures/méta-donnés de ses sites pour cibler un "MOTEUR DE RECHERCHE" et je ne parle même pas de cibler un navigateur.
Dans les débuts de "l'Internet" quand on parlait de plateforme web, on pensait universalité et standard, alors que dans les faits il n'y à rien de plus faux aujourd'hui.
Finalement, on finit tous (créateur de site s’entend) par travailler pour les plus gros ("GAFAM" pour RIEN et l'universalité de la plateforme que dire sinon *POUF* pu là .
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 16:27
Donc en fait Google est dans la collimateur des US et de l'Europe pour une enquête Antitrust et pendant ce temps avec cette annonce Google ne fait qu'avouer publiquement que "oui c'est un monopole", puisque Google se permet de décider tout seul de ce qui doit être mis sur le web comme balises pour les moteurs de recherches.
Cocasse
2  0 
Avatar de defZero
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 20:59
@ Mingolito +1
C'est tout a fait ça, ce qu'ils donnent d'une main il le reprennent de l'autre .
0  0