Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le nouveau navigateur de Microsoft Edge fait 100% au test d'accessibilité HTML5
Il est suivi de près par Safari qui réussit un honorable 98%

Le , par Stéphane le calme

54PARTAGES

11  4 
Le nouveau navigateur Edge de Microsoft a atteint un score de 100 % au test de HTML5 Accessibility qui examine quelles nouvelles fonctionnalités HTML5 sont prises en charge de manière accessible par les principaux navigateurs.

Les technologies d’accessibilité de HTML5 permettent aux outils comme les narrateurs ou les loupes d’accéder aux contenus des pages web correctement.

L’accessibilité du web signifie que les sites web, les outils et les technologies sont conçus et développés de façon à ce que les personnes handicapées puissent les utiliser. Plus précisément, les personnes peuvent :
  • percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec le web ;
  • contribuer sur le web.

L’accessibilité du web comprend tous les handicaps affectant l’accès au web, en particulier le handicap :
  • auditif ;
  • cognitif ;
  • neurologique ;
  • physique ;
  • de la parole ;
  • visuel.

L’accessibilité du web bénéficie également aux personnes sans handicap, par exemple :
  • les personnes utilisant un téléphone mobile, une montre connectée, une télévision connectée, et autres périphériques ayant des petits écrans, différents modes de saisie, etc. ;
  • les personnes âgées dont les capacités changent avec l’âge ;
  • les personnes ayant un « handicap temporaire » tel qu’un bras cassé ou perdu leurs lunettes ;
  • les personnes ayant « une limitation situationnelle » comme être en plein soleil ou dans un environnement où elles ne peuvent pas écouter l’audio ;
  • les personnes utilisant une connexion internet lente ou ayant une bande passante limitée ou onéreuse.

Pour qu'une fonctionnalité de HTML (ou de toute autre technologie Web) soit considérée comme accessible, trois choses doivent se produire :
  1. Le navigateur doit prendre en charge la fonctionnalité

    Cela signifie que le navigateur reconnaît la fonctionnalité et fournit le rendu visuel et/ou le comportement attendu. Lorsque le W3C publie une nouvelle version de HTML, il s'assure que chaque élément, attribut et API est pris en charge dans au moins deux navigateurs. Cela donne aux développeurs un degré raisonnable de confiance que les fonctionnalités du HTML W3C fonctionneront à l'état brut.
  2. Le navigateur doit exposer la fonctionnalité à l'API d'accessibilité de la plateforme

    C'est ce que l'on entend par « prise en charge de l'accessibilité du navigateur ». En plus de prendre en charge une fonctionnalité comme décrit ci-dessus, le navigateur doit également exposer des informations sur le rôle, le nom, les propriétés et les états de la fonctionnalité à l'API d'accessibilité de la plateforme.

    Le niveau de prise en charge de l'accessibilité HTML5 dans les navigateurs populaires est suivi sur html5accessibility.com. Il s'agit de tests et de résultats accessibles au public qui sont mis à jour à mesure que de nouvelles versions de navigateur sont publiées.
  3. La technologie d'assistance doit obtenir et utiliser des informations sur la fonctionnalité à l'aide de l'API d'accessibilité de la plateforme

    Ces informations sont utilisées par les technologies d'assistance de différentes manières - par un lecteur d'écran pour indiquer à quelqu'un le type de fonctionnalité qu'il utilise, ou par un outil de reconnaissance vocale pour permettre à quelqu'un de cibler un objet particulier par exemple.

    En d'autres termes, le navigateur est responsable de la prise en charge d'une fonctionnalité et de son exposition à l'API d'accessibilité de la plateforme, et la technologie d'assistance est responsable de l'utilisation de ces informations pour aider les utilisateurs à accéder au contenu du navigateur. Si le navigateur ou la technologie d'assistance ne remplissent pas leurs responsabilités, la prise en charge de l'accessibilité n'est pas complète.



Le classement des navigateurs

Dans la pratique, cela signifie que différentes combinaisons de navigateurs et de technologies d'assistance offrent différents niveaux de prise en charge de l'accessibilité. Par exemple, Edge prend désormais en charge à 100 % l'accessibilité pour HTML5, et Narrator (le lecteur d'écran Windows intégré) en profite pleinement - ce qui signifie qu'Edge est extrêmement utilisable avec le lecteur d'écran Narrator. En revanche, d'autres lecteurs d'écran n'ont pas encore profité des informations d'accessibilité exposées par Edge, et donc pour l'instant ce navigateur reste largement inutilisable avec ces produits.

Microsoft Edge a donc répondu à tous critères testés, que ce soit au niveau de sections et regroupement (article, section, nav, header, footer) que des graphiques et des médias (canvas, audio, video, track) sans oublier les contrôles et les propriétés.

Il est suivi de près par Safari qui s’offre un score de 98 %, puis de Chrome avec 92 % et Firefox avec 89 %. Internet Explorer est très loin derrière avec ses 56 %.

Comment sont effectués les tests ?

Chaque fonctionnalité a sa propre page de test, y compris les critères de réussite et les références de spécification pour le mappage requis de la fonctionnalité HTML à la couche d'accessibilité de la plateforme.

La prise en charge par le navigateur d'une fonctionnalité est automatiquement détectée. Cela permet de vérifier si le navigateur peut prétendre à la prise en charge de la fonctionnalité via la détection d'objet, mais pas que la fonctionnalité est prise en charge correctement. Si une fonctionnalité n'est pas prise en charge, elle est exclue de la notation.

Si une fonctionnalité est prise en charge, l'étape suivante consiste à tester si elle est correctement mappée à la couche d'accessibilité de la plateforme. Cela doit être testé manuellement. Cela peut être fait avec l'un des outils répertoriés par HTML5accessibility.

Pour être pris en charge de manière accessible, les éléments qui représentent des commandes interactives doivent être entièrement accessibles au clavier. Les actions qui doivent pouvoir être effectuées sont répertoriées dans le fichier de test, mais les raccourcis peuvent être différents entre les navigateurs et les plateformes.


En célébrant cette note, l’équipe Microsoft Edge a indiqué sur Twitter qu’elle a travaillé dur pour améliorer la prise en charge de l'accessibilité, avec des fonctionnalités telles que UI Automation et des contrôles plus accessibles.

Mais en y regardant de plus près, nous pouvons noter que même si Edge 80 a été testé, Chrome 62 est loin d'être un navigateur récent, ce qui en fait une comparaison plutôt injuste. Mais pour rappel c'est l'équipe HTML5 Accessibility qui est responsable de la mise à jour des versions de navigateur qu'ils vérifient. Néanmoins, ce que nous pouvons retenir est l'amélioration d'Edge en matière d'accessibilité, qui avait pris du retard sur le sujet après la transition vers Chromium (l’ancienne version de Microsoft Edge avait déjà atteint ce score, mais le passage à la base Chromium avait marqué un recul de la part du navigateur).

Source : HTML5 Accessibility, Microsoft Edge

Et vous ?

Vous servez-vous souvent des fonctionnalités d'accessibilité ?
Lesquelles et sur quel navigateur ?
Cette étude est elle bonne ? pertinente ? mal faite ? ou mensongère selon vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FatAgnus
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 17:03
Pour rappel Microsoft Edge 80 n'est pas un navigateur web, mais une surcouche à Google Chromium. Microsoft a jeté l'éponge en abandonnant son moteur de restitution EdgeHTML.

Donc comparer l'accessibilité HTML5 de Microsoft Edge 80 à Google Chrome 62, c'est un peu comparer Google Chrome 62 et Google Chrome 80, c'est juste une grosse blague !

Microsoft Edge 80 est basé sur Blink 80 et Google Chrome 62 sur Blink 62. Blink est le moteur de restitution HTML libre développée par l'équipe responsable du projet Chromium, donc Google ! Donc je vais vous faire une révélation, Google Chrome 80, a aussi 100 % au test d'accessibilité HTML5 !

Enfin comparer Chrome 62, qui est sorti en octobre 2017, il y a bientôt trois ans et Firefox 58.0b9, sorti en décembre 2017 avec Microsoft Edge 80 sorti en février 2020, on est plus dans la blague, dans on est dans la désinformation.
15  1 
Avatar de Seb_de_lille
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 15:48
La comparaison avec des vieilles versions de navigateurs, c'est un peu facile. A l'heure où j'écris ces lignes, Chrome est en version 81 et Firefox en version 75.
14  1 
Avatar de Dasoft
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 17:32
Pour rappel Microsoft Edge 80 n'est pas un navigateur web, mais une surcouche à Google Chromium. Microsoft a jeté l'éponge en abandonnant son moteur de restitution EdgeHTML.
Donc Chrome, Vivaldi... ne sont pas des navigateurs selon toi...
Ils sont tous des surcouches de Chromium !

Chromium est un navigateur qui a été initié par les équipes de Google mais qui ne leur appartient pas : c'est un projet Open Source où tout le monde peut participer dont Microsoft, Opera Software, Google...
4  0 
Avatar de Ehma
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2020 à 12:07


Ben oui, les autres n'ont pas été testés en fait !
2  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 16:40
En même temps, ce n'est pas Microsoft qui a choisi ces versions, c'est plutôt le concepteur du site HTML5Accessibility : https://www.html5accessibility.com/.
1  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 18:15
Navigateur Web de Microsoft + handicapés + vendredi = mine d'or pour les trolls
1  0 
Avatar de FatAgnus
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 20:34
Citation Envoyé par Dasoft Voir le message
Donc Chrome, Vivaldi... ne sont pas des navigateurs selon toi... Ils sont tous des surcouches de Chromium !.
Chrome est la version propriétaire de Chromium. Vivaldi est une version de Chromium avec un gros travail sur l'interface utilisateur, mais le moteur de restitution reste Blink et le moteur JavaScript reste V8. Un développeur qui a testé son site web sur Chrome, ne va pas s'embêter à le tester sur Opera, Vivaldi, Edge, ou Brave car il sait qu'à part l'interface utilisateur, rien ne change.

Citation Envoyé par Dasoft Voir le message

Chromium est un navigateur qui a été initié par les équipes de Google mais qui ne leur appartient pas : c'est un projet Open Source où tout le monde peut participer dont Microsoft, Opera Software, Google...
Effectivement, le code de Chromium est publié sous des licences libres et open source, comme les licences BSD, MIT et LGPL, mais Google assure la gouvernance du projet. Par exemple, tous les contributeurs doivent remplir le contrat de licence de contributeur. Aussi bien les contributeurs individuels, que les contributeurs d'entreprise . Et si tu affiches la page des derniers commits, tu pourras constater que la majorité des développeurs ont des adresses de Google, soit avec une adresse @chromium.org ou @google.com.
1  0 
Avatar de Ehma
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2020 à 10:17
Seb_de_lille
La comparaison avec des vieilles versions de navigateurs, c'est un peu facile. A l'heure où j'écris ces lignes, Chrome est en version 81 et Firefox en version 75.
C'est d'un crétinisme, c'est affligent. Tous les navigateurs concurrents ont au moins 2 ans de plus que leur Edge !

Cette étude est elle bonne ? pertinente ? mal faite ? ou mensongère selon vous ?
Un seul mot : fallacieuse !
1  0 
Avatar de Paul Canad
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/04/2020 à 20:27
Il est loin le temps des IE7 et inférieurs. Ils auront malgré tout mis le temps à comprendre qu'il est pertinent d'utiliser un moteur de rendu plutôt (très ?) qualitatif et qui plus est, très répandu, plutôt que de réinventer la roue. Tout le monde est gagnant dans l'histoire
1  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/04/2020 à 8:46
On parle d'accessibilité du web alors je ramène ma fraise.
Et il y a des coups de canne blanche qui se perdent.

L'accessibilité du web a été définit par le W3C dès le début du HTML5, donc ce n'est pas récent.
Mais les éditeurs de navigateurs ont trainé à l'intégrer.

Je suis heureux des efforts de Microsoft .
Le narrateur intégré dans Windows 10, qui est une alternative à Jaws de Freedome Scientific(1500 € version famille à 2700 € version entreprise),et à ZoomText
Visual Studio Code qui connait depuis un an ou deux les attributs ARIA(Accessible Rich Internet Application), ce qui supprime des erreurs ou avertissements inutiles dans les projets.
Ce qui devrait permettre aux développeurs Wweb de faire des pages plus accessibles, en principe.
Et la version Linux de VsCode, qui est accessible depuis peu sou Gnome avec Orca.
D'ailleurs il faudrait que je m'y mette quand j'aurais un bon tuto, car j'utilise plus Eclipse.

A ce propos avec Eclipse et le plugin Sonar j'ai une bonne remonté des problèmes d'accessiblités , avec en prime des conseils pertinent et concis.
Alors n'hésitez pas à vous en servir c'est pas cher et ça rapporte gros en matière d'accessibilité.

Mais chez Microsoft ils sont comme les tuniques bleues, ils arrivent après la bataille.
ET là il faudrait les féliciter car ils le crie sur les toits.
Par exemple Apple a intègré son lecteur d'écran et sa loupe VoiceOver depuis longtemps.
L'autre lecteur d'écrans qu'on nome pas c'est sans doute NVDA, qui est gratuit, que je préfère au narrateur.
NVDA est extensible avec des plugin en python, avec une communauté réactive, alors pour les cas d'utilisations courants on a rapidement une solution depuis plus longtemps.

Je ne vais pas parler des versions de navigateurs, vous l'avez déjà bien expliqué.

Ce qui me gène le plus, c'est qu'on pourrait penser que c'est le navigateur qui va faire le travaille d'accessibilité.
Si le navigateur reconnait les attributs ARIA? et que les développeurs ne les utilisent pas ça ne sert à rien.
Et surtout si on utilise leHTML n'importe comment.
Situation qui méritent des coups de canne :
- utiliser une balise pour autre chose que son rôle initial, sans changer son role
- ne pas mettre de texte alternatif pour une image
- ne pas utiliser de label pour les champs de formulaire
- ne pas mettre de role pour une div maquillée comme une voiture volée
- ne pas utilisez de zone
...

Lien sur mon projet d'article toujours par terminé.
Promis je m'y remets dès que je peux
https://github.com/FabriceLuneau/WebAccessible
1  0