Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La plateforme de paiement Stripe lève 600 millions de dollars
Portant sa valorisation à près de 36 milliards de dollars en pleine pandémie de COVID-19

Le , par Stéphane le calme

37PARTAGES

3  0 
Les startups prometteuses continuent de lever des fonds pour consolider leurs finances malgré la pandémie actuelle et ses retombées potentielles sur l’économie.

Stripe, une licorne (terme licorne employé pour désigner une startup, principalement de la Silicon Valley, valorisée à plus d'un milliard de dollars) bien connue des paiements, a annoncé qu'elle avait levé 600 millions de dollars de nouveaux capitaux, de l'argent qu'elle prévoit d'utiliser pour continuer à investir dans le développement de produits, la poursuite de l'expansion mondiale et les initiatives stratégiques.

La société est devenue un investisseur actif dans un certain nombre de startups, dont certaines sont des partenaires stratégiques de l'entreprise alors qu'elle se déplace dans de nouveaux domaines pour compléter son activité principale de paiement en ligne.

Elle a également ajouté dans son annonce qu'elle avait actuellement 2 milliards de dollars dans son bilan, un chiffre clé qui souligne le message que l'entreprise prend cet investissement non pas pour survivre mais pour prospérer davantage, et qu'elle pourrait bien choisir de le faire en restant une entreprise privée, car elle ne semble pas avoir besoin d'aller sur les marchés publics pour lever des fonds.

Et d’expliquer « qu’alors que l'impact économique total du COVID-19 demeure une inconnue, plusieurs années de migration offline-to-inline s’effectuent dans l’intervalle de plusieurs semaines. La perturbation actuelle souligne la nécessité d'une infrastructure fiable et facile à utiliser pour les entreprises Internet. Dans ce contexte, la mission de Stripe - accroître le PIB d'Internet - signifie fournir une rampe d'accès à l'économie numérique pour les entreprises du monde entier. Le taux de création de nouvelles entreprises sur Stripe s'est accéléré depuis le début de l'année »


Faciliter l'intégration des paiements dans un service en ligne a longtemps été l'une des raisons pour lesquelles Stripe a connu une croissance fulgurante : elle est arrivée à un moment où d'autres solutions étaient encore trop fragmentées et compliquées, et son impact sur le commerce électronique au sens large a conduit un certain nombre de ses concurrents et d'autres nouveaux entrants à proposer des produits tout aussi simplifiés.

Mais sa facilité d'utilisation a pris une nouvelle signification ces derniers temps, avec une énorme augmentation des affaires venant en ligne des consommateurs et des entreprises qui ne peuvent plus effectuer de transactions en personne en raison de la pandémie actuelle, conduisant à une nouvelle pléthore de cas d'utilisation pour Stripe et d'autres sociétés de paiement.

« Les gens qui n'ont jamais rêvé d'utiliser Internet pour voir le médecin ou acheter des produits d'épicerie le font maintenant par nécessité. Et les entreprises qui ont différé leur migration vers le monde connecté où elles n'avaient aucune raison d’opérer ont fait le saut pratiquement du jour au lendemain », a déclaré John Collison, président et co-fondateur de Stripe, dans un communiqué. « Nous pensons que ce n'est pas le moment de reculer, mais d'investir encore plus dans la plateforme de Stripe ».


Patrick Collison, président et co-fondateur de Stripe

Le chiffre est également important parce que Stripe n'a jamais été très transparent quant au nombre de clients qu'il possède ou à l'un de ses états financiers: c'est un indice de la façon dont il fait pour le public de voir.

Déjà en 2020, Stripe a accueilli des entreprises telles que Caviar, Coupa, Just Eat, Keap, Lightspeed, Mattel, NBC et Paid en tant que clients. Avec l’annonce, Stripe en a profité pour ajouter Zoom à la liste des entreprises utilisant Stripe pour moderniser leur pile de paiements et se développer à l'international.

Stripe assure qu’il s'efforce d'aider ses communautés et ses clients à surmonter la pandémie actuelle, notamment avec :
  • La prise en charge rapide des fournisseurs de télémédecine aux États-Unis. Des entreprises comme Solv travaillent maintenant avec Stripe pour fournir des formes de test COVID-19 assistées par un médecin et des soins d'urgence le jour même.
  • La simplification des étapes du lancement d'une entreprise sur Stripe. Même les agriculteurs individuels, sans expérience dans la gestion d'une entreprise sur Internet, peuvent rapidement démarrer avec Stripe pour vendre des produits frais en ligne. Stripe aura prochainement facilité un milliard de dollars de ventes pour les entreprises qui se sont lancées sur Stripe depuis l'apparition du virus aux États-Unis.
  • Une aide apportée aux entreprises établies à se tourner vers Internet. En Australie, Westfield construit une plateforme sur Stripe pour aider les détaillants à se déplacer en ligne; aux États-Unis, ChowNow a lancé un produit de fidélité au restaurant avec Stripe; et le plus grand marché fermier B2B de France, RungisChezVous, utilise désormais Stripe pour vendre ses produits directement aux consommateurs.
  • Augmenter la capacité de manière élastique pour les entreprises utilisant collectivement Stripe pour traiter des centaines de milliards de dollars chaque année, dont beaucoup connaissent des pics de croissance. Pour les utilisateurs comme Instacart, qui connaissent une augmentation de 300% de la demande des clients d'une année à l'autre, il est impératif que Stripe fonctionne parfaitement.
  • Fournir un accès rapide aux fonds via Instant Payouts, Stripe Capital, la Stripe Corporate Card et aider les petites entreprises à accéder à l'aide gouvernementale.


« En tant que fournisseur d'infrastructures essentielles, Stripe prévoit d'investir davantage dans la croissance de sa plateforme, notamment: en continuant d'embaucher dans le monde entier; en approfondissant sa pile de fonctionnalités logicielles pour simplifier les affaires en ligne; en accélérant son expansion géographique (avec des lancements à venir en Bulgarie, à Chypre, en République tchèque, en Hongrie, à Malte et en Roumanie); et en poursuivant des initiatives stratégiques ou des acquisitions, peu importe le climat », assure Stripe.

Ce dernier financement, le plus important à ce jour, provient d'un certain nombre de ses investisseurs existants, dont Andreessen Horowitz, General Catalyst, GV et Sequoia. Il s'agit d'une extension de la série G de la société, qui a été confirmée pour la première fois en septembre 2019 avec 250 millions de dollars levés. La valorisation de la société s'élève désormais à 36 milliards de dollars post-financement (elle a confirmé une valorisation de préfinancement de 35 milliards de dollars il y a sept mois).


Une situation qui a moins d'impact sur les fintech ?

La startup fintech américaine Stripe Inc a déclaré jeudi qu'elle avait levé 600 millions de dollars dans un contexte où les entreprises qui fournissent l'infrastructure en ligne pour les services financiers et de paiement bénéficient d'un coup de pouce de la pandémie de coronavirus.

Les startups Fintech ont attiré un flot d'investissements l'année dernière alors qu'elles poussaient la numérisation dans les services financiers. La pandémie accélère la tendance alors que de plus en plus de clients cherchent à payer sans contact et à utiliser les services bancaires sans entrer dans les succursales, affirment les investisseurs en capital-risque.

Ils ne s'attendent pas à ce que cela change même après la pandémie actuelle.

«Il s'agit d'une rue à sens unique», a déclaré le fondateur de QED Investors, Nigel Morris.

Les grands espoirs des sociétés d'infrastructure fintech diffèrent des perspectives de startups plus larges, le capital-risque étant en grande partie gelé.

Fin mars, Fast, une société de technologie de paiement en un clic lancée à la fin de l'année dernière, a levé 20 millions de dollars dans un cycle de financement dirigé par Stripe. Le fondateur de Fast, Domm Holland, a déclaré qu'il avait lancé l'entreprise après avoir vu la grand-mère de sa femme peiner à faire ses courses en ligne après avoir oublié son mot de passe.

Finix, qui aide les éditeurs de logiciels et les plateformes en ligne à ajouter des options de paiement, a levé 35 millions de dollars en février et 10 millions de dollars supplémentaires en mars.

Plus tôt ce mois-ci, SoFi, une société de finances personnelles en ligne, a déclaré avoir signé un accord pour acheter Galileo Financial Technologies, une société de plateforme de services financiers et de paiements pour 1,2 milliard de dollars.

Alors que certaines startups technologiques licencient des travailleurs, les dirigeants de la fintech indiquent qu'ils recrutent des talents. « Pour les personnes qui ont un bilan solide et de nombreuses années d’expérience, c'est une énorme opportunité », a déclaré Mark Goldberg, partenaire d'Index Ventures, qui a investi dans Fast. Il a demandé à l'entreprise « d'embaucher des gens incroyables ».

HackerRank, une plateforme en ligne utilisée par les entreprises pour tester les compétences des nouvelles recrues en développement, a déclaré que l'utilisation par les clients des technologies financières de sa plateforme d'évaluation avait augmenté de près de 40% au cours des trois premiers mois de cette année, tandis que l'utilisation par l'industrie plus large des logiciels et l'industrie Internet était en baisse de 35% et 39% respectivement.

Malgré certaines des transactions d'investissement de grande envergure dans les infrastructures de fintech, Goldberg affirme que la récession induite par la pandémie de coronavirus entraînera une « taille saine » des entreprises de fintech.

« Pour que nous investissions dans quelque chose, il faudra que ce soit vraiment spécial », a déclaré Morris de QED. « Mais il y a des choses vraiment spéciales là-bas ».

Source : Stripe

Et vous ?

Quel service de paiement en ligne utilisez-vous ?
Que pensez-vous de Stripe ?
Stripe a-t-il un avantage sur la concurrence ? Si oui, lequel selon vous ?
Qu'est-ce qui pourrait expliquer le fait que pendant que plusieurs startups licencient, les fintech recrutent ?
Partagez-vous les estimations des analystes qui pensent que COVID-19 aura moins d'impact sur les fintech que sur les startups plus générales ? Dans quelle mesure ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !