Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google commence l'implémentation de HTTP/3, la dernière version de HTTP, et IETF QUIC, un nouveau protocole de transport en réseau, dans Chrome
Pour plus performances

Le , par Bill Fassinou

17PARTAGES

3  0 
Google a annoncé mercredi qu’il commence le déploiement de HTTP/3 et IETF QUIC dans Chrome. Cette mise à jour devrait apporter quelques améliorations supplémentaires en matière de performances, surtout grâce à la prise en charge de QUIC. QUIC est un nouveau protocole de transport en réseau qui combine les caractéristiques de TCP, TLS, et plus encore. HTTP/3 est la dernière version de HTTP, le protocole qui achemine la grande majorité du trafic Web. HTTP/3 ne fonctionne que sur QUIC.

L'Internet Engineering Task Force, ou IETF, a introduit HTTP/2 en 2015, et l'une des grandes améliorations qu'il a apportées est la prise en charge du multiplexage. Cependant, elle a utilisé TCP comme protocole de transport et les mécanismes de récupération des pertes dans TCP, de sorte que les paquets perdus puissent toujours causer un retard dans toutes les transactions actives. En adoptant QUIC, HTTP/3 peut encore améliorer le processus de transfert, car les paquets perdus dans ce cas n'affectent que les transactions directement concernées.

En effet, QUIC a été initialement développé par Google et annoncé pour la première fois en 2013. Depuis ce temps, le protocole est arrivé à maturité, et celui-ci est actuellement responsable du transport d'un tiers du trafic de Google. Ensuite, en 2015, le développement de QUIC est passé aux mains de l’IETF, l'organisme de normalisation qui s’occupe de la maintenance des protocoles Internet. L'IETF a amélioré QUIC en y apportant plusieurs modifications. À ce jour, il existe deux protocoles similaires, mais différents qui sont : Google QUIC et IETF QUIC.


Google a annoncé qu’il a toujours utilisé sa propre version de QUIC, mais que son équipe QUIC participe aussi à la mise en oeuvre de la version détenue par l’IEFT. « Nous avons déployé des efforts importants pour faire évoluer Google QUIC au cours des cinq dernières années afin de suivre les changements apportés par l'IETF, et la dernière version actuelle de Google QUIC présente de nombreuses similitudes avec IETF QUIC », lit-on dans le billet de blogue publié mercredi par Google. Par ailleurs, il a précisé qu’il manquait encore certaines choses.

À titre d’exemple, jusqu'à présent, la plupart des utilisateurs de Chrome ne parviennent pas à communiquer avec les serveurs de l’IETF QUIC sans activer certaines options de la ligne de commande. De même, Google a ajouté qu’il a désormais constaté que l'IETF QUIC surpasse nettement HTTP comparé à TLS 1.3 comparé à TCP. En particulier, la société a déclaré que la latence du moteur de recherche Google baisse de plus de 2 %. Le temps de mise en mémoire tampon de YouTube a baissé de plus de 9 %. En outre, le débit du client a augmenté de plus de 3 % sur les ordinateurs de bureau.

Sur les téléphones portables, le débit du client a augmenté de plus de 7 %. Ces raisons, ainsi que d’autres, sont à l’origine du passage de Chrome à la version QUIC de l’IETF. « Nous sommes heureux d'annoncer que Chrome déploie la prise en charge de l'IETF QUIC (en particulier, la version pilote h3-29). Aujourd'hui, environ 25 % des utilisateurs de la version stable de Chrome utilisent h3-29, et nous prévoyons d'augmenter ce chiffre dans les semaines à venir en continuant à surveiller les données de performance », a déclaré l’entreprise dans son billet de blogue.

« Chrome soutiendra activement à la fois l'IETF QUIC h3-29 et la version Google QUIC (Q050) afin de donner aux serveurs qui prennent en charge Q050 le temps de passer à l'IETF QUIC », a-t-elle ajouté. Chrome m85 ne prend pas encore en charge l'IETF QUIC 0-RTT et Google espère que ces performances seront encore meilleures lorsqu’il lancera la prise en charge de l'IETF QUIC 0-RTT dans les prochains mois. En outre, étant donné que les versions 30 et 31 de l'IETF QUIC ne comportent pas de modifications susceptibles de rompre la compatibilité, l’entreprise ne prévoit pas pour le moment de modifier l'identifiant “over-the-wire”.

Cela signifie qu’elle continuera à suivre les modifications de la version de l'IETF, mais qu’elle les déploiera sous le nom h3-29/0xff00001d. Ainsi, elle recommande aux serveurs de continuer à supporter h3-29 jusqu'à ce que les RFC définitifs soient achevés s'ils souhaitent interopérer avec Chrome. Toutefois, si l'IETF devait apporter des modifications qui rompent la compatibilité dans un projet futur, Chrome reviendra sur cette décision.

Source : Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Google Chrome 84 est disponible, supprime le support de TLS 1.0 et TLS 1.1, prend en charge l'API Web OTP et met en garde visuellement contre les téléchargements à contenu mixte

Google annonce les dates de fin de support des Chrome Apps sur Windows, macOS, Linux et Chrome OS, en raison de leur faible popularité sur ces systèmes

Chrome 85 débarque avec une meilleure gestion des onglets, des chargements de page 10% plus rapides, ainsi que la prise en charge des images AVIF

Chrome 85 pour Android va ajouter un DNS sécurisé pour une navigation plus sûre et plus privée, une fonctionnalité basée sur DNS-over-HTTPS, annonce Google

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !