IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Mozilla teste les « vignettes sponsorisées » sur la page d'accueil de Firefox ou de nouvel onglet
La fonctionnalité est encore au stade expérimental

Le , par Stéphane le calme

16PARTAGES

7  0 
Firefox obtient de nouveaux emplacements pour la publicité. Les publicités appelées vignettes sponsorisées ou sites populaires sponsorisés apparaissent sur la page d'accueil lorsque vous ouvrez un nouvel onglet. Pour être plus précis, seul un petit pourcentage des utilisateurs de Firefox va voir la publicité. Notons que la manière dont ils ont été sélectionnés n'a pas été communiquée et que la fonctionnalité, qui est encore expérimentale, peut également être désactivée.

Mozilla a besoin d'argent. Le problème majeur de Firefox est son incapacité à générer des revenus et sa dépendance aux partenariats avec les moteurs recherche, celui de Google étant en tête. En 2018, 91% des recettes de Mozilla provenaient de ces partenariats. Il faut dire qu’il est difficile dans ces conditions de lutter contre Chrome, le navigateur de Google. D'autant que sa version open source, Chromium, sert de base à pratiquement tous les autres navigateurs web aujourd'hui, Microsoft Edge compris.

La situation avec le coronavirus n'a pas aidé les choses et l'entreprise a décidé de se séparer d'un quart de ses effectifs.

Sa PDG Mitchell Baker a annoncé : « aujourd'hui, nous avons annoncé une restructuration importante de Mozilla Corporation. Cela renforcera notre capacité à créer et à investir dans des produits et services qui donneront aux gens des alternatives aux Big Tech conventionnelles. Malheureusement, les changements comprennent également une réduction significative de nos effectifs d'environ 250 personnes. Ce sont des personnes d'un calibre professionnel et personnel exceptionnel qui ont apporté une contribution exceptionnelle à qui nous sommes aujourd'hui. À chacun d’eux, j’exprime mes sincères remerciements et mes plus profonds regrets d’être arrivés à ce point. C'est une reconnaissance humiliante des réalités auxquelles nous sommes confrontés et de ce qui est nécessaire pour les surmonter ».

Parmi les divisions impactées figurent :
  • MDN Web Docs (précédemment Mozilla Developer Center ou MDC, puis Mozilla Developer Network ou MDN) bien que Rina Jensen a indiqué que : « Tout d'abord, nous voulons être clairs, MDN ne disparaîtra pas. L'équipe d'ingénierie de base continuera à gérer le site MDN et Mozilla continuera à développer la plateforme. Cependant, en raison de la restructuration de Mozilla, nous avons dû réduire notre investissement global dans la sensibilisation des développeurs, y compris MDN. En conséquence, nous suspendrons le support du parrainage DevRel, du blog Hacks et des Tech Speakers. Les autres domaines dans lesquels nous avons dû réduire la dotation en personnel et les programmes comprennent : les programmes pour développeurs Mozilla, les événements et le plaidoyer pour les développeurs, et notre rédaction technique MDN ».
  • Rust : Depuis 2010, période de sa conception comme projet de Mozilla Research, Rust a gagné en taille, en adoption et en maturité. Mais la décision de Mozilla a eu un impact sur l'équipe derrière le langage. Néanmoins, loin de mettre un terme au développement du langage, l'équipe recherche de l'indépendance et a annoncé la la création d'une fondation pour le langage de programmation avant la fin de l'année : « Au fur et à mesure que le projet a pris de l'ampleur, a été adopté et a gagné en maturité, nous avons commencé à ressentir les douleurs de notre succès. Nous avons développé des besoins juridiques et financiers que notre organisation actuelle n'est pas en mesure de satisfaire. Bien que nous ayons pu réussir avec l'aide de Mozilla pendant un certain temps, nous avons atteint un point où il est difficile de fonctionner sans un nom légal, une adresse et un compte bancaire. "Comment le projet Rust peut-il signer un contrat ?" est devenu une question que nous ne pouvons plus remettre à plus tard ».
  • les développeurs du navigateur Firefox et bien d'autres


Pour l'ingénieur logiciel Cal Paterson, Mozilla aurait pu éviter de se retrouver dans cette situation :

« Une des méthodes les plus populaires et les plus intuitives pour évaluer une ONG est de juger combien de ses dépenses sont consacrées à son programme de travail (ou "mission" et combien sont consacrées à d’autres choses, comme l’administration et la collecte de fonds. Si vous donnez de l'argent à une organisation caritative pour nourrir les gens du tiers monde, vous espérez que la majeure partie de l'argent que vous leur donnez va à la nourriture – et non, par exemple, aux voitures de société du personnel du siège social.

« Mozilla ne s'en sort pas, vu sous cet angle. 30% de toutes les dépenses sont consacrées à l’administration. Charity Navigator, une organisation qui mesure l'efficacité des ONG, leur donnerait zéro sur dix sur la métrique pertinente. Pour le contexte, pour atteindre 5/10 sur cette mesure, les dépenses administratives de Mozilla devraient être inférieures à 25 % des dépenses et pour atteindre 10/10, elles devraient être inférieures à 15 %.

« Les cadres supérieurs se sont également très bien servis. Mitchell Baker, le plus haut dirigeant de Mozilla, a reçu 2,4 millions de dollars en 2018, une somme que je considère personnellement comme une richesse intergénérationnelle instantanée. Les paiements à Baker ont plus que doublé au cours des cinq dernières années.

« Pour autant que je sache, il n'y a pas d'ONG basée au Royaume-Uni dont le haut dirigeant gagne plus de 1 million de livres sterling (1,3 million de dollars) par an. Le Royaume-Uni a certainement sa juste part de grandes ONG internationales – beaucoup plus grandes et plus importantes que Mozilla.

« La plupart de leurs revenus proviennent de l'aide à diriger le trafic vers Google en faisant de ce moteur de recherche le moteur de recherche par défaut dans Firefox. Google gagne de l'argent avec ce trafic via un grand système de publicité ciblée qui suit les internautes sur le Web et en grande partie sans leur consentement. En effet, l'une des raisons pour lesquelles ces revenus diminuent est que, à mesure que l'utilisation de Firefox diminue, moins de trafic est dirigé vers Google et donc Google paiera moins ».

Mozilla ressort les vignettes sponsorisées du placard

Pour gagner de l'argent, Mozilla a décidé de tester une fonctionnalité expérimentale sur un petit pourcentage d'utilisateurs de Firefox et sur un nombre limité de marchés. Ce n'est pas une idée nouvelle, Mozilla l'avait annoncé en 2014, expliquant que la publicité serait faite au niveau des tuiles lors de l’ouverture d’un nouvel onglet (le programme était baptisé « Directory Tiles », ou Annuaire des Tuiles).


Mais la volonté d’offrir de la publicité semblait lancer un message confus à l’endroit des utilisateurs de Firefox. Mozilla est en effet reconnu comme un navigateur axé sur la vie privée et l’un des plus grands promoteurs des extensions de blocage de publicités. Après avoir expérimenté les tuiles sponsorisées dans la version stable de Firefox depuis novembre 2014, Mozilla a estimé en décembre 2015 qu'il n'était plus possible de continuer sur cette voie et a décidé d’y mettre fin « dans les mois à venir ». La fondation a préféré se concentrer sur le content discovery pour rester fidèle à ses principes de longue date et ne plus être ballotée entre deux objectifs qui peuvent être difficilement associés : faire de la publicité en ligne, et préserver la vie privée.

Mozilla a admis que la publicité dans son navigateur peut lui être une source importante de revenus, mais la fondation a affirmé qu'elle accorde plus d’intérêt à l’expérience utilisateur. « La publicité dans Firefox pourrait être une grande affaire, mais ce n’est pas la bonne affaire pour nous en ce moment parce que nous voulons mettre l’accent sur les expériences de base pour nos utilisateurs. Nous voulons réinventer l’expérience de contenu et la découverte de contenu dans nos produits », a alors annoncé Darren Herman, vice-président des services de contenu de Mozilla.

Bien entendu, Mozilla n'a pas complètement fermé la porte aux publicités, estimant qu'il fallait trouver une stratégie gagnante à la fois pour les utilisateurs et pour les partenaires publicitaires. La fondation a en effet ajouté qu’elle « continuera d’explorer les moyens pour apporter un meilleur équilibre de l’écosystème de la publicité au profit de tous, et pour construire des produits à succès qui respectent la vie privée de l’utilisateur et offrent des expériences basées sur la transparence, le choix et le contrôle ».

Sites populaires sponsorisés

Mozilla a déclaré qu'il travaillait avec des partenaires publicitaires pour placer des sites populaires sponsorisés sur la page d'accueil de Firefox (ou lors de l'ouverture d'un nouvel onglet), ce qui serait utile pour les utilisateurs de Firefox. Comme objectif de toute publicité, la base est le paiement par clic. En d'autres termes, Mozilla est payé lorsque les utilisateurs cliquent sur des sites sponsorisés.

« Les sites populaires sponsorisés (ou « vignettes sponsorisées ») sont une fonctionnalité expérimentale en cours de test par un petit pourcentage des personnes utilisant Firefox sur un nombre limité de marchés. Mozilla travaille avec des annonceurs partenaires pour placer des vignettes sponsorisées sur la page d’accueil de Firefox (ou de nouvel onglet) et qui pourraient être utiles aux utilisateurs et utilisatrices de Firefox. Mozilla est rémunéré quand ils ou elles cliquent sur les vignettes sponsorisées ».

Qu'est-ce que cela change pour les utilisateurs de navigateurs*?

Mozilla a déclaré que rien ne changeait, sauf que les utilisateurs verront désormais des publicités aux endroits mentionnés ci-dessus. La fondation précise également que cela n'affectera en rien votre navigation ou votre expérience utilisateur, car il est possible, en quelques clics, de désactiver l'affichage de ces publicités.

Dans le même temps, il réitère son engagement à respecter la vie privée et note que cela est essentiel à sa mission. À cette fin, il a déclaré que vous ne travailleriez qu'avec des partenaires publicitaires qui respectent leurs normes de confidentialité pour Firefox et a ajouté qu'il n'a actuellement qu'un seul partenaire qui est adMarketplace : « La protection de la vie privée est fondamentale pour la mission de Mozilla et nous ne travaillons qu’avec des partenaires qui respectent nos standards de vie privée pour Firefox. Notre partenaire actuel est adMarketplace ».

Quelles données sont partagées ?

Mozilla a expliqué que « quand vous cliquez sur une vignette sponsorisée, Firefox envoie des données techniques anonymisées à notre partenaire par l’intermédiaire d’un service de proxy appartenant à Mozilla. Ces données ne comprennent aucune information personnelle identifiante et sont partagées uniquement quand vous cliquez sur un site populaire sponsorisé ». En d'autres termes, les sociétés partenaires de Mozilla ne peuvent pas savoir qui vous êtes et, bien entendu, elles n'accéderont à aucune information privée ou confidentielle, d'après les déclarations de Mozilla.

Mozilla mentionne que le code de la fonction est disponible sur GitHub afin que les parties intéressées puissent vérifier les différents aspects par elles-mêmes. Le proxy semble être conçu pour masquer la version détaillée du système d'exploitation et supprimer les en-têtes des cookies. Cela empêcherait les partenaires de Mozilla de voir votre adresse IP et de définir des cookies. Cependant, cela empêche-t-il également le suivi ? Mozilla n'a pas abordé ce point dans la présentation des fonctionnalités.

Comment supprimer un site populaire sponsorisé spécifique

Toutefois, vous pouvez désactiver un site populaire sponsorisé spécifique en suivant les instructions suivantes :
  • Survolez avec le curseur de la souris la vignette jusqu’à ce que le menu (les trois points) apparaisse.
  • Cliquez sur Retirer

Vous pouvez même désactiver tous les sites populaires sponsorisés d’un coup :
  • Cliquez sur le bouton de menu et sélectionnez Paramètres
  • Choisissez le panneau Accueil
  • Dans la section Sites les plus visités, décochez la case devant Sites populaires sponsorisés

Pourquoi Mozilla parie sur la publicité sponsorisée ?

En fait, ce n'est pas nouveau, puisque depuis que Chrome a monopolisé un grand nombre d'utilisateurs, Mozilla a cessé de recevoir une grande quantité de revenus provenant de Google et cela a conduit Mozilla à prendre la décision de licencier début 2020 des ingénieurs, expliquant que Mozilla a dû se réorganiser pour tenter de générer plus de revenus.

L'objectif était le plus clair possible : Mozilla voulait se concentrer spécifiquement sur les produits générateurs de revenus. Selon l'organisation, s'en tenir aux seules solutions gratuites n'a évidemment pas fonctionné.

« Vous vous souviendrez peut-être que nous nous attendions à des revenus 2019 et 2020 provenant de nouveaux produits d'abonnement, ainsi qu'à des revenus plus élevés provenant de sources autres que la recherche. Ce n'était pas le cas. Notre plan pour 2019 a sous-estimé le temps nécessaire pour construire et livrer de nouveaux produits générateurs de revenus », a déclaré la PDG de Mozilla, Mitchell Baker, dans une note de janvier 2020 envoyée aux employés touchés par les licenciements.

Bien que Firefox ne soit pas une source de revenus pour le moment, Mozilla parie désormais sur d'autres produits pour l'ensemble du projet, y compris le service VPN que la société a lancé en 2020 sur divers marchés.

Firefox VPN est censé permettre aux utilisateurs de naviguer sur le Web tout en restant complètement anonyme.

Enfin, Mozilla dit que l'idée principale derrière les vignettes sponsorisées est que Mozilla cherche toujours des moyens de générer des revenus, en plus de cela ne vous oblige pas à accepter cette fonction aux utilisateurs et montre comment ils peuvent la désactiver.

Source : Mozilla

Et vous ?

Sur quel navigateur allez-vous au bureau et/ou pour vos navigations personnelles ?
Si vous avez eu le choix, qu'est-ce qui l'a orienté ?
Que pensez-vous de Firefox ?
Que pensez-vous de l'idée des vignettes sponsorisées ?

Voir aussi :

L'utilisation de Firefox est en baisse de 85 % malgré une augmentation de 400 % de la rémunération du PDG de Mozilla. Cal Paterson analyse les échecs de Mozilla

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !