IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Il y a 30 ans, Tim-Berners Lee publiait la première page Web :
Retour sur la naissance et les premiers instants du World Wide Web

Le , par Michael Guilloux

135PARTAGES

13  0 
Avec le courrier électronique, la visioconférence et le partage de fichiers en pair à pair, le Web est l'une des applications les plus importantes d'Internet. C'est peut-être la plus puissante au point où le terme Internet est souvent utilisé pour désigner le Web. Mais comment est-il né ? 30 ans après la publication de la première page Web par le scientifique britannique Tim-Berners Lee, nous revenons sur les premiers instants du World Wide Web.

C'est le scientifique britannique Tim Berners-Lee qui a inventé le World Wide Web (WWW) en 1989, alors qu'il travaillait au CERN. Le Web a été conçu et développé à l'origine pour répondre à la demande de partage automatisé d'informations entre les scientifiques des universités et des instituts du monde entier.

Le CERN n'est pas un laboratoire isolé, mais plutôt le point focal d'une vaste communauté qui comprend plus de 17 000 scientifiques de plus de 100 pays. Bien qu'ils passent généralement du temps sur le site du CERN, les scientifiques travaillent généralement dans des universités et des laboratoires nationaux de leur pays d'origine. Des outils de communication fiables sont donc indispensables.

L'idée de base du WWW était de fusionner les technologies évolutives des ordinateurs, des réseaux de données et de l'hypertexte en un système d'information mondial puissant et facile à utiliser.

Tim Berners-Lee a rédigé la première proposition pour le World Wide Web en mars 1989 et sa deuxième proposition en mai 1990. En collaboration avec l'ingénieur système belge Robert Cailliau, cette proposition a été formalisée en novembre 1990. Celle-ci décrivait les principaux concepts et définissait les termes importants derrière le Web.

Le document décrivait un "projet hypertexte" appelé "WorldWideWeb" dans lequel une "toile" de "documents hypertextes" pouvait être consultée par des "navigateurs". À la fin de 1990, Tim Berners-Lee démontrait ses idées avec le premier serveur Web et navigateur opérationnel au CERN. Il a développé le code de son serveur Web sur un ordinateur NeXT. Pour éviter qu'il soit éteint accidentellement, l'ordinateur avait une étiquette manuscrite faite avec de l'encre rouge avec la note suivante : "This machine is a server. DO NOT POWER IT DOWN!!"

info.cern.ch était l'adresse du premier site Web et serveur Web au monde, fonctionnant sur un ordinateur NeXT au CERN. La première adresse de la page Web était http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html. Cette page contenait des liens vers des informations sur le projet WWW lui-même, y compris une description de l'hypertexte, des détails techniques pour créer un serveur Web et des liens vers d'autres serveurs Web dès qu'ils sont disponibles. Cette première page a été publiée le 6 août 1991, raison pour laquelle cette date est parfois confondue avec la mise à disposition publique des premiers serveurs web, même si cela était survenu des mois plus tôt.


Tim Berners-Lee au CERN

Retour sur la naissance et les premiers instants du World Wide Web

Août 1991 : Tim Berners-Lee annonce la disponibilité du WWW sur Internet
En août 1991, Sir Berners-Lee annonce son logiciel WWW sur des groupes de discussion sur Internet et l'intérêt pour le projet s'étend au-delà de la communauté des physiciens. La première annonce a été faite le 6 août 1991 à alt.hypertext, un groupe de discussion pour les passionnés d'hypertexte.

Décembre 1991 : premier serveur web hors d'Europe
Le 12 décembre 1991, le premier serveur web hors d'Europe est installé au Stanford Linear Accelerator Center (SLAC) en Californie. Il donnait accès à SPIRES, une base de données contenant des informations pour les scientifiques travaillant en HEP (Physique des hautes énergies), y compris la possibilité de rechercher des publications.

Janvier 1992 : le WWW passe du prototype à la production
En janvier 1992, le logiciel WWW du CERN était passé d'un premier prototype à un service utile et fiable. Grâce à la Computer Newsletter du CERN, des milliers de scientifiques ont appris comment utiliser le Web pour accéder à un ensemble d'informations utiles, par exemple, numéros de téléphone, adresses e-mail, groupes de discussion, ainsi que la documentation informatique et logicielle.

Septembre 1992 : un nombre restreint mais croissant de serveurs Web et de navigateurs
À la fin de 1992, le projet WWW disposait d'une liste croissante de premiers serveurs Web. Ils étaient principalement situés sur des sites universitaires collaborant avec le CERN, mais l'intérêt commençait à s'étendre au-delà du milieu universitaire. Le développement progressait également sur les premiers navigateurs graphiques.

Janvier 1993 : première préversion du navigateur Mosaic
A partir de janvier 1993, le National Center for Supercomputing Applications (NCSA) de l'Université de l'Illinois, a fourni des préversions de son navigateur Mosaic pour X Window System. La première version officielle est sortie le 21 avril 1993. Mosaic a rapidement gagné en popularité, devenant le navigateur de choix, avec son interface graphique conviviale et sa facilité d'installation. Des versions de Mosaic fonctionnant sur PC et Mac sont devenues disponibles plus tard cette année-là.

Avril 1993 : le CERN place le World Wide Web dans le domaine public
Le 30 avril 1993, le CERN a publié une déclaration mettant le Web dans le domaine public, garantissant qu'il agirait comme un standard ouvert. Cette annonce a eu un effet immédiat sur la propagation du web. D'autres actions de licence ont été prises pour permettre au Web d'évoluer et de s'épanouir. À la fin de 1993, il y avait plus de 500 serveurs Web connus et le WWW représentait 1 % du trafic Internet.

Mai 1994 : première conférence internationale World Wide Web au CERN
En mai 1994, Robert Cailliau organise la première conférence internationale World Wide Web au CERN. Elle a réuni 380 utilisateurs et développeurs et a été saluée comme le « Woodstock du Web ».

Octobre 1994 : Tim Berners-Lee fonde le World Wide Web Consortium
En octobre 1994, Tim Berners-Lee fonde le World Wide Web Consortium (W3C) – au laboratoire informatique du Massachusetts Institute of Technology (MIT) – en collaboration avec le CERN et avec le soutien de la DARPA et de la Commission européenne. Sir Berners-Lee a rejoint le MIT, d'où il reste directeur du World Wide Web Consortium (W3C).

Décembre 1994 : plus de 10 000 serveurs Web dans le monde
Fin 1994, le Web comptait 10 000 serveurs - dont 2000 commerciaux - et 10 millions d'utilisateurs.

Source : CERN

Et vous ?

Aujourd'hui, quel est le bilan du Web ? Positif ? Négatif ? Quels sont les réussites et les échecs du Web ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fredoche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/08/2021 à 15:06
Sans vouloir te fâcher marsupial, parce que je connais ce que tu fais à coté, il me semble tu confonds Internet et les possibilités ou services offerts par celui-ci et le protocole http (qui est un service parmi d'autres), qui a permis ce World Wide Web.

Ce qui est décrit ici, c'est les possibilités offertes par l'hypertexte appliqué dans un protocole informatique, hypertexte dont je pense on a perdu la notion aujourd'hui.
Mais on parlait bien au départ, à l'époque, d'hyperliens : le fait qu'un mot ou plusieurs renvoient par un lien vers d'autres contenus permettant d'étendre ces mots
http veut dire hyper text transfer protocol

Pour moi le but a été atteint et est respecté: l'hypertexte était un principe permettant d'étendre, d'enrichir la connaissance. Le partage des connaissances, cet enrichissement ont explosé dès les premières années du WWW
5  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/08/2021 à 14:39
Aujourd'hui, quel est le bilan du Web ? Positif ? Négatif ? Quels sont les réussites et les échecs du Web ?
Avec 3 milliards et quelques de connectés, je crois que le bilan est positif. La réussite du web tient dans les services qu'il propose. Services qui n'étaient pas prévus au départ d'où un échec : leur sécurisation.
0  3