IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un incendie pourrait coûter 105 millions d'euros à OVHcloud
Selon les documents relatifs à l'introduction en bourse

Le , par Bill Fassinou

65PARTAGES

6  0 
OVHcloud, premier fournisseur européen de services cloud, poursuit actuellement son processus d'introduction en bourse (IPO) sur Euronext Paris. La société a reçu le feu vert de l’Autorité française des marchés financiers (AMF) sur son document d’enregistrement le 17 septembre 2021. Ainsi, OVHcloud espère pouvoir augmenter son capital de 400 millions d'euros et devenir une alternative européenne sérieuse aux GAFAM. Mais l'examen des documents relatifs à l'IPO a révélé qu'un incendie pourrait coûter jusqu'à 105 millions d'euros à l'entreprise, soit une estimation du coût financier de la catastrophe de mars.

OVHcloud a payé très cher la catastrophe de Strasbourg

OVHcloud a subi de graves dommages matériels et financiers lorsque ces centres de données strasbourgeois ont été frappés par un incendie dans la nuit 9 au 10 mars 2021. Pendant toute la période couverte par la gestion de la crise, le leader européen de l'informatique en nuage a communiqué régulièrement sur les dégâts, les actions entreprises pour la remise en service des centres de données et les plans pour restaurer les sauvegardes à sa disposition, mais très peu, voire jamais, sur l'aspect financier, notamment le coût des réparations. Il a fallu attendre son IPO pour se faire une idée de ce que cette catastrophe lui aurait coûté.


OVHcloud Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars 2021

En effet, OVHcloud, basé à Roubaix, a déposé ce mois-ci un document de transparence auprès de l'Autorité française de régulation des marchés boursiers, qui révèle le coût direct de l'incendie pour l'activité de la société d'informatique en nuage - même si l'atteinte à la réputation pourrait ajouter beaucoup à ce coût. Selon le document, l'incendie pourrait avoir coûté plus de 105 millions d'euros (environ 122 millions de dollars) à l'opérateur français. Cependant, l'entreprise a précisé dans le document qu'une partie de ce coût est un fonds d'urgence, et une grande partie des dépenses réelles de l'incendie a été couverte par l'assurance.

Le chiffre global de 105 millions d'euros comprend certains éléments tels que les réclamations potentielles des clients pour les dommages résultant de l'incendie. Une source ayant connaissance de l'affaire a déclaré à DatacenterDynamics, une entreprise qui suit la croissance de l'industrie des centres de données, qu'OVHcloud n'a prévu que 61 millions d'euros, et 58 millions d'euros de ce montant ont déjà été couverts par l'assurance d'OVHcloud. Notons que l'incendie survenu en mars sur le campus d'OVHcloud à Strasbourg a détruit son centre de données SBG2 et mis hors service trois autres bâtiments, dont un de façon permanente.

L'incendie de Strasbourg est un événement exceptionnel, qui a touché quelque 65 000 clients de l'entreprise, dont beaucoup ont perdu des données et des activités. Il pourrait nuire aux perspectives d'introduction en bourse - bien qu'OVHcloud ait déclaré qu'il travaillait toujours avec les assureurs et d'autres autorités, et qu'il ne pourrait pas révéler l'histoire complète de la cause de l'incendie avant 2022, après que l'introduction en bourse ait eu lieu. Les rapports initiaux ont suggéré que le feu pourrait avoir commencé dans les systèmes UPS. Le document de transparence était en fait une exigence dans le cadre de l'IPO.

Ce document de 300 pages donne quelques détails sur l'incendie, ainsi que sur les coûts financiers directs qu'il a causés, en réduisant les revenus des clients affectés et en augmentant les dépenses de la société pour faire face aux conséquences. Le document détaille les événements de la nuit du 9 au 10 mars, en commençant par la section 4.3 à la page 18. « Une expertise médico-légale est en cours pour déterminer la cause de l'incendie. Sur la base des informations actuellement disponibles, il semble que l'incendie ait débuté dans une salle d'énergie abritant des équipements électriques », explique OVHcloud dans le document.

L'IPO pourrait avoir une tournure différente de celle prévue

Le détail de l'impact financier révèle qu'OVHcloud a subi un manque à gagner de 2,9 millions d'euros (3,4 millions de dollars) en termes de revenus, et a dû fournir 5,2 millions d'euros (6,1 millions de dollars) de crédit pour compenser les clients pour les services facturés qui n'ont pas été livrés, selon un résumé dans L'Usine Nouvelle. OVHcloud a également émis 28,3 millions d'euros (33 millions de dollars) de bons d'achat, dont 20,5 millions d'euros (24 millions de dollars) ont été encaissés avant la clôture de l'exercice de la société, le 31 août 2021. Dans le même temps, OVHcloud a également eu des dépenses très importantes.

Il a dû dépenser 15,8 millions d'euros (18,4 millions de dollars) pour mettre au rebut des serveurs endommagés par le feu, puis 18,4 millions d'euros (21,4 millions de dollars) pour les remplacer par de nouveaux serveurs fabriqués à la hâte dans son usine de Croix. L'incendie a également entraîné des "charges exceptionnelles" de 39,2 millions d'euros (45,6 millions de dollars), dont 32,3 millions d'euros (37,6 millions de dollars) pour des expertises, des procédures et d'éventuelles actions en responsabilité. Des clients, mécontents d'avoir subi une coupure de service, voire une perte de données, se sont retournés contre OVHcloud.

Les analystes notent tout de même que l'issue d'un éventuel procès en dommages et intérêts est "incertaine" : de nombreux clients n'ont pas souscrit aux options de sauvegarde et de redondance des données d'OVHcloud, et n'ont pas compris le risque qu'ils prenaient. Des sources chez OVHcloud ont déclaré à DatacenterDynamics que le niveau de désabonnement est maintenant revenu à la normale, avec un niveau élevé de bonne volonté résultant de sa transparence. En revanche, un autre coût pour OVHcloud a été un investissement de 10 à 12 millions d'euros pour des réparations complètes et le déploiement d'un plan d'"hyper-résilience".

Tout ceci explique pourquoi le coût total direct de l'incendie pourrait s'élever à 105 millions d'euros. Comme mentionné plus haut, sur ce montant, 58 millions d'euros ont déjà été couverts par les assurances tandis qu'une grande partie est constituée de fonds de prévoyance pour d'éventuels versements futurs. Cela dit, cette somme est importante par rapport au chiffre d'affaires annuel d'OVHcloud, qui s'élèvera à 632 millions d'euros en 2020. Par ailleurs, la société a admis que le coût direct sera plus important que cela, car elle perd des clients mécontents et n'en gagne pas de nouveaux aussi rapidement qu'elle le souhaiterait.

L'incident s'est produit la même semaine que l'entreprise a annoncé son intention d'entrer en bourse en France. L'IPO devrait permettre de présenter OVHcloud comme une alternative européenne aux géants américains et chinois de l'hyperscale comme Amazon, Google, Microsoft et Alibaba. OVHcloud pourrait lever 400 millions d'euros (soit 469 millions de dollars), ce qui valoriserait la société à environ 4,7 milliards de dollars. Pour l'instant, tout semble se dérouler comme prévu, mais les analystes estiment que l'entreprise pourrait faire face à une forme de réticence de la part de certains investisseurs en raison de l'atteinte à sa réputation.

L'incendie a porté un coup dur à la réputation d'OVHcloud

La raison pour laquelle le leader européen de l'informatique en nuage perd des clients, mais n'en gagne pas rapidement de nouveaux est liée au fait que la catastrophe de mars a eu une grande incidence sur sa réputation. Une explication potentielle est que les clients qui quittent l'entreprise et les potentiels clients craignent d'être des victimes collatérales d'éventuels nouveaux dommages qu'elle pourrait subir. Comme le souligne OVHcloud lui-même, il pourrait subir d'autres incidents à l'avenir, et même l'impact d'incidents mineurs "pourrait être exacerbé par l'incendie de Strasbourg, surtout si ces incidents se produisent dans un avenir proche".

Même avec le document fourni à l'AMF, l'impact résultant sur les relations avec les clients et les revenus futurs d'OVHcloud est impossible à déterminer, mais il pourrait être significatif. La direction d'OVHcloud a déclaré que le ralentissement de la croissance pourrait durer jusqu'au début de 2022 et prévoit un retard de trois ou quatre trimestres sur la croissance prévue. Le dépôt prévoit une croissance de 4,4 % sur l'année fiscale 2021, considérablement moins que les 8,9 % dont elle a bénéficié en 2020. Mais l'entreprise est optimiste quant aux perspectives d'avenir, prévoyant une accélération de la croissance à environ 25 % en 2025.

Le rapport contient une grande note de prudence. OVHcloud est fier de fabriquer ses propres serveurs, et utilise un système de refroidissement liquide propriétaire qui lui permet d'installer des équipements rangée par rangée dans des bâtiments industriels existants. L'utilisation de ces vieux bâtiments pourrait représenter un facteur de risque ; et l'installation SBG2 aurait eu des planchers en bois et des éléments d'une construction à base de conteneurs d'expédition.

« Certaines des usines d'OVHcloud peuvent présenter des défauts structurels et environnementaux existants qui peuvent présenter des risques en termes de sécurité et de conformité ou obliger OVHcloud à dépenser des sommes importantes pour y remédier », indique le document, ajoutant que ces défauts peuvent ne pas être détectés par les audits qu'OVHcloud effectue avant d'occuper une propriété.

Source : Document de transparence d'OVHcloud (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du coût de l'incendie dont a été victime OVHcloud ?
Que pensez-vous de la perte de clients et du ralentissement de la croissance de la société ?
Quel est votre avis sur les risques annoncés par l'entreprise et les potentiels incendies qu'elle a mentionnés ?
Comment évaluez-vous la croissance de la société dans les prochaines années ? Risque-t-elle sa place de leader européen du cloud ?

Voir aussi

OVHCloud amorce son processus d'entrée en Bourse et espère pouvoir augmenter son capital de 400 millions d'euros pour devenir une alternative européenne aux GAFAM

Un important incendie sur les installations d'OVHcloud à Strasbourg provoque l'indisponibilité de nombreux sites internet en France et en dehors de l'Hexagone

OVHcloud donne des informations relatives au nettoyage des équipements suite à l'incendie, opération nécessaire avant une remise en service

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !