IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le métaverse de Facebook pourrait être toxique pour la société humaine
Ce qui reflète l'inquiétude que suscite la sécurité de l'intelligence artificielle, selon Eric Schmidt, l'ex-PDG de Google

Le , par Sandra Coret

66PARTAGES

9  0 
Eric Schmidt, l'ex-PDG de Google, laisse entendre que le métaverse de Facebook n'est certainement pas prometteur. Il exprime ses doutes et ses craintes concernant l'incertitude de la technologie de l'intelligence artificielle, pour les humains.

Eric Schmidt, dans un entretien avec le New York Times, samedi, a énoncé ses opinions concernant l'avancée de l'intelligence artificielle et son contrôle sur presque tout.

Il a joint son jugement à celui de ceux qui pensent que le métaverse de Facebook n'est pas convivial et peut avoir des effets toxiques sur l'humanité.

Son point de vue sur l'intelligence artificielle est assez vague, elle peut être peu fiable et erratique comme un camarade, a-t-il répondu lorsqu'on lui a demandé son avis sur l'intelligence artificielle en tant qu'ami ou ennemi.

Schmidt a supervisé Google de 2001 à 2011 et jusqu'à la moitié de l'année en cours, a agi en tant que président exécutif, a notifié qu'il estime que, la technologie sera partout sous peu, ce qu'il a déduit comme une menace pour la société humaine.

La plupart des personnes qui parlent de métaverses parlent d'un monde qui sera plus attrayant que celui qui existe déjà parce qu'il satisfera chaque personne, ce qui sera une complète auto-illusion. Il a déduit dans Times, que les jours à venir ne nous apprendront à vivre que dans l'illusion.

Les gens préféreront dévorer leur journée avec leurs lunettes VR dans le métaverse. Il a indiqué que le royaume deviendra virtuel plutôt que matériel, ce qui constitue une menace pour l'humanité.

En outre, il a désigné l'intelligence artificielle comme un faux dieu géant qui construit des liens sociaux infirmes et toxiques.


Cependant, Schmidt n'est pas la seule personne à craindre l'avenir de la technologie de l'IA, de nombreux directeurs de sociétés technologiques l'ont également dénoncée. Musk de Tesla n'est pas non plus convaincu de la sécurité et de l'authenticité de la technologie avancée.

Le géant technologique Facebook, maintenant Meta, a déjà été un sujet brûlant dans le monde entier depuis la fuite de documents de la société. Aujourd'hui, l'entreprise a modifié son nom en Meta et s'est déclarée prête à développer le métaverse en tant que pièce virtuelle, en encourageant les gens à communiquer numériquement et à se perfectionner. La société a travaillé dur pour présenter son objectif de métaverse afin de faire face à l'animosité et de s'en éloigner.

Il est absurde de supposer que l'entreprise a modifié son nom en Meta pour éviter le retour de bâton qu'elle subit en raison de la fuite de documents, a déclaré Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, aux médias.

En outre, ils préféreront être métaverse plutôt que Facebook, a-t-il déclaré lors de l'événement Oculus connect de la firme.


Et vous ?

Êtes-vous du même avis qu'Eric Schmidt ?
Quelle est votre opinion sur le métaverse ?
À votre avis, comment la plupart des gens vont-ils réagir au métaverse de Facebook ?

Voir aussi

Facebook change de nom et s'appelle désormais Méta. Zuckerberg espère qu'un milliard de personnes seront dans le métavers d'ici dix ans

Facebook lance Horizon Workrooms, une nouvelle application de télétravail en réalité virtuelle, les utilisateurs du casque Oculus Quest 2 pourront tenir des réunions en tant que leur version avatar

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 06/11/2021 à 8:54
Pour attirer l'attention des gens sur son métavers, Facebook aurait envisagé l'ouverture de magasins physiques
selon un rapport

Les magasins permettraient aux clients d'essayer puis d'acheter du matériel nécessaire pour accéder à son métavers tel que des casques de réalité virtuelle, selon un rapport du New York Times. Le même rapport indique que Facebook a mis sur la table des discussions l'ouverture de magasins physiques avant même de devenir Meta. Un magasin phare était prévu pour la Californie, mais le rapport ne précise pas si Facebook s'est décidé à appliquer ce plan.

Plus tôt ce mois-ci, durant l'édition 2021 de la Facebook Connect, Mark Zuckerberg a annoncé que la maison-mère de son entreprise allait changer de nom pour marquer « notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

« Nous sommes au début du prochain chapitre d'Internet, et c'est aussi le prochain chapitre de notre entreprise. »

« Au cours des dernières décennies, la technologie a donné aux gens le pouvoir de se connecter et de s'exprimer plus naturellement. Quand j'ai commencé Facebook, nous tapions principalement du texte sur des sites Web. Lorsque nous avons eu des téléphones avec des caméras, Internet est devenu plus visuel et mobile. À mesure que les connexions devenaient plus rapides, la vidéo est devenue un moyen plus riche de partager des expériences. Nous sommes passés du desktop pour aller sur le Web au mobile ; du texte aux photos en passant par la vidéo. Mais ce n'est pas la ligne d'arrivée. »

« La prochaine plateforme sera encore plus immersive - un Internet incarné où vous faites partie de l'expérience, vous n'êtes plus seulement un spectateur. Nous appelons cela le métavers et il touchera tous les produits que nous construisons. »

« La qualité déterminante du métavers sera un sentiment de présence – comme si vous étiez juste là avec une autre personne ou à un autre endroit. Se sentir vraiment présent avec une autre personne est le rêve ultime de la technologie sociale. C'est pourquoi nous nous concentrons sur cette construction. »

« Dans le métavers, vous pourrez faire presque tout ce que vous pouvez imaginer — être avec vos amis et votre famille, travailler, apprendre, jouer, faire du shopping, créer — ainsi que des expériences complètement nouvelles qui ne correspondent pas vraiment à notre façon de penser à propos des ordinateurs ou téléphones aujourd'hui. Nous avons fait un film qui explore comment vous pourriez un jour utiliser le métavers. »


Métavers, qu'est-ce que c'est ?

Le concept de métavers devient rapidement un mot à la mode dans le domaine de la technologie et des affaires. Mais qu'est-ce qu'il désigne ?

Métavers est un terme large. Il fait généralement référence à des environnements de monde virtuel partagés auxquels les gens peuvent accéder via Internet. Le terme peut désigner des espaces numériques rendus plus vivants par l'utilisation de la réalité virtuelle (VR) ou de la réalité augmentée (AR). Certaines personnes utilisent également le mot métavers pour décrire les mondes de jeu, dans lesquels les utilisateurs ont un personnage qui peut se promener et interagir avec d'autres joueurs.

Il existe également un type spécifique de métavers qui utilise la technologie blockchain. Dans ceux-ci, les utilisateurs peuvent acheter des terrains virtuels et d'autres actifs numériques à l'aide de cryptomonnaies.

De nombreux livres et films de science-fiction se déroulent dans des métavers à part entière (des mondes numériques alternatifs qui ne se distinguent pas du monde physique réel). Mais cela reste de la fiction. Actuellement, la plupart des espaces virtuels ressemblent plus à l'intérieur d'un jeu vidéo qu'à la vraie vie.

Le concept de métavers devient rapidement un mot à la mode dans le domaine de la technologie et des affaires.


Les magasins pour attiser la curiosité, mais aussi pour proposer l'expérience

Meta a discuté de l'ouverture de magasins qui finiront par s'étendre dans le monde entier, ont déclaré des personnes connaissant le projet et les documents de l'entreprise consultés par le New York Times. Les magasins seraient utilisés pour présenter aux gens les appareils fabriqués par la division Reality Labs de la société, tels que les casques de réalité virtuelle et, éventuellement, les lunettes de réalité augmentée, ont-ils déclaré.

Ces appareils sont des passerelles vers le métavers puisqu'ils aideraient à montrer aux gens que la réalité virtuelle et la réalité augmentée peuvent être amusantes et intéressantes. L'objectif des magasins est de rendre le monde « plus ouvert et connecté », selon les documents de l'entreprise consultés par le Times. Ils sont également destinés à susciter des émotions telles que « la curiosité, la proximité ».

Les discussions sur les magasins physiques ont précédé de plusieurs mois le changement de marque de Facebook, un travail sérieux sur l'initiative ayant commencé l'année dernière, ont déclaré les sources du Times. Et le projet, qui est toujours en développement, pourrait ne pas se poursuivre.

Zuckerberg a parlé du métavers alors que son entreprise est aux prises avec des défis réglementaires et sociétaux. Frances Haugen, une ancienne employée devenue dénonciatrice, a accumulé des milliers de pages de documents internes et les a récemment partagées avec les législateurs et les médias. Elle a déclaré que Facebook ne faisait pas assez pour protéger la société des dommages que Facebook cause. Ses divulgations ont attiré l'attention des législateurs et des régulateurs, bien que l'on ne sache pas à quel point son cas est solide.

Le scepticisme à propos du métavers abonde également. Alors que la division Reality Labs de Meta a connu un succès modeste dans le passé avec l'Oculus Quest 2, un casque à bas prix qui était populaire l'année dernière, la réalité virtuelle reste un marché de niche pour les amateurs et les passionnés. Le matériel est souvent coûteux et peut être difficile à utiliser. Certaines personnes ont signalé que les casques les écœuraient.

« Nous sommes, au mieux, à au moins cinq à dix ans d'un produit ou service Meta entièrement étoffé », a déclaré Tim Derdenger, professeur à la Tepper School of Business de l'Université Carnegie Mellon. Il a dit que ce sur quoi Meta travaillait s'apparentait au jeu vidéo Second Life du début des années 2000, le qualifiant de « deuxième coup pour lancer un service de type Second Life, mais qui, espérons-le, sera plus immersif ».

Pourtant, Zuckerberg a déclaré qu'il voyait le moment de construire ce qu'il pense être le prochain changement majeur dans les plateformes informatiques depuis l'ère des smartphones. À l'avenir, les applications de Zuckerberg ne seraient plus soumises aux règles dictées par Apple et Google, qui possèdent les magasins d'applications qui distribuent Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger.

Ces dernières années, Meta avait expérimenté des efforts de vente au détail physique. Il a ouvert des kiosques « pop-up » dans les aéroports et un magasin éphémère dans le quartier de SoHo à Manhattan pour présenter ses produits matériels Oculus. Il avait également un emplacement pop-up avec Macy's en 2018, dans le but d'amener plus de petites entreprises sur la plateforme.

Si les nouveaux magasins de Meta devaient voir le jour, ils proposeraient des produits tels que les appareils Portal (des gadgets de téléconférence qui permettent aux gens de discuter en vidéo sur Facebook) ainsi que les casques Oculus, selon les documents de la société. Les magasins pourraient également inclure des lunettes connectées à commande vocale que Meta a développées avec Ray-Ban, que les gens peuvent utiliser pour prendre des photos et des vidéos.

Le casque Oculus Quest devrait être renommé « Meta Quest » l'année prochaine pour s'aligner sur la nouvelle image de marque Meta de la société.

Les documents consultés par le Times ont montré que Facebook envisageait une suite de noms possibles pour les magasins qui contenaient tous « Facebook », l'entreprise s'étant alors contentée de « The Facebook Store » comme candidat principal.

Source : NYT

Et vous ?

Que pensez-vous de l'idée de Facebook de lancer des kiosques pour susciter la curiosité du public et proposer l'expérience ?
Avec le métavers, Facebook pourrait-il s'affranchir au moins partiellement des barrières imposées par d'autres grandes enseignes technologiques (comme Apple et son App Store, Google et Play Store, etc.) puisqu'il serait accessible via les casques Oculus Quest 2 dont il est propriétaire ?
Quelles applications voyez-vous au métavers ?
Plutôt utile ou gadget ?

Voir aussi :

Facebook officialise le lancement de ses lunettes connectées Ray-Ban Stories et assure que vous êtes au contrôle de vos données et votre contenu
Avec Mesh for Microsoft Teams, Microsoft voudrait rendre la collaboration dans le métavers amusante. L'entreprise voudrait apporter des espaces de travail 3D aux télétravailleurs en 2022
Contrairement à Facebook, Méta ne va pas abandonner son algorithme de reconnaissance faciale. La maison-mère de Facebook compte bien se servir de DeepFace dans son métavers
Facebook annonce qu'il va embaucher 10 000 personnes en Europe pour l'aider à construire un « métavers » qui imitera l'expérience d'interagir en personne grâce à des techno comme l'AR et la VR
Facebook lance Horizon Workrooms, une nouvelle application de télétravail en réalité virtuelle. Les utilisateurs du casque Oculus Quest 2 pourront tenir des réunions en tant que leur version avatar
9  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/11/2021 à 11:31
Avec un système comme ça on facilite l'accés aux handicapés moteurs (encore que, la VR si on ne peut pas bouger, ça n'a pas de plus value par rapport à un Jeux vidéo classique...) et on dégrade la qualité d’accueil des sourds et des malvoyants.
Oui, parce que le but va vite être de fermer des centres d'accueils, probablement les excentrer également, rendant l’accès difficiles aux pauvres non équipés qui devront prendre un demi journée pour se rendre au seul bureau physique à 50km à la ronde.

De plus, si le chat en ligne à été remplacé par des "IA" qui piochent avec maladresse leurs réponses dans les FAC, combien de temps faudra-t-il avant de se retrouver devant un PNJ en 3D avec la même qualité (médiocre) de service, et plus de bureaux physiques?

L'enfer administratif passe de la 2D à la 3D quelle révolution...
8  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/11/2021 à 15:26
deja qu'on a pas confiance dans le cloud, pour la securite des données, ils pensent vraiment qu'on va avoir confiance en du travail collaboratif dans un metavers ?

faut vraiment etre americains pour pensez que les entrepises vont etre confiantes...et l'espionnage americians va vers vers ses beaux jours..
9  1 
Avatar de Sandra Coret
Communiqués de presse https://www.developpez.com
Le 13/11/2021 à 10:14
Meta, anciennement connu sous le nom de Facebook, et Microsoft lancent Meta Workplace, un partenariat visant à intégrer l'accès et l'engagement pour le lieu de travail et les équipes

Les utilisateurs de l'espace de travail de Facebook - désormais connu sous le nom de Meta workplace - pourront commenter et réagir à ce qui sera publié dans Teams de Microsoft, tandis que les utilisateurs de Microsoft pourront faire de même chez Facebook.

Le responsable de Meta workplace, Ujjwal Singh, a rapporté à CNBC que Vodafone Group et Accenture ont approché la société de cette dernière application pour une intégration.

Bien que ce partenariat doive profiter aux deux géants technologiques, Microsoft se targue d'avoir une base d'utilisateurs plus importante pour les deux produits. Les deux entreprises ont des publics cibles différents. Le workplace de Meta, qui a été lancé en octobre 2016, est un réseau étendu qui s'efforce d'imiter les applications grand public de l'entreprise, alors que Microsoft fait la promotion de la vidéoconférence.

Des applications comme OneDrive, la suite Microsoft 365 et SharePoint sont déjà intégrées par Workplace. Il est intéressant de noter que Microsoft propose également ses concurrents dans son workplace. Cette société est connue sous le nom de Yammer et fonctionne de manière semblable à Facebook.

Le responsable de la collaboration 365 de Microsoft, Jeff Teper, a déclaré à The Verge qu'il a appris par cœur qu'il y aura plusieurs outils de communication permanents dans ce monde. Jeff pense que l'intégration incombe aux vendeurs responsables qui passent d'un outil à l'autre.


Pendant la pandémie, la croissance de Microsoft Teams est montée en flèche. À la fin de l'année dernière, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens (DAU) a dépassé les 145 millions, alors que Microsoft l'a fixé à 6,8 milliards de dollars la même année. Workplace de Meta ne fait pas exception à la règle : 7 millions d'abonnés payants ont été déclarés en mai de cette année.

Au dernier trimestre, l'entreprise a engrangé 734 millions de dollars de revenus, soit 2,5 % de ses revenus totaux. Fin 2016, lorsque Facebook a lancé Workspace, les deux entreprises étaient considérées comme des rivaux de poids.

Pendant la pandémie, la croissance de Microsoft Teams est montée en flèche. À la fin de l'année dernière, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens (DAU) a dépassé les 145 millions, alors que Microsoft l'a fixé à 6,8 milliards de dollars la même année. Workplace de Meta ne fait pas exception à la règle : 7 millions d'abonnés payants ont été déclarés en mai de cette année. Au dernier trimestre, l'entreprise a engrangé 734 millions de dollars de revenus, soit 2,5 % de ses revenus totaux. Fin 2016, lorsque Facebook a lancé Workspace, les deux entreprises étaient considérées comme des rivaux de poids.

Workspace affirme que ses concurrents ont déjà testé l'intégration, notamment de grandes entreprises comme Vodafone, Flight Centre Travel Group et Lockton. Flight center travel group utilise le workplace pour la collaboration inter-entreprises. L'entreprise permet également aux travailleurs d'accéder instantanément aux informations requises.

Maintenant disponible en téléchargement, l'intégration est accompagnée d'une mise à jour gratuite. Néanmoins, pour le streaming et la diffusion de Teams vers Workplace, les clients devront encore attendre jusqu'à fin 2022.

Au cours des 18 derniers mois, la technologie de collaboration est devenue de plus en plus populaire dans le cadre du travail et de l'éducation, et c'est dans ce domaine que les deux partenaires rivalisent avec Google, Slack et Zoom.


Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur ce partenariat entre Microsoft et Meta ?

Voir aussi :

La plus grande fédération syndicale américaine exige que Mark Zuckerberg s'excuse pour une fonction de Workplace, qui permettrait aux employeurs de censurer les mots comme "syndiquer" dans les chats

Le métaverse de Facebook pourrait être toxique pour la société humaine, ce qui reflète l'inquiétude que suscite la sécurité de l'intelligence artificielle, selon Eric Schmidt, l'ex-PDG de Google

Facebook lance Horizon Workrooms, une nouvelle application de télétravail en réalité virtuelle, les utilisateurs du casque Oculus Quest 2 pourront tenir des réunions en tant que leur version avatar

Séoul va devenir la première ville à entrer dans le métavers. À quoi ressemblera la première ville du métavers ?
6  0 
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 18:39
Facebook s'est rebaptisé Meta le mois dernier, mais une société de PC déjà appelée Meta a quelque chose à dire à ce sujet
elle refuse de céder le nom pour moins de 20 millions de dollars

Facebook poursuit un objectif précis ces dernières années : donner vie au métavers et en devenir l'un des pionniers sur le plan mondial. Il a donc changé de nom pour refléter ses ambitions et s'appelle désormais Meta. Mais ce que la société n'a pas prévu, c'est d'avoir à acheter son nouveau auprès d'une autre entité. Facebook vient de réaliser qu'il existe une entreprise de vente d'ordinateurs qui porte déjà le nom "Meta PC", et cette dernière n'envisage pas de céder son nom pour moins de 20 millions de dollars.

Le média américain TMZ a révélé cette semaine qu'une autre société américaine a déjà déposé une demande de marque pour le nom "Meta" en août dernier. Cette société s'appelle Meta PC, et elle vend des ordinateurs, des portables, des tablettes et des logiciels. Les fondateurs Joe Darger et Zack Shutt ont déclaré à TMZ qu'ils exploitent la marque Meta PC depuis un peu plus d'un an maintenant, mais qu'ils n'ont déposé que récemment une demande de marque déposée pour la marque "Meta". Plus précisément, Meta PC, basée en Arizona, a déposé la demande d'enregistrement de la marque le 23 août.



Le domaine d'activité de Meta PC n'est pas très éloigné de la sphère de marché du géant de la Silicon Valley. Et bien que leur marque n'ait pas encore été accordée, ils pensent avoir une longueur d'avance sur Mark Zuckerberg, qui a annoncé la semaine dernière le changement de nom de Facebook en Meta. Toutefois, Darger et Shutt ont également déclaré qu'ils sont prêts à céder la marque si Zuckerberg était prêt à payer au moins 20 millions de dollars. Les revendeurs d'ordinateurs affirment en effet que l'abandon de leur nom nécessitera une campagne de marketing coûteuse pour donner une nouvelle image à leur entreprise.

« Nous avons créé cette société avec nos fonds propres. Lorsque nous avons appris que Facebook avait choisi le même nom, nous nous sommes évidemment inquiétés de perdre la portée organique que nous avions durement travaillé à construire », a déclaré Shutt au Guardian, ajoutant qu'ils ont "investi des sommes considérables" dans le marketing. Cependant, il semble que l'utilisation du même nom que l'entreprise de Zuckerberg n'est pas nécessairement mauvaise, car Shutt et Darger ont révélé qu'ils ont déjà vu une augmentation de 5 000 % sur leurs pages de médias sociaux depuis l'annonce de Zuckerberg en octobre.

Une source de Meta (Facebook) a déclaré à TMZ que l'entreprise estime avoir les droits d'adopter la marque. En outre, Mark McKenna, professeur de droit à l'Université de Californie, a déclaré qu'il existe des failles juridiques qui pourraient permettre à Facebook d'acquérir le nom. « Une arme légale consiste à déposer une demande dans un autre pays et à utiliser cette date de demande pour déposer une demande aux États-Unis. Ils cherchent un petit pays dépourvu d'un système de recherche et y déposent leur demande. Ce serait un moyen pour eux d'avoir une date antérieure », a-t-il déclaré au Guardian.



Il ajoute que l'enregistrement d'une marque ne définit pas les droits d'une entreprise aux États-Unis. « Aux États-Unis, les droits ne sont pas créés par l'enregistrement d'une marque - les droits découlent de l'utilisation », a-t-il déclaré. Par ailleurs, les fondateurs de Meta PC ont aussi le sens de l'humour. Le compte Twitter de Meta PC a publié un mème de Zuckerberg tenant un des produits de la société et présentant son logo.

En sus, Shutt a publié une vidéo humoristique dans laquelle il annonce le nouveau nom de Meta PC, qui s'appelle désormais "Facebook". L'annonce de Facebook sur son nouveau nom a déjà suscité une avalanche de réactions - de nombreuses personnes ridiculisant sa portée à la révélation que le mot signifie "mort" en hébreu.

Source : Meta PC

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que Mark Zuckerberg achètera le nom "Meta" ?
Ou usera-t-il d'une ruse pour accaparer le nom comme certains le suggèrent ?

Voir aussi

Facebook change de nom et s'appelle désormais Méta. Zuckerberg espère qu'un milliard de personnes seront dans le métavers d'ici dix ans

Facebook encourage les discours de haine pour gagner de l'argent, selon une lanceuse d'alerte qui a publié des informations qu'elle a pu glaner durant son passage au sein de l'entreprise

La dénonciatrice de Facebook demande au Sénat de tenir les réseaux sociaux pour responsables de leurs algorithmes en modifiant l'article 230 de la Communications Decency Act

La lanceuse d'alerte de Facebook estime que la société fait trop peu pour protéger les utilisateurs, la plupart des gens sont d'accord et estiment qu'une action du Congrès est nécessaire
5  0 
Avatar de gretro
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/11/2021 à 19:40
Suis-je le seul qui roule des yeux à chaque fois que je lis ou que j'entends le mot métavers? Ça vient de se produire là...
5  0 
Avatar de Quintino
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/11/2021 à 17:37
Etes-vous du même avis qu'Eric Schmidt ?
Je ne vois pas comment on peut sensément être de l'avis contraire.

Quelle est votre opinion sur le métaverse ?
Une lubie de multimilliardaire déconnecté des réalités énergétiques, technologiques, sociales... Entre lui et Musk, la compétition est féroce pour déterminer qui mettra en place le plus gros gouffre à argent, entre la conquête de Mars et une version cheap de Matrix. Et c'est évidemment totalement incompatible avec la sauvegarde de l'environnement terrestre.

A votre avis, comment la plupart des gens vont-ils réagir au métaverse de Facebook
Je pense que les plus technophiles de nos congénères humains vont crier au génie et y verront le futur de l'humanité. Mais à mon avis, la majorité n'en auront rien à faire.
5  1 
Avatar de Nancy Rey
Chroniqueuse Actualités https://www.developpez.com
Le 12/11/2021 à 9:13
Séoul va devenir la première ville à entrer dans le métavers.
À quoi ressemblera la première ville du métavers ?

Le gouvernement métropolitain de Séoul a annoncé lundi qu'il serait la première grande ville à entrer dans le métavers. Appelée provisoirement "Metaverse Seoul", la ville entend créer un écosystème de communication virtuelle pour tous les domaines de son administration municipale. Le métavers est un univers virtuel en trois dimensions, partagé et vécu grâce à la technologie de réalité augmentée et virtuelle. Depuis la pandémie mondiale, l’importance du monde virtuel a été mise en évidence, presque toutes les activités du monde réel étant obligées de passer en ligne. Bien que les marques grand public aient déjà annoncé leur incursion dans le monde méta, la capitale sud-coréenne est le tout premier gouvernement à annoncer son nouvel avenir numérique. Le gouvernement métropolitain de Séoul a annoncé que le monde virtuel permettra une interaction transparente des citoyens avec l’État. De la participation à des événements culturels, la visite de sites touristiques à la rencontre d’avatars officiels pour régler des plaintes municipales, tout sera possible en enfilant des lunettes de réalité virtuelle.


Le plan Seoul Vision 2030

Le métavers, une combinaison de méta, qui signifie au-delà, et de verse, pour « universe » en anglais, fait référence à un monde virtuel partagé en 3D dans lequel toutes les activités peuvent avoir lieu à l'aide de services de réalité augmentée et virtuelle. Ces plates-formes ont gagné en popularité au cours des dernières années alors que les gens ont déplacé leurs activités en ligne, en particulier au milieu de la pandémie de Covid-19.

La capitale sud-coréenne a investi 3,9 milliards de KRW (environ 2,8 millions d'euros) dans ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du plan Seoul Vision 2030 du maire de la ville, Oh Se-hoon. Ce plan vise à faire de Séoul « une ville de coexistence, un leader mondial, une ville sûre et une future ville émotionnelle », a déclaré le maire. Si ce projet devient réalité, les habitants de Séoul pourront bientôt mettre leur casque de réalité virtuelle pour rencontrer des fonctionnaires de la ville pour des consultations virtuelles. Ils pourront même assister à des événements de masse.


Une célébration dans une nouvelle dimension

Lorsque la cloche traditionnelle du Beffroi de Bosingak sonnera la veille du Nouvel An 2022, cela se passera dans la vie réelle, mais aussi dans le métavers. Le gouvernement métropolitain de Séoul fournira consécutivement diverses installations et services de soutien aux entreprises, notamment le bureau du maire virtuel, le Seoul FinTech Lab, Invest Seoul et Seoul Campus Town, sur sa plate-forme métaverse. La ville a annoncé dans un communiqué qu'en 2023, le gouvernement métropolitain de Séoul ouvrira le "Metaverse 120 Centre" (nom provisoire), un centre de services publics virtuel. Les fonctionnaires avatars du métavers offriront des consultations pratiques et un service civil, qui n'était disponible que dans le centre de service civil de l'hôtel de ville de Séoul.

En outre, les principales attractions touristiques de Séoul, telles que la place Gwanghwamun, le palais Deoksugung et le marché Namdaemun, seront présentées dans la "zone touristique virtuelle". Quant aux ressources historiques perdues, comme la porte Donuimun (l'une des quatre portes mineures de la capitale détruites en 1915), elles seront recréées dans l'espace virtuel. À partir de 2023, les principaux festivals de Séoul, comme le festival des lanternes de Séoul, se dérouleront également dans le métavers afin que tous les habitants du monde puissent en profiter.

Le gouvernement métropolitain de Séoul développera également des services pour les personnes socialement vulnérables, notamment des contenus de sécurité et de commodité pour les personnes handicapées utilisant la réalité étendue. « Séoul sera le pionnier d'un nouveau continent appelé 'Metaverse Seoul' en combinant la demande publique et la technologie privée », a conclu Park Jong-soo, directeur général de la politique des villes intelligentes au gouvernement métropolitain de Séoul.

La prochaine frontière des villes intelligentes

Jusqu'à présent, le plan ne donne que peu de détails sur les appareils que les citoyens utiliseront pour accéder à la plate-forme Metaverse, mais les responsables de la ville soulignent que l'objectif est d'élargir l'accès aux services publics de la ville, indépendamment de la géographie ou des handicaps. Mais les équipements spécialisés pourraient constituer un obstacle pour de nombreuses personnes. Les casques de réalité virtuelle se vendent encore entre 300 et 600 dollars, et ne sont pas aussi largement accessibles que les smartphones et les ordinateurs.

Dans le cadre du mouvement des "villes intelligentes", les municipalités utilisent la technologie numérique et les données en temps réel pour optimiser leur fonctionnement. Le métavers pourrait en être la prochaine évolution. Bien que les détails du fonctionnement du metavers soient encore flous, même pour les entreprises qui tentent de le construire, il s'agit d'une prochaine étape naturelle pour Séoul.

Source : Seoul Metropolitan Government

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Pour attirer l'attention sur son métavers, Facebook aurait envisagé l'ouverture de magasins physiques, qui permettraient aux clients d'en faire l'expérience et d'acheter du matériel, selon un rapport

Le métavers de Zuckerberg va porter atteinte à la vie privée des travailleurs et pourrait obliger davantage de personnes à communiquer davantage de données, d'après la lanceuse d'alerte Frances Haugen

Le métaverse de Facebook pourrait être toxique pour la société humaine, ce qui reflète l'inquiétude que suscite la sécurité de l'intelligence artificielle, selon Eric Schmidt, l'ex-PDG de Google

Facebook envisagerait de changer de nom dès la semaine prochaine, pour refléter son accent sur la construction du métavers
4  0 
Avatar de Sandra Coret
Communiqués de presse https://www.developpez.com
Le 13/11/2021 à 6:59
Le changement de marque de Facebook en Meta semble avoir eu des répercussions négatives plutôt que positives sur sa réputation, indique une récente étude de Harris Poll

Des informations récentes publiées par Harris Poll, une firme qui appréhende les aspects émotionnels et les détails que les clients partagent avec des noms particuliers, laissent entendre que le changement de nom de la marque Facebook en Meta ne réussit pas beaucoup.

Le 28 octobre dernier, lors du sommet virtuel de l'entreprise, le PDG Mark Zuckerberg n'a pas seulement fait part de sa mission et de ses objectifs concernant le métaverse, mais il a également profité de l'occasion pour dévoiler son nouveau nom de marque, Meta.

Alors que l'entreprise était déjà en proie à des controverses. Il y a quelques mois, le Journal de Wall Street a commencé à diffuser les documents divulgués par le dénonciateur de l'entreprise.

Selon cette révélation, la fiabilité de Meta a commencé à chuter rapidement de seize pour cent après la diffusion par le Wall Street Journal du document Facebook basé sur la série de révélations variées d'une ex-employée, la dénonciatrice, Frances Haugen, et s'est effondrée à 5,8 % le mois dernier, la semaine où elle a présenté son témoignage devant le Sénat.

Cependant, l'entreprise a survécu et a regagné la confiance de ses clients, ce qui lui a permis d'atteindre 11 % à la fin du mois d'octobre. Alors que la déclaration de changement de marque l'a ramené à 6,2 %, selon les conclusions de The Harris Brand notées par FastCo.


Meta a souligné que son rebranding est formulé pour la rétablir en tant que marque métaverse. Le terme "métaverse" est une expression empruntée à la science-fiction qui désigne une édition de l'internet dans laquelle on pénètre à l'aide de casques de Réalité Virtuelle et de Réalité Augmentée.

Cependant, Mark Zuckerberg a déjà démenti que le changement de marque n'a rien à voir avec la récente controverse de l'entreprise, liée à la fuite de documents.

Les professionnels de l'image de marque ont laissé entendre que la transformation du nom ne semblait pas suffisante pour préserver le statut de la plateforme, et que l'entreprise devrait faire un travail crucial pour regagner la confiance de ses clients.

Source : Harris Poll

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? la trouvez-vous pertinente ?
À votre avis, pour quelles raisons les utilisateurs ont-ils refait confiance à Facebook ?

Voir aussi :

Facebook s'est rebaptisé Meta le mois dernier, mais une société de PC déjà appelée Meta a quelque chose à dire à ce sujet, elle refuse de céder le nom pour moins de 20 millions de dollars

Contrairement à Facebook, Méta ne va pas abandonner son algorithme de reconnaissance faciale, la maison-mère de Facebook compte bien se servir de DeepFace dans son métavers

Le métaverse de Facebook pourrait être toxique pour la société humaine, ce qui reflète l'inquiétude que suscite la sécurité de l'intelligence artificielle, selon Eric Schmidt, l'ex-PDG de Google

Pour attirer l'attention sur son métavers, Facebook aurait envisagé l'ouverture de magasins physiques, qui permettraient aux clients d'en faire l'expérience et d'acheter du matériel, selon un rapport

Un ancien investisseur de Facebook réclame des poursuites pénales et la prison pour les dirigeants de Facebook, alors que le monde de la technologie entre en révolte ouverte contre les médias sociaux
4  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2021 à 18:21
Je pense préférer prendre un café au bar du coin.
2  0