IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

97 % des adultes ne lisent pas les conditions générales des plateformes en ligne, car elles sont trop longues
Et la plupart des informations sont présentées dans un jargon juridique compliqué

Le , par Sandra Coret

33PARTAGES

16  0 
Il est essentiel de lire les conditions générales de tout service à utiliser, afin de mieux comprendre ce que ce service exigera de l'utilisateur. Cela devient particulièrement important pour la protection des données et la confidentialité, mais ce n'est un secret pour personne que la grande majorité des gens acceptent ces conditions sans les avoir jamais lues.

Selon Statista, environ 97 % des personnes âgées de 18 à 34 ans ne lisent pas ces conditions. Beaucoup diront que c'est parce qu'ils sont paresseux et qu'ils ne prennent pas leur vie privée en ligne aussi sérieusement qu'ils le devraient, mais la raison de cette situation a peut-être moins à voir avec la paresse qu'avec la longueur de ces documents.

Il faut souvent beaucoup de temps pour parcourir l'ensemble du document. L'une des conditions générales les plus courtes appartient à Instagram, et elle contient 2 451 mots au total. À une vitesse de lecture moyenne d'environ 240 mots par minute, il vous faudrait environ dix minutes pour parcourir l'ensemble du document. Ce n'est pas beaucoup, mais cela peut le paraître lorsque vous essayez simplement de créer un compte Instagram.

De plus, Instagram est un peu une exception à cet égard. Facebook, par exemple, a une page de conditions générales d'environ 4 100 mots, ce qui prendrait au moins dix-sept minutes à lire à une vitesse de lecture moyenne. C'est beaucoup de temps à passer sur un tel document, mais une fois encore, il s'agit d'une valeur basse, car de nombreuses autres entreprises exigent des temps de lecture beaucoup plus longs.

Le pire exemple en la matière est sans doute Microsoft. L'entreprise possède une page de conditions générales absolument gigantesque qui contient plus de 15 000 mots, soit la taille d'un petit roman. Il faudrait bien plus d'une heure pour lire ces conditions générales, et il est inutile de préciser que personne n'a l'intention de passer une heure à faire quelque chose de ce genre.


Il convient également de noter que ces chiffres ne tiennent compte que du temps nécessaire à la lecture de ces documents. La digestion des informations prendrait probablement beaucoup plus de temps, car la plupart des informations sont présentées dans un jargon juridique compliqué. Par conséquent, pour appréhender pleinement les implications des conditions générales très courtes d'Instagram, il faudra probablement au moins trente minutes, ce qui est bien plus que le temps que la plupart des gens sont prêts à consacrer.

S'il est essentiel que les gens commencent à lire ces documents avant de s'inscrire à un service afin de savoir dans quoi ils s'engagent, il reste encore du travail à faire pour que les entreprises rédigent des conditions générales plus faciles à lire. Microsoft, en particulier, doit raccourcir ce document pour que les gens aient vraiment envie de le lire.

De même, prendre l'habitude de réserver au moins quinze à vingt minutes avant de s'inscrire à un service pour parcourir ses conditions d'utilisation pourrait être très utile. Ce n'est pas un temps considérable à long terme et cela peut aider à se protéger contre des sociétés qui n'ont pas exactement les intérêts des utilisateurs à cœur.


Source : Statista

Et vous ?

Trouvez-vous cette analyse pertinente ?
Prenez-vous le temps de lire les conditions générales des plateformes que vous utilisez ?

Voir aussi :

La plupart des termes et conditions d'utilisation des sites sont incompréhensibles pour des adultes, d'après une étude

Les conditions générales d'utilisation de 13 applications les plus populaires prendraient 17 heures pour toutes les lire, rapporte Thinkmoney après avoir analysé ces conditions

La haute Cour déclare qu'Uber ne peut pas lier les utilisateurs par des termes de contrat qu'ils n'ont probablement pas lus, les entreprises ne devraient pas se limiter à un lien vers ces conditions

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 10:09
Bonjour,

Le souci avec les conditions générales c'est que ça utilise un langage stylistique juridique car en cas de litige ce document fait foi devant la justice. C'est carrément une matière enseigné dans le droit. Langage qui exclut "toute" autre interprétation d'une phrase. Du coup, ça utilise des tournures , des mots peu utilisés au quotidien. Cela créé des textes, paragraphes à rallonge.
En résumé, on nous demande de valider un texte, que nous sommes censé avoir lu et compris, mais qui n'est pas réellement adressé à nous.
6  0 
Avatar de Doksuri
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 8:59
qu'on les lises ou non, il y aura toujours une tournure de phrase ambigue qui nous la mettra a l'envers au moment opportunt

je sais qu'il existe un site qui recapitule en 3-4 points vraiment concis (quelques phrases) les CGU de quelques gros sites... mais c'est in travail fastidieux si on veut le faire pour tous les sites existants

(je prends les logiciels comme exemple)
=> quand 1 petit point est change dans les CGU, on doit se farcir la relecture integrale des CGU... il faudrai n'afficher que les points qui ont ete modifies, avec un lien pour lire les CGU completes

bref, les CGU, c'est comme les bandeaux de cookies cnil/gdpr... personne ne les lits, et on clique "ok"
5  0 
Avatar de Kikuts
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 11:09
Donc il y a 3% de menteur ?

Parce que même 3%, ça me paraît énorme.

Ensuite : les durées annoncées se basent sur 240 mots/min. 240 mots de façon constante => ce qui est quasi impossible avec la tournure des phrases sinon c'est de la lecture bête sans rien comprendre. Donc je pense qu'on peut multiplier par 2 à 4 ces durées...
5  0 
Avatar de supergeoffrey
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 9:57
ça ne me surprend pas !
Il y a 15 ans quand je signais un contrat papier pour un abonnement téléphonique, ou une assurance par exemple, je ne lisais jamais les conditions et personne ne le faisait.

C'est exactement la même chose entre le papier et la signature et le numéric et le click !
4  0 
Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 16:11
A toute fins utiles, ce service le fait pour vous :
https://tosdr.org/fr/frontpage#ratings

Une vue synthétique de qu'il y a de bien et de ce qui coince avec un ratting de A à F.

Mais je n'ai pas lu les CGU de ce service
3  0 
Avatar de Jules34
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 16:46
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
97 % des adultes ne lisent pas les conditions générales des plateformes en ligne, car elles sont trop longues, et la plupart des informations sont présentées dans un jargon juridique compliqué
Et vous ?

Trouvez-vous cette analyse pertinente ?
Prenez-vous le temps de lire les conditions générales des plateformes que vous utilisez ?
Moi même juriste, je peux vous assurer qu'il n'y pas meilleure technique pour noyer le poisson que celle de "l'innondation par le verbe". Si quelqu'un vous offre un service clair et carré en général pas besoin de page et de page pour se couvrir, sauf cas particulier : médecine, livraison, clause liée à une obligation de résultat ou de moyen...

Les CGU des boîtes qui récoltent des données, elles, n'ont qu'un seul but : vous faire devenir un produit alors que vous pensez être un client. Du coup effectivement il faut des pages et des pages pour présenter ça d'une manière indirecte qui ne fait pas peur (puisque pas lu).

D'ailleurs en vérité il ne sert à rien de les lires : vous vous faîtes arnaquer et ne pouvez rien faire sauf accepter ou ne pas utiliser le service, à quoi bon lire ?

Seule exception marrante : cet allemand bien malin qui a scanné les contrats types que la banque lui a envoyé pour les modifier en sa faveur et les renvoyés signer à la banque. Je ne sais plus quel tribunal allemand a condamné la banque à respecter les termes du contrat modifié par le type On dirait que ce type est un rebelle mais c'est plutôt nous les esclaves : les modifications unilatérales des CGU sont monnaie courante mais seulement dans un sens...

Après il y a la technique juridique et le droit de la consommation. Nul n'est censé ignoré la loi mais, car il y a toujours un mais, le consommateur, en tant que personne non commerçante, bénéficie d'un statut particulier en droit de la consommation qui lui permet d'échapper à des arnaques. Le droit de rétractation, la garantie des vices cachées (maintenant étendue au professionnel qui passe un contrat dans un domaine autre que le siens). Globalement tout contrat qui par ses CGU tend à minimiser sa responsabilité ou déséquilibrer le jeu des responsabilités/devoirs entre le consommateur et le pro est susceptible d'une action en justice (en France mais nos glorieux hommes politiques signent des traités qui permettent à ces boîtes, en cas de procès d'avoir recours à des arbitres privés et de squeezer la justice en toute impunité, mais la c'est un autre problème que je trouve autrement plus grave).

L'économie de la data n'en est qu'à ses balbutiements en terme juridique même si les sommes brassées sont astronomiques. C'est pour ça que le RGPD est sortit et qu'on considère les data persos comme une partie du patrimoine d'une personne physique/morale. Mais le chemin est encore long avant que le déséquilibre entre pro qui se sucrent sur vos données et particuliers ne se résorbe. Et ça passera par une cure d'amincissement des CGU des data hoarders.
3  0 
Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 13:58
Il n'y a pas seulement la longueur et le jargon, tous les trois à six mois il y a des modifs sur les CGU, et les gens ont d'autres choses à foutre que lire et relire une presque centaine de pages par service parfois lié à du matériel qu'ils sont obligés de posséder (vivre sans smartphone en 2022 : bon courage, (même les banques rendent leurs services dépendants de ces machines)). Les CGU, c'est du tout ou rien sans négociations possibles alors, à quoi bon ?
2  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 12:19
Je trouve surtout scandaleux les CGU qui prennent les données lorsque c'est payant.
1  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 16:55
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Bonjour,

Le souci avec les conditions générales c'est que ça utilise un langage stylistique juridique car en cas de litige ce document fait foi devant la justice. C'est carrément une matière enseigné dans le droit. Langage qui exclut "toute" autre interprétation d'une phrase. Du coup, ça utilise des tournures , des mots peu utilisés au quotidien. Cela créé des textes, paragraphes à rallonge.
En résumé, on nous demande de valider un texte, que nous sommes censé avoir lu et compris, mais qui n'est pas réellement adressé à nous.
+1000. Les CGU commencent très souvent par des définitions de termes évidents genre "utilisateur", "service"... À peine tu commences de lire que t'as déjà envie de sauter des paragraphes pour ne pas perdre de temps avec ces banalités. Puis tu enchaînes avec tous ces textes, paragraphes à rallonge... et tu finis par dire "Basta ! C'est où qu'on clique ?".

Il faudrait une sorte de "résumé vulgaire" des CGU, tout en précisant que seules les CGUs dans leur version intégrale font foi.
1  0 
Avatar de Exagone313
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 18:59
100% des utilisateurs d'un service veulent utiliser ce service, donc vont accepter les CGU, peu importe son contenu.
1  0