IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 11 : Microsoft facilite enfin le changement de navigateur par défaut
Qui redevient un processus comportant un seul clic

Le , par Stéphane le calme

58PARTAGES

9  0 
Microsoft facilite enfin le changement de navigateur par défaut dans Windows 11. Une nouvelle mise à jour a commencé à être déployée cette semaine qui permet aux utilisateurs de Windows 11 de changer de navigateur par défaut en un seul clic. Après avoir testé les modifications en décembre, cette nouvelle méthode en un clic est déployée pour tous les utilisateurs de Windows 11.

À l'origine, Windows 11 était livré sans un simple bouton pour changer de navigateur par défaut qui était toujours disponible dans Windows 10. Au lieu de cela, lorsque vous essayez de remplacer le navigateur par défaut par exemple par Chrome ou Firefox, vous devez modifier manuellement le type de fichier pour tous les formats possibles liés au Web. Cela inclut HTM, HTML, HTTP, HTTPS, SHTML, WEBP, SVG et même PDF. Si vous oubliez de cocher la case de toutes les options nécessaires, vous ne pourrez pas utiliser Chrome ou Firefox comme navigateur par défaut.

C'est un processus inutilement long par rapport à Windows 10, qui vous permet de changer rapidement et facilement l'application pour l'ouverture de vos es e-mails, cartes, musique, photos, vidéos et les applications de navigateur Web par défaut.

Ce changement compliqué est apparu comme agaçant, les utilisateurs affirmant que Microsoft tente de forcer sa préférence. Microsoft a défendu sa décision de rendre le changement de paramètres par défaut plus difficile, mais des fabricants de navigateurs rivaux comme Mozilla, Brave et même le responsable de Chrome de Google ont critiqué l'approche de Microsoft.

Hiroshi Lockheimer, SVP chez Google, a déclaré que ce changement [de navigateur par défaut] venait de « l'entreprise qui prétend être la plus ouverte et offrir le plus de choix ». On est loin du « choix ».


Les responsables de Firefox ont également critiqué Microsoft pour avoir forcé « des étapes supplémentaires et inutiles pour définir et conserver les paramètres du navigateur par défaut ». « Nous sommes de plus en plus inquiets de la tendance sur Windows », a déclaré Selena Deckelmann, vice-présidente senior de Firefox. « Depuis Windows 10, les utilisateurs ont dû prendre des mesures supplémentaires et inutiles pour définir et conserver leurs paramètres de navigateur par défaut. Ces barrières sont au mieux déroutantes et semblent conçues pour saper le choix d'un utilisateur pour un navigateur non Microsoft ».

« Microsoft a l'habitude de faire cela, et il semble qu'ils s'aggravent progressivement », a déclaré un porte-parole de Vivaldi. « Avec chaque nouvelle version de Windows, il devient de plus en plus difficile [de modifier les paramètres par défaut]. Ils comprennent que la seule façon d'amener les gens à utiliser leur navigateur est de les bloquer ».

Opera, un autre rival de Microsoft Edge, n'a pas manqué de se faire entendre sur les modifications apportées par Microsoft aux applications par défaut de Windows 11 : « Il est très regrettable qu'un fournisseur de plateforme obscurcisse un cas d'utilisation courant pour améliorer la réputation de son propre produit », a déclaré Krystian Kolondra, responsable des navigateurs d'Opera. « Nous aimerions encourager tous les fournisseurs de plateformes à respecter le choix des utilisateurs et à permettre la concurrence sur leurs plateformes. Supprimer le choix de l'utilisateur revient à faire un pas en arrière ».

Suite à ce tollé, Microsoft a assuré être à l'écoute des commentaires des consommateurs, et que des changements seront apportés pour façonner l'avenir du système d'exploitation. En décembre, dans une Preview, Microsoft a décidé de revenir sur le paramètre compliqué du navigateur par défaut de Windows 11. Dans Windows 11 Build 22509, Microsoft a discrètement activé un nouveau bouton à bascule qui vous permet de modifier le paramètre du navigateur par défaut pour tous les formats de fichiers/connexions liés au Web, y compris HTTP et HTTPS.

Comme vous pouvez le voir dans la capture d'écran ci-dessous, il y a un nouveau bouton "Définir par défaut" sur la page des paramètres, ce qui devrait faciliter la définition de Chrome ou Firefox comme navigateur par défaut sur l'OS.


À ce moment, Microsoft n'avait pas encore annoncé officiellement cette nouvelle option de navigateur « définir par défaut » et aucun communiqué sur une date de disponibilité pour les utilisateurs en dehors du programme bêta n'avait été fait.

Cette fois-ci, dans la dernière mise à jour de Windows 11, vous pouvez désormais accéder à la section des applications par défaut, rechercher le navigateur de votre choix, puis un bouton apparaît vous demandant si vous souhaitez en faire la valeur par défaut. Tout le travail de modification des gestionnaires de fichiers se fait en un seul clic, ce qui en fait une grande amélioration par rapport à ce qui existait auparavant.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sandra Coret
Communiqués de presse https://www.developpez.com
Le 31/08/2022 à 15:24
Jensen Harris, ancien directeur de l'expérience utilisateur de Microsoft, détaille les incohérences de conception du menu Démarrer de Windows 11, Microsoft a immédiatement corrigé les points qu'il a mentionnés

Microsoft a été critiqué par son ancien directeur de l'expérience utilisateur, Jensen Harris, qui a tweeté une série de problèmes concernant le menu Démarrer de Windows 11.

Harris a souligné les problèmes de conception qui affectent l'expérience utilisateur. Après que les tweets aient fait du bruit, Harris a souligné que Microsoft a immédiatement corrigé les points qu'il a mentionnés.

L'une des principales choses mises en évidence par Harris dans ses tweets est l'incohérence des détails de conception de Windows 11, notamment les angles variables de certains éléments. Dans le fil qu'il a posté pour le public, il a spécifiquement identifié les coins de différentes sections de l'interface utilisateur. "Les coins supérieurs sont arrondis", a déclaré Harris, faisant référence aux coins du menu Démarrer de Windows. "Le coin inférieur gauche est arrondi, mais la 'dalle' supérieure commence à avoir sa courbe qui fusionne maladroitement avec la surface en dessous. Et en bas à droite ? Vous avez deviné. Inextricablement carré."

De plus, Harris a mentionné la bannière publicitaire de l'application Bing Wallpaper, en disant qu'elle semble avoir été "infectée par un virus". Plus précisément, il a montré une image zoomée de la bannière publicitaire, qui présente des textes mal alignés et des coins incohérents et utilise "un arrière-plan de l'ère Windows Vista".

Harris a également exprimé son désarroi face aux "frictions" que les utilisateurs rencontrent lorsqu'ils utilisent le menu Démarrer pour rechercher des informations sur un sujet spécifique. Les captures d'écran que l'ancien employé de Microsoft a partagées montrent comment Microsoft utilise une énorme partie du menu Démarrer pour la publicité au lieu de montrer directement les meilleurs résultats pour le sujet recherché.


"La question la plus importante ici cependant : pourquoi y a-t-il des bannières publicitaires dans le menu Démarrer ?" Le tweet se lit comme suit . "La somme de dollars gagnée par cette application de papier peint vaut-elle la peine de déprécier l'expérience que les gens ont de cette pièce d'interface utilisateur très tactile ? ...Une bonne interface utilisateur doit aider les gens à accomplir une tâche avec un minimum de friction. Mais la section suivante est expressément conçue pour introduire des frictions dans mon expérience. Il s'agit de la plus grande interface utilisateur du menu Démarrer, et elle est conçue spécifiquement pour me détourner de la tâche que j'avais prévue."

En dehors d'un autre bouton ("Ouvrir les résultats dans le navigateur"), Harris décrit la décision de Microsoft de déplacer le menu Démarrer au milieu de la barre des tâches comme "pas une bonne décision". Selon lui, les utilisateurs ont déjà une mémoire musculaire de l'ancien emplacement du menu Démarrer dans le coin, et le placement précédent complétait la loi de Fitts.

Malgré tout, Harris a clarifié son intention au sujet de ses tweets. "Microsoft a beaucoup de concepteurs brillants qui se soucient profondément du travail qu'ils font - j'ai travaillé avec beaucoup d'entre eux qui sont encore là !". a déclaré Harris. "Cela se résume simplement à une question de ce à quoi vous donnez la priorité. L'expérience utilisateur doit être architecturée avec autant d'intensité que vous architecturez vos investissements technologiques."

Étonnamment, après moins de 24 heures de tweet du fil de la critique, Microsoft a abordé les détails, y compris la suppression de la publicité pour le fond d'écran Bing et la variation des formes des coins, ce que Harris a applaudi.

Source : Tweets de Jensen Harris

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Vous n'aimez pas le nouveau menu Démarrer de Windows 11 ? Les outils Start11 et Open-Shell-Menu ont des solutions, qui pourraient redonner le sourire aux utilisateurs

Vous n'aimez pas le menu Démarrer de Windows 11 ? Avec Start11, Stardock ramène un menu Démarrer classique à Windows 11, et promet d'ajouter plus de fonctionnalités pour le personnaliser

Microsoft teste les annonces publicitaires au sein de l'explorateur de fichiers de Windows 11 et ravive les comparaisons avec Linux, après l'apparition de publicités dans le menu démarrer Windows 10
23  0 
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 18:07
Rufus et ExplorerPatcher : des outils pour supprimer l'exigence TPM de Windows 11, contourner la nécessité d'un compte Microsoft
et modifier le fonctionnement de l'Explorateur

Les utilitaires Rufus et ExplorerPatcher tentent de rendre Windows 11 moins pénible. La dernière version bêta de Rufus, l'outil de création de supports exécutable pour Windows, ajoute quelques fonctionnalités pratiques, telles que la suppression des exigences relatives au compte Microsoft et la désactivation de la détection de la puce TPM. Quant à ExplorerPatcher, il apporte un certain nombre de modifications à l'Explorateur de fichiers de Windows 11, notamment à la barre des tâches et au menu de démarrage.

Lorsque Microsoft a annoncé Windows 11 l'année dernière, l'entreprise a exigé que les ordinateurs soient équipés d'une puce TPM (Trusted Platform Module) 2.0 pour être en mesure d'exécuter son nouveau système d'exploitation. Il y a quelques jours, elle a ajouté qu'à partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet. Auparavant, Windows 11 exigeait un compte Microsoft pour les installations de Windows 11 Home uniquement. Mais à l'avenir, Windows 11 Home et Pro nécessiteront tous deux l'ouverture d'un compte Microsoft pour configurer les appareils.

En d'autres termes, la configuration d'une installation de Windows 11 Home ou Pro sera plus compliquée, car vous devrez saisir les informations d'identification avant même de pouvoir démarrer sur le bureau. La connexion est requise pendant l'écran de configuration lui-même, c'est-à-dire OOBE (Out-of-box experience). De même, Microsoft indique que les utilisateurs auront également besoin d'une connexion Internet pendant la configuration initiale. Ce changement est apparemment prévu pour être livré avec la version 22H2 de Windows 11 (mise à jour de l'automne 2022). C'est là qu'interviennent les utilitaires Rufus et ExplorerPatcher.



Rufus est un utilitaire permettant de formater et de créer des médias USB exécutables (bootables), notamment clés USB, mémoire flash, etc. Il est particulièrement utile dans les cas suivants : créer un média d’installation USB à partir d’une image ISO exécutable (Windows, Linux, UEFI, etc.), travailler sur une machine qui n’a pas de système d’exploitation installé, programmer un BIOS ou un autre type de firmware depuis DOS. Maintenant, la dernière version bêta de Rufus ajoute quelques fonctionnalités pratiques, telles que la suppression des exigences relatives au compte Microsoft et la désactivation de la détection de la puce TPM.

En fait, les PC étaient autrefois livrés avec des disques de récupération qui permettaient, en cas de défaillance du disque dur, d'en installer un nouveau et de réinstaller le système. Puis les lecteurs optiques ont commencé à disparaître, et les fabricants de PC ont constaté qu'ils économisaient de l'argent en n'incluant pas les disques et en plaçant simplement une image de récupération sur le disque dur. Heureusement, Microsoft a rendu les téléchargements d'images ISO de Windows gratuits sur son site Web. Si vous essayez de télécharger sur une autre copie de Windows, il essaie de vous proposer l'outil de création de médias de Microsoft.

Mais vous pouvez refuser et utiliser le vôtre. Dans ce dernier cas, Rufus est une bonne alternative. Désormais, pendant que Rufus 3.19 (actuellement en version bêta) crée votre ISO, vous pouvez optionnellement désactiver certaines des fonctions les plus ennuyeuses de Windows. Il a la possibilité de désactiver la détection de la puce TPM et l'exigence de Secure Boot, ce qui devrait vous permettre d'installer Windows 11 sur des machines plus anciennes si vous le souhaitez. Il vous permet de contourner la nécessité d'un compte Microsoft - bien que vous deviez déconnecter le PC cible d'un réseau pour que cela fonctionne.

Il vous permet également de répondre automatiquement "non" à toutes les questions de collecte de données posées par Microsoft lors de l'installation. Selon plusieurs internautes, tous ces changements paraissent bienvenus. Certains ont expliqué que l'exigence du compte Microsoft a récemment fait apparaître une nouvelle irritation sur leur installation de test : elle conserve automatiquement le dossier Desktop sur OneDrive, ce qui n'était pas pratique lorsqu'ils ont voulu y conserver brièvement un gros fichier. Cela signifie que Rufus monte en flèche dans le classement des outils populaires pour désencombrer Windows.

L'on estime qu'il pourrait même surpasser le très pratique Ventoy pour les installations USB. Ventoy est un utilitaire open source permettant de créer un lecteur USB amorçable pour les fichiers ISO/WIM/IMG/VHD(x)/EFI. Avec Ventoy, vous n'avez pas besoin de formater le disque encore et encore. Voici ci-dessous les fonctionnalités attendues dans la version 3.19 de Rufus :

  • ajout d'un nouveau dialogue de sélection pour la personnalisation de l'installation de Windows 11 :
    • le contournement de Secure Boot et la désactivation de la vérification de la puce TPM ont été déplacés vers ce dialogue ;
    • permet de contourner l'exigence obligatoire d'un compte Microsoft avec Windows 11 22H2 (NB : le réseau doit être temporairement désactivé ou débranché pour que la création du compte local soit proposée) ;
    • ajout d'une option permettant d'ignorer toutes les questions relatives à la collecte (définit toutes les réponses à "Ne pas autoriser"/"Refuser") ;
    • ajout d'une option pour mettre les lecteurs internes hors ligne avec Windows To Go (Remarque : ces options de personnalisation ne sont proposées que pour l'utilisation d'une image Windows 11).
  • ajout de la prise en charge des distributions utilisant un répertoire préfixe GRUB 2.0 non standard (openSUSE Live, GeckoLinux) ;
  • ajout de la possibilité d'ignorer les USB ;
  • changement de la liste des lecteurs pour qu'ils soient toujours listés par ordre croissant de taille ;
  • mise à jour des exceptions requises par Red Hat et ses dérivés pour les versions 9.x ;
  • mise à jour des pilotes UEFI:NTFS ;
  • réaffectation d'une lettre pour les lecteurs écrits en mode DD qui n'ont pas d'ESP (ex. CoreELEC) ;
  • correction de Windows refusant de monter des partitions Linux MBR sur des disques FIXED.


En outre, l'utilitaire ExplorerPatcher apporte un grand nombre de modifications à l'Explorateur de Windows 11, y compris à la barre des tâches et au menu Démarrer. ExplorerPatcher vous permet à nouveau d'avoir une barre des tâches verticale à gauche ou à droite. Vous pouvez réactiver les barres d'outils dans la barre des tâches, comme le classique QuickLaunch qui était dans toutes les versions de Windows 98 à Vista. Il était possible de la réactiver dans Windows 10, mais pas dans la 11 - jusqu'à présent. Vous pouvez également afficher ou masquer les séparateurs entre les sections de la barre des tâches.

En sus, vous avez également la possibilité de désactiver le nouveau menu Démarrer, en le remplaçant par la liste d'applications de style Windows 10. Si vous aimez les choses propres et minimales, vous voudrez peut-être désactiver les boutons "widgets" et "chat" de Windows 11. Au moins, aucun outil externe n'est nécessaire pour cela. Voici ci-dessous quelques-unes des fonctionnalités de l'utilitaire ExplorerPatcher :

  • permet de choisir entre la barre des tâches de Windows 11 ou de Windows 10 (avec support des étiquettes, petites icônes et beaucoup de personnalisation) ;
  • permet de désactiver le menu contextuel et la barre de commande de Windows 11 dans l'Explorateur de fichiers et plus encore ;
  • ouvre le menu Démarrer à toutes les applications par défaut, vous pouvez choisir le nombre d'applications fréquentes à afficher, l'affichage sur le moniteur actif et plus encore ;
  • permet de choisir entre le commutateur de fenêtre Windows 11, Windows 10 et Windows NT Alt-Tab avec personnalisation ;
  • de nombreuses améliorations de la qualité de vie pour le Shell, comme :
    • habiller les menus de la barre des d'état pour qu'ils correspondent au style de Windows, les faire se comporter comme des flyouts et les centrer par rapport à l'icône
    • choix de l'action lors d'un clic gauche ou droit sur l'icône réseau ;
    • revenir à la boîte de recherche de Windows 7 dans l'explorateur de fichiers, ou désactiver complètement la recherche Windows.


Malgré les réserves de nombreuses personnes, il semble bien que Windows 11 gagne progressivement des parts de marché. La simplification de certains ajustements comme ceux-ci pourrait l'aider à convaincre certains des sceptiques. Cependant, il est important de se demander si le contournement de l'exigence de la puce TPM 2.0 n'exposerait pas les utilisateurs de Windows 11 à des vulnérabilités et à des attaques de ransomware. En effet, Microsoft a brandi l'argument de la sécurité pour expliquer l'exigence de la puce TPM 2.0. Grâce aux fonctions de cette puce, Microsoft entend réduire la surface d'attaque des ordinateurs sous Windows 11.

Selon Microsoft, la puce TPM 2.0 peut protéger les informations d'identification de l'utilisateur et les clés de chiffrement, entre autres données sensibles, en ajoutant un bouclier de protection matériel. Ainsi, votre ordinateur ne sera pas affecté par les attaques de logiciels malveillants. Dans Windows 11, BitLocker utilise la puce TPM pour la sécurité des données, et Windows Hello l'utilise pour la protection de l'identité. Les exigences de Windows 11 en matière de puce TPM 2.0 irritent plusieurs utilisateurs, mais Microsoft estime que c'est pour une bonne cause. Microsoft espère rendre Windows plus sûr grâce à cette technologie.

Sources : Rufus 3.19 Beta, ExplorerPatcher

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des utilitaires Rufus et ExplorerPatcher ?
Selon vous, ces utilitaires sont-ils sans danger pour les utilisateurs ?
Quelles conséquences le contournement de l'exigence TPM 2.0 pourrait avoir sur un PC sous Windows 11 ?
Avez-vous déjà utilisé l'un ou l'autre de ces utilitaires ? Si oui, quel est votre retour d'expérience ?

Voir aussi

À partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet, mais la version Rufus 3.19 permettra de contourner cette exigence

Microsoft indique qu'il ne sera pas possible de contourner la configuration système requise pour Windows 11, l'éditeur évoque le volet sécurité pour expliquer sa décision

Windows 11 ajoutera un filigrane si vous utilisez du matériel non pris en charge, « La configuration requise n'est pas respectée. Allez dans les Paramètres pour en savoir plus »

Windows 11 : Microsoft exige le passage aux puces TPM 2.0 dans les configurations minimales pour pouvoir effectuer la mise à jour vers la nouvelle version de son système d'exploitation
18  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 13:48
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Euh?! Vous faites comment pour pivoter physiquement l'écran d'un laptop ?
Faire pivoter physiquement l'écran d'un laptop, il n'y a rien de plus simple. La difficulté, c'est de ne pas faire pivoter le reste du laptop en même temps.

Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
Les touches : ctrl + alt + flèches directionnelles
Je te conseille de réviser la définition de "physiquement"
13  0 
Avatar de Sandra Coret
Communiqués de presse https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 4:50
À partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet, mais la version Rufus 3.19 permettra de contourner cette exigence

À partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet. Auparavant, Windows 11 exigeait un compte Microsoft pour les installations de Windows 11 Home uniquement.

À l'avenir, Windows 11 Home et Pro nécessiteront tous deux l'ouverture d'un compte Microsoft pour configurer les appareils.

En d'autres termes, la configuration d'une installation de Windows 11 sous Home ou Pro sera plus compliquée, car vous devrez saisir les informations d'identification avant même de pouvoir démarrer sur le bureau. La connexion est requise pendant l'écran de configuration lui-même, c'est-à-dire OOBE (Out-of-box experience). De même, Microsoft indique que les utilisateurs auront également besoin d'une connexion Internet pendant la configuration initiale.

Microsoft teste actuellement un certain nombre de nouvelles fonctionnalités pour Windows 11, des améliorations et des modifications de l'OOBE. Ce changement est apparemment prévu pour être livré avec la version 22H2 de Windows 11 (mise à jour de l'automne 2022), selon les responsables de Microsoft.

Auparavant, vous pouviez créer un compte utilisateur local lors de la configuration initiale, car Microsoft offrait le choix entre hors ligne et en ligne. Bien sûr, vous pouvez toujours entrer un faux identifiant de messagerie et sauter l'ouverture de session obligatoire, mais il y a un nouveau contournement qui éliminera simplement le processus d'ouverture de session lui-même.


Rufus permet désormais de télécharger et d'installer Windows 11 sans créer de compte Microsoft.

Dans la version Rufus 3.19, vous pouvez contourner les exigences de Windows 11 ainsi que l'ouverture d'un compte Microsoft.

La version est actuellement en version bêta et elle sera prête lorsque la mise à jour de Windows 11 de l'automne 2022 arrivera.

Pour l'instant, il semble qu'un compte Microsoft restera obligatoire pour les installations de Windows 10 Home et Pro. Windows 11 Enterprise prendra toujours en charge les comptes locaux par défaut.

Selon les rapports, Microsoft prévoit actuellement de lancer la version 22H2 de Windows 11 à l'automne, peut-être vers le mois d'octobre, car la société prévoit de finaliser les pilotes d'ici la fin du mois de septembre.

Source : Rufus

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Microsoft indique qu'il ne sera pas possible de contourner la configuration système requise pour Windows 11, l'éditeur évoque le volet sécurité pour expliquer sa décision

Windows 11 ajoutera un filigrane si vous utilisez du matériel non pris en charge, « La configuration requise n'est pas respectée. Allez dans les Paramètres pour en savoir plus »

Windows 11 Home nécessitera un compte Microsoft, la version 11 Pro est libérée de cette contrainte, et pourra utiliser un compte local au début du processus d'installation
13  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2022 à 16:12
Donc en fait Windows 11 c'est fait par des stagiaires, qui sont managés directement par le responsable marketing publicitaire de Microsoft.
Voila ses instructions : "Essayez de rajouter des espaces de pubs un peu partout dans l'UI de Windows 11, et si Windows 11 devient une pure merde on s'en tape, de toute façon c'est préinstallé sur les PC, tous le monde sera bien obligé d'utiliser cette bouse tôt ou tard "

13  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 10:52
Les utilisateurs de Windows 11 peuvent désormais installer AlmaLinux depuis le Microsoft Store,
la distribution est compatible avec RHEL et CentOS

Une version d'AlmaLinux compatible avec le sous-système Windows pour Linux est apparue dans le Microsoft Store, venant s'ajouter à un éventail impressionnant d'options pour les utilisateurs de WSL. AlmaLinux a été créé pour fournir une distribution prise en charge par la communauté et compatible avec les binaires RHEL (Red Hat Enterprise Linux) et CentOS. La première version stable destinée à la production a été publié en mars 2021 et la fondation à but non lucratif a depuis ratissé de nouveaux membres, y compris AMD le mois dernier.

Depuis des années, le sous-système Windows pour Linux facilite la vie des développeurs, administrateurs système et amateurs qui ont un pied dans le monde Windows et un pied dans le monde Linux.

En 2020, Microsoft a présenté une évolution de WSL : WSL 2. Cette nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1. WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

Cette nouvelle version de WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

Le sous-système Windows pour Linux n'est pas parfait sur Windows 11, mais apporte des améliorations. Nous pouvons par exemple parler d'une installation facilitée.

Il suffit d'ouvrir simplement une invite de commande élevée (démarrez -> tapez cmd -> cliquez sur Exécuter en tant qu'administrateur). Un simple wsl --install sans autre argument vous permet d'obtenir Hyper-V et les autres fondements de WSL, ainsi qu'Ubuntu. Si vous n'êtes pas un fan d'Ubuntu, vous pouvez voir quelles autres distributions facilement installables sont disponibles avec la commande wsl --list --online Si vous décidez que vous préférez une distribution différente, vous pouvez l'installer à la place avec, par exemple, wsl --install -d openSUSE-42.

Si vous n'êtes pas sûr de la distribution que vous préférez, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez en installer autant que vous le souhaitez, simplement en répétant wsl --list --online pour énumérer vos options et wsl --install -d distroname pour installer ce que vous voulez.

L'installation d'une deuxième distribution ne désinstalle pas la première ; elle crée un environnement séparé, indépendant de tout autre. Vous pouvez exécuter autant de ces environnements installés que vous le souhaitez simultanément, sans craindre que l'un en perturbe l'autre.

En plus d'une installation facile, WSL sur Windows 11 prend en charge à la fois les graphiques et l'audio dans les applications WSL.

Dans un billet de blog, Microsoft avait fait le commentaire suivant :

« Lorsque nous avons commencé à envisager de prendre en charge les applications GUI dans WSL, nous avons rapidement décidé que nous voulions prendre en charge les applications X11 et Wayland. Presque toutes les applications que nos utilisateurs demandaient à exécuter dans WSL étaient basées sur X11, mais alors que la communauté desktop Linux se dirigeait vers Wayland, nous avons pensé qu'il était important de la prendre en charge. Nous ne voulions pas que Linux sur Windows soit bloqué dans le passé, limité aux applications X11, et que WSLg soit un obstacle au passage à Wayland.

« Il était également important pour nous de créer un environnement de bureau d'applications Linux qui respecte étroitement les normes. Nous voulions que les applications s'exécutent telles quelles, sans qu'aucune modification ne soit nécessaire. Nous ne voulions pas que les applications Linux aient à s'adapter ou à modifier leur comportement pour s'exécuter dans WSLg, nous voulions que WSLg suive à fond toutes les normes de bureau Linux, donc les choses fonctionnent. Nous avons vu cela comme une stratégie gagnant-gagnant. Cela évite la fragmentation et signifie une meilleure compatibilité des applications, ce qui rend les utilisateurs plus heureux. Nous avons probablement foiré une chose ou deux. Si vous les rencontrez, veuillez ne pas les contourner, faites-le nous savoir en ouvrant un ticket sur le projet WSLg GitHub afin que nous puissions les résoudre.

« Nous voulions également que WSLg soit open source et garantissions que toutes les communications entre Linux, s'exécutant dans la machine virtuelle WSL 2, et l'hôte Windows suivaient soit la norme documentée, soit le code open source disponible aux deux extrémités du canal de communication. Aucune sauce secrète autorisée. Nous voulions permettre aux développeurs de la communauté de bricoler WSLg s'ils le souhaitaient. Notre projet WSLg sur GitHub a un aperçu de l'architecture et des détails sur la façon de commencer à créer et à exécuter des versions privées de WSLg.

« En termes d'expérience utilisateur, nous voulions offrir une expérience de bureau unifiée et intégrée. Une expérience qui a permis aux applications Linux et Windows de coexister, côte à côte, sur un même bureau unifié et où les applications se comportaient de manière prévisible. Il existe de nombreuses solutions qui offrent une expérience de style bureau sur bureau. Nous voulions que WSLg soit transparent, passe en arrière-plan et permette aux développeurs de se concentrer sur leur travail, en utilisant les applications Linux ou Windows qui leur conviennent le mieux, sans tracas ».

L'arrivée d'AlmaLinux

Vous pouvez installer des distributions Linux directement à partir du Microsoft Store. Il existe également de nombreux systèmes d'exploitation Linux populaires sur cette vitrine de téléchargement, tels que Kali Linux et Oracle Linux. Et maintenant, un autre système d'exploitation basé sur Linux est arrivé sur le Microsoft Store : désormais, vous pouvez télécharger et installer AlmaLinux.

La page d'accueil indique*: « AlmaLinux OS arrive sur WSL*! Vous pouvez désormais exécuter toutes vos applications préférées de l'écosystème EL, en utilisant la plateforme que vous connaissez et aimez en utilisant tous les outils standard, y compris dnf/yum, etc. AlmaLinux est la propriété et la régie de la communauté Système d'exploitation Linux de niveau entreprise et compatible RHEL et CentOS 1:1 ».


Le contexte de la naissance d'AlmaLinux

En décembre 2020, l’équipe de Red Hat a annoncé la mort de CentOS Linux, la distribution Linux dédiée aux serveurs et postes de travail. Dans son communiqué, le représentant de Red Hat a déclaré « qu'au cours de l’année prochaine, nous passerons de CentOS Linux, la rebuild de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que rebuild de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux ».

CentOS était l'alternative de choix pour ceux qui voulaient utiliser Red Hat Enterprise Linux (RHEL) sans avoir à payer RedHat pour l'utiliser. Lorsque la société mère de CentOS Linux, a annoncé qu'elle changeait d'orientation et passait de CentOS Linux, la reconstruction de RHEL, à CentOS Stream, qui précède de peu une version actuelle de RHEL, cette décision a contrarié de nombreux utilisateurs de CentOS. Au moins deux projets ont lancé leurs propres forks CentOS en réponse à ce changement : Rocky Linux, dirigé par le fondateur de CentOS Gregory Kurtzer, et AlmaLinux, développé par CloudLinux Incorporated.

CloudLinux a été fondé en 2009 pour fournir un clone de serveur RHEL / CentOS personnalisé, performant et léger pour les sociétés d'hébergement web et les serveurs de centre de données. En mars 2021, la version gratuite d'AlmaLinux était annoncée comme stable et disponible pour être utilisée en production. Avec ses 20 ans d'expérience dans les communautés open source en tant que participant, gestionnaire et évangéliste, Jack Aboutboul, ancien ingénieur et architecte de Red Hat et Fedora, est devenu le Community Manager d'AlmaLinux. « Dans un effort pour combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS en tant que version stable, AlmaLinux a été développé en étroite collaboration avec la communauté Linux », a déclaré Aboutaboul dans un communiqué à cette période. Ces efforts ont abouti à une alternative à CentOS, prête pour la production et soutenue par les membres de la communauté », a-t-il ajouté.

Gregory Kurtze, le fondateur de la distribution GNU/Linux CentOS a lancé le projet Rocky Linux, un système d'exploitation d'entreprise communautaire conçu pour être 100 % compatible avec Enterprise Linux afin de continuer à soutenir CentOS Linux. Kurtzer l'a baptisé ainsi en hommage à Rocky McGaugh, le cofondateur de CentOS Linux qui est décédé avant que la distribution connaisse le succès qu'il avait.

Conclusion

Parmi les autres options compatibles avec Red Hat dans le Microsoft Store, citons Pengwin Enterprise 8 de Whitewater Foundry, bien que la version Pengwin soit construite sur Rocky Linux et, selon la société, est 1 à des fins de démonstration et à usage personnel uniquement ».

L'arrivée d'AlmaLinux est significative, en particulier pour les développeurs dans des environnements qui ont standardisé sur RHEL mais préfèrent Windows pour leurs outils de code.

Télécharger AlmaLinux 8 WSL

Source : Microsoft Store

Et vous ?

Que pensez-vous de WSL 2 ?
Que pensez-vous de l'offre AlmaLinux ? Que pensez-vous de sa disponibilité sur WSL 2 ?

Voir aussi :

Red Hat présente RHEL for Open Source Infrastructure, une offre gratuite qui étend la prise en charge existante de Red Hat pour les projets et les communautés open source
Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS, l'intérêt est de combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS
Le nombre d'utilisateurs de Linux sur desktop ne cesse de croître tandis que celui de Windows baisse avec Linux : 10,92 % de progression par an, Windows : -1,95 % par an, sur les 12 dernières années
12  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 23/05/2022 à 11:51
Microsoft annonce que Windows 11 est désormais prêt pour (presque) tout le monde
qui répond aux exigences minimales

Quelque sept mois et demi après la première publication de son système d'exploitation, Microsoft a annoncé que Windows 11 est désormais « conçu pour un déploiement à grande échelle ». Nous utilisons ici le mot « annoncé » même si l'entreprise a communiqué sur la situation dans un changement de statut sur la page de santé de la version pour Windows 11. Cela signifie que tout ordinateur qui répond aux exigences minimales se verra désormais proposer la mise à niveau, et cela pose les bases du déploiement de Windows 11 22H2 dans les mois à venir.

Cela ne veut pas dire que tout le monde pourra passer à Windows 11 même si son système répond aux exigences minimales. Il peut toujours y avoir des éléments spécifiques à l'appareil qui font obstacle. Mais pour tous les utilisateurs de Windows 10 qui ont retardé la mise à niveau vers Windows 11, c'est le bon moment. Bien qu'un large déploiement ne soit en aucun cas une indication que Windows 11 est exempt de problèmes, la majorité des problèmes importants ont maintenant été résolus.


Microsoft a discrètement mis à jour son tableau de bord de santé des versions et déclaré Windows 11 « conçu pour un déploiement à grande échelle ». Rendez-vous sur le tableau de bord de santé des versions pour Windows 11 et vous verrez que Microsoft a effectué une mise à jour discrète le 17 mai 2022. Après avoir noté que « Windows 11 est conçu pour un large déploiement », Microsoft poursuit en disant :

« Si vous utilisez Windows 10, vous pouvez déterminer si votre appareil est éligible pour la mise à niveau à l'aide de l'application PC Health Check ou en vérifiant les spécifications, fonctionnalités et exigences informatiques de Windows 11. Notez que vous devez également exécuter Windows 10, version 2004 ou ultérieure, et ne pas avoir de conservation de protection appliquée à votre appareil. Nous encourageons l'utilisation d'un compte Microsoft (MSA) pour tirer le meilleur parti de votre expérience Windows 11 ».


L'adoption du dernier système d'exploitation de Microsoft a stagné ces derniers mois, car les passionnés qui pouvaient mettre à niveau l'ont fait, et ceux qui n'ont pas satisfait à la liste draconienne des exigences matérielles de Microsoft sont restés pour la plupart sur Windows 10.

Une vague de mises à niveau d'entreprise doit encore se matérialiser, de nombreuses organisations choisissant de s'en tenir à ce qu'elles connaissent, bien que l'étiquette indiquant que Windows 11 est prêt pour un « déploiement à grande échelle » facilitera l'ajout de la mise à niveau à la feuille de route de l'entreprise.

Windows 10 2004 ou version ultérieure (sans sauvegarde) est requis pour une mise à niveau et Microsoft aimerait beaucoup que les utilisateurs se connectent avec un compte Microsoft « pour tirer le meilleur parti de votre expérience Windows 11 ».

La prochaine version majeure de Windows 11 (22H2, prévue plus tard cette année) pourrait se débarrasser complètement des comptes locaux, ce qui signifie qu'une connexion Microsoft ou d'entreprise sera nécessaire pour être opérationnel.

La seule protection actuellement retenue, selon Microsoft, est un problème de compatibilité avec la technologie Intel Smart Sound et Windows 11. Pour atténuer le problème, il faut un pilote audio mis à jour.

Microsoft n'imposera pas Windows 11 aux utilisateurs cette fois-ci, à part afficher un bref message dans Windows Update. C'est pratique, car les changements dans le système d'exploitation pourraient être un peu choquants pour certains utilisateurs. Les utilisateurs ont des réactions mitigées au menu Démarrer mis à jour, et d'autres modifications de l'interface utilisateur, telles que des modifications de la barre des tâches et un arrondi des angles, ne sont pas chaleureusement accueillies par tous.

Microsoft a publié la première Preview de Windows 11 en juin 2021. Voici quelques-uns des changements qui ont accompagné cette version :
  • Démarrer : Démarrer met tout ce dont vous avez besoin sur votre PC au centre avec un ensemble d'applications épinglées et une section « Recommandé » alimentée par le cloud qui affiche vos fichiers récemment ouverts à partir de votre PC et sur vos appareils comme votre smartphone avec OneDrive.
  • Barre des tâches : la barre des tâches est également centrée avec de belles nouvelles animations. Essayez d'épingler, de lancer, de changer, de réduire et de réorganiser vos applications sur la barre des tâches pour voir les belles nouvelles animations.
  • Centre de notifications et paramètres rapides : le coin inférieur droit de la barre des tâches comporte un bouton pour le centre de notifications (WIN + N) et les paramètres rapides (WIN + A). Le centre de notifications abrite toutes vos notifications dans le système d'exploitation et une vue du calendrier d'un mois complet. Les paramètres rapides vous permettent de gérer rapidement et facilement les paramètres courants du PC, tels que le volume, la luminosité, le Wi-Fi, le Bluetooth et Focus Assist. Directement au-dessus de vos paramètres rapides, vous verrez des commandes de lecture multimédia lors de la lecture de musique ou de vidéos dans Microsoft Edge ou en streaming de musique dans des applications comme Spotify.
  • Explorateur de fichiers : Microsoft a modernisé l'explorateur de fichiers avec un look épuré et une toute nouvelle barre de commandes. Il a également introduit des menus contextuels lors d'un clic droit dans l'explorateur de fichiers ou sur votre bureau. Les développeurs d'applications pourront étendre les nouveaux menus contextuels. Microsoft travaille à publier prochainement une documentation pour les développeurs d'applications sur la façon de procéder avec leurs applications.
  • Thèmes : en plus des tout nouveaux thèmes par défaut pour Windows 11 pour les modes sombre et clair, il comprend également quatre thèmes supplémentaires pour vous permettre de personnaliser Windows au mieux. Tous les nouveaux thèmes ont été conçus pour compléter la barre des tâches centrée. Microsoft a également ajouté de nouveaux thèmes de contraste pour les personnes malvoyantes, comme la sensibilité à la lumière. Pour changer de thème, faites un clic droit sur votre bureau et choisissez "Personnaliser".
  • Sons : les sons de Windows 11 ont été conçus pour être plus légers et plus atmosphériques. Ils sont également légèrement différents selon que votre thème Windows est en mode sombre ou en mode clair. Le son de démarrage pour Windows fait également son retour dans lequel vous entendrez lorsque votre PC démarre à l'écran de verrouillage et est prêt à vous connecter.
  • Widgets : ils vous rapprochent des informations que vous souhaitez et dont vous avez besoin. Cliquez simplement sur l'icône des widgets dans la barre des tâches, balayez depuis la gauche à l'aide du toucher, ou appuyez sur WIN + W sur votre clavier, et vos widgets glissent de la gauche sur votre bureau.
  • Snap layout : passez simplement votre souris sur le bouton Agrandir d'une fenêtre pour voir les dispositions disponibles, puis cliquez sur une zone pour accrocher la fenêtre. Vous serez ensuite guidé pour aligner les fenêtres sur le reste des zones de la mise en page avec l'aide à l'accrochage guidé. Pour les écrans plus petits, un ensemble de 4 mises en page instantanées vous sera proposé. Vous pouvez également appeler le menu volant des mises en page d'accrochage avec le raccourci clavier WIN + Z.
  • Groupes de capture : les groupes de capture sont un moyen de revenir facilement à vos fenêtres capturées. Pour l'essayer, assemblez au moins 2 fenêtres d'applications sur votre écran. Survolez l'une de ces applications ouvertes dans la barre des tâches pour trouver le groupe d'instantanés et cliquez pour revenir rapidement en arrière.
  • Bureaux : accédez à vos bureaux via la vue des tâches (WIN + Tab) dans la barre des tâches. Vous pouvez réorganiser et personnaliser les arrière-plans pour chacun de vos bureaux. Vous pouvez également passer la souris sur la vue des tâches dans la barre des tâches pour un accès rapide à vos bureaux existants ou pour en créer un nouveau !
  • Taux de rafraîchissement dynamique : le taux de rafraîchissement dynamique permet à votre PC d'augmenter automatiquement le taux de rafraîchissement lorsque vous écrivez ou faites défiler (ce qui signifie que vous obtiendrez une expérience plus fluide) et de le réduire lorsque vous n'en avez pas besoin afin que votre ordinateur portable puisse économiser de l'énergie. Vous pouvez l'essayer sur votre ordinateur portable via Paramètres > Système > Affichage > Affichage avancé, et sous "Choisir une fréquence de rafraîchissement", sélectionnez une fréquence de rafraîchissement "Dynamique". Le mécanisme est en cours de déploiement pour certains ordinateurs portables exécutant les dernières versions de Windows 11 Insider Preview et seuls les ordinateurs portables dotés du matériel d'affichage et du pilote graphique appropriés auront la fonctionnalité disponible.

Expériences Windows 11 présentées comme susceptibles d'intéresser les utilisateurs professionnels

En avril, Microsoft a mis en avant des fonctionnalités et expériences à venir susceptibles d'intéresser les utilisateurs professionnels.

Autonomiser les départements informatiques avec une gestion moderne

Les services informatiques ont eu l'une des entreprises les plus complexes pendant la pandémie : maintenir le patrimoine numérique de l'ensemble des employés connecté, à jour et performant dans un contexte où les administrateurs informatiques eux-mêmes travaillaient à distance. Une situation qui n'a pas échappé à Microsoft. Wangui McKelvey, General Manager, Microsoft 365, estime « qu'avec la diversité des appareils utilisés dans le paysage des appareils d'entreprise, y compris les PC physiques et Windows 365 Cloud, l'informatique devait vraiment être des super-héros pour assurer la sécurité et la productivité de tous les terminaux ».

Windows Autopatch

Windows Autopatch a été présenté en tant que fonctionnalité de Windows Enterprise E3, permettant aux professionnels de l'informatique d'en faire plus pour faire moins. Ce service maintiendra à jour automatiquement les logiciels Windows et Office sur les terminaux inscrits, sans frais supplémentaires. Microsoft estime que les administrateurs informatiques peuvent gagner du temps et des ressources pour générer de la valeur. Le deuxième mardi de chaque mois sera « juste un autre mardi ». Pour savoir comment tout cela fonctionne, regardez cette vidéo :


Microsoft Endpoint Manager

Les clients peuvent actuellement gérer leurs appareils Windows, Mac, iOS et Android avec Microsoft Endpoint Manager. Cependant, soit ils laissent les postes de travail Linux non gérés, soit ils les gèrent avec une solution différente. Les organisations doivent s'assurer que leurs appareils Linux sont conformes et sécurisés, et les administrateurs informatiques doivent atténuer les problèmes de conformité et déployer des logiciels et des mises à jour sur tous les types d'appareils, y compris Linux.

Aussi, l'année dernière, Microsoft annonçait que Endpoint Manager ajouterait des contrôles de gestion et de conformité pour les postes de travail Linux, en plus des autres terminaux qu'il protège déjà, avec un aperçu qui était prévu pour début 2022.

Améliorer la communication avec des messages ciblés dans Windows 11

Windows 11 va s'accompagner d'une nouvelle fonction de communication qui permet au service informatique d'envoyer des messages organisationnels ciblés directement aux utilisateurs sur diverses surfaces, comme sur le bureau, l'écran de verrouillage ou juste au-dessus de la barre des tâches. Imaginez pouvoir partager des messages utiles pour l'intégration de nouveaux employés ou des rappels pour une formation importante qui pourraient autrement se perdre dans les e-mails. À partir du centre d'administration Endpoint Manager, le service informatique peut créer des messages, fournir des liens ou des URL personnalisés, configurer la fréquence d'affichage et, bien sûr, définir l'ensemble d'utilisateurs ciblés pour le message en fonction de l'intégration avec Microsoft Azure Active Directory (Azure AD).

Source : Microsoft

Et vous ?

Sur quel système d'exploitation êtes-vous ?
Avez-vous déjà utilisé Windows 11 ? Qu'en avez-vous pensé ?
Quels sont les éléments que Windows 11 apporte qui vous intéresse ? Qu'est-ce que l'un de ses prédécesseurs faisait mieux ?
Que pensez-vous de l'annonce de Microsoft ?

Voir aussi :

Microsoft pourrait commencer le développement de Windows 12 en mars, selon une rumeur d'un média allemand qui évoque une source interne
Windows 11 : Microsoft explique comment activer TPM 2.0 pour son système d'exploitation et amorce la campagne publicitaire de Windows 11 en vidéo
12  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 21:09
Je me demande comment les entreprises, les administrations, les services de police, les armées, vont accueillir cette nécessité d'un compte pour Windows 11.
Quant à des services genre DGSI, NSA, CIA, FBI, et bien d'autres de ce calibre, là je suis assez dans l'expectative. Ou alors ils auront une version spéciale,
à télécharger depuis un site réservé ?
12  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 23/07/2022 à 7:30
Windows 11 : la barre des tâches s'améliore pour les personnes qui ouvrent des tonnes d'applications,
Microsoft propose aux Insiders une version modifiée de son outil

Nous semblons entrer dans une période de développement de Windows où nous pouvons nous attendre à ce que de nouvelles fonctionnalités et des ajustements viennent au système d'exploitation plusieurs fois par an. À cette fin, Microsoft continue d'ajouter, de supprimer et d'expérimenter généralement les fonctionnalités de Windows 11 et l'interface utilisateur via ses canaux Insider Preview.

Cette fois-ci, Microsoft a proposé une version modifiée de la barre des tâches avec un débordement de la barre de tâches lorsque les utilisateurs ont trop d'applications ouvertes à la fois. Il suffit de cliquer sur l'icône arborant trois points de suspension sur votre barre des tâches, et un nouveau menu de débordement d'icônes s'ouvre, vous permettant d'interagir avec l'une de ces icônes supplémentaires de la même manière que si elles étaient affichées directement sur la barre des tâches.

Ce serait une grande amélioration par rapport au comportement de débordement actuel, qui consacre une icône d'espace pour montrer l'icône de la dernière application avec laquelle vous avez interagi, laissant le reste inaccessible. Cette icône continuera à apparaître sur la barre des tâches aux côtés de la nouvelle icône arborant trois points de suspensions. Microsoft explique que les icônes d'applications dans la zone de débordement pourront afficher des listes de sauts et d'autres raccourcis personnalisables de la même manière que toute autre icône d'application dans la barre des tâches.

Citation Envoyé par Microsoft
Nous réintroduisons le débordement de la barre des tâches, avec une expérience nouvellement conçue pour Windows 11. Cette expérience de barre des tâches a été réfléchie pour vous offrir une expérience de commutation et de lancement plus productive lorsque l'espace est contraint. Votre barre des tâches passera automatiquement à ce nouvel état de débordement lorsqu'il aura atteint sa capacité maximale. Dans cet état, la barre de tâche offrira un point d'entrée à un menu de débordement qui vous permet de visualiser toutes vos applications débordées dans un seul espace.

Le menu de débordement contiendra bon nombre des comportements actuels de la barre des tâches que les utilisateurs connaissent, tels que la prise en charge des applications épinglées, la liste de saut et l'interface utilisateur étendue. Après avoir invoqué le débordement, le menu se fermera une fois que vous aurez cliqué à l'extérieur ou accéder à une demande.

La barre de tâche offrira un point d'entrée dans un menu de débordement qui vous permet d'afficher toutes vos applications débordées dans un seul espace.

D'autres améliorations dans cette build comprennent une amélioration de la fonction de partage Nearby qui utilise une combinaison d'UDP et de Bluetooth pour localiser les appareils à proximité sur le même réseau local. Ces modifications ne s'appliquent que lorsque vous êtes connecté à un réseau défini sur "Privé" et lorsque vous utilisez la fenêtre de partage intégrée de Windows pour partager des fichiers, et elles sont également disponibles dans les dernières build de canaux bêta.

Citation Envoyé par Microsoft
La découverte d'appareils via le partage Nearby lors du partage d'un fichier local à partir du bureau, de l'explorateur de fichiers, des photos, de l'outil de capture d'écran, de la Xbox et d'autres applications qui utilisent la fenêtre de partage de Windows intégrée ont été améliorées à l'aide de UDP (le réseau doit être défini sur privé) avec Bluetooth pour découvrir les appareils à proximité. Vous pourrez désormais découvrir et partager plus d'appareils, y compris les PC de bureau.

Vous pouvez maintenant découvrir et partager avec plus d'appareils avec le partage à proximité via la fenêtre Windows Partage intégrée.

Veuillez noter que cette fonctionnalité n'est actuellement disponible que pour les comptes Microsoft. Un utilisateur devra passer à son compte Microsoft via l'icône de profil supérieur droit dans la fenêtre de partage si elle est connectée via AAD. Le support AAD sera ajouté dans une future mise à jour.

Corrections

Cette version s'accompagne également de nombreuses corrections, parmi lesquelles :

Explorateur de fichiers
  • Correction du plantage de explorer.exe provoqué lorsque vous essayez de faire glisser des onglets.
  • L'équipe a travaillé pour corriger une fuite de mémoire lors de l'utilisation d'onglets avec l'explorateur de fichiers.
  • Correction d'un problème où la vignette de prévisualisation pour l'explorateur de fichiers dans la barre des tâches, l'onglet ALT + et la vue de tâche peuvent afficher le titre d'un onglet adjacent et non celui actuellement sélectionné.
  • Si « Afficher tous les dossiers » est activé, les diviseurs du volet de navigation de l'explorateur de fichiers ne devraient plus s'afficher. Avec ce changement, le système devrait également aborder les problèmes où les séparateurs s'affichaient de façon inattendue dans certains autres sélectionneurs de dossiers.
  • Correction d'un problème où le narrateur ne lisait pas les titres des onglets alors que Focus les traversait.
  • Correction d'un problème où un onglet fermé peut réapparaître dans l'explorateur de fichier après que vous ayez fait glisser l'explorateur de fichiers à travers vos moniteurs.
  • Correction d'un problème où la ligne d'onglet pourrait se développer de manière inattendue verticalement, couvrant le contenu de la barre de commande.
  • Les disques amovibles ne devraient plus être affichés de manière inattendue dans une section par eux-mêmes dans le volet de navigation, qui rompait la section avec ce PC et ce réseau.
  • Correction d'un problème où le bouton Ajouter un nouvel onglet n'était pas clairement visible lors de l'utilisation de thèmes de contraste aquatiques ou désertiques.
  • Le bouton Ajouter un nouvel onglet ne devrait plus se chevaucher avec le bouton Minimiser la barre de titre lors de l'utilisation de l'échelle de texte avec de nombreux onglets ouverts.

Barre de tâches
  • Correction d'un plantage de Explorer.exe rare qui pourrait se produire lors d'un appel Microsoft Teams, lié au partage de Windows de la barre des tâches.

Paramètres
  • L'équipe a effectué une modification pour aider à résoudre un problème où l'utilisation des projecteurs Windows sur le bureau peut revenir en arrière-plan de couleur unie.
  • Amélioration du rembourrage autour du bouton de désinstallation lorsque vous utilisez des applications> Installation d'applications en vue de grille.
  • Correction de quelques problèmes qui pourraient entraîner un lancement de paramètres rapides.

Entrée
  • Correction d'un problème qui conduisait au gel de certaines applications après une action de copie si des actions suggérées étaient activées.

Les fonctionnalités testées par Microsoft dans le canal de développement sont celles qui sont les moins susceptibles de se rendre à tous les utilisateurs de Windows. Nous avons déjà vu des fonctionnalités comme une barre de recherche de bureau aller et venir, et Microsoft expérimente au moins deux idées différentes pour remettre une version du champ de recherche de Windows 10 dans la barre des tâches. L'entreprise est également au niveau des tests A/B pour un bon nombre de ces idées. Ce qui signifie qu'ils apparaîtront pour certains initiés Windows et non pour d'autres.

Le test A/B (ou A/B testing) est une technique de marketing qui consiste à proposer plusieurs variantes d'un même objet qui diffèrent selon un seul critère (par exemple, la couleur d'un emballage) afin de déterminer la version qui donne les meilleurs résultats auprès des consommateurs. C'est une technique particulièrement employée dans la communication en ligne où il est maintenant possible de tester auprès d'un échantillon de personnes plusieurs versions d'une même page web, d'une même application mobile, d'un même courriel ou d'une bannière publicitaire afin de choisir celle qui est la plus efficace et de l'utiliser à large échelle.

Si le comportement de débordement de la barre des tâches parvient au canal Beta ou au canal Release Preview, alors à ce moment-là que nous saurons qu'il est (probablement) destiné à atteindre le public.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de ce comportement ?
12  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 17/08/2022 à 11:12
La prochaine grande mise à jour de Windows 11 est prévue pour le mois prochain et apporte des améliorations à la productivité sur l'OS
ainsi que des améliorations pour les utilisateurs sur tablette

Microsoft prévoit de publier sa prochaine grande mise à jour de Windows 11, la version 22H2, le 20 septembre. Des sources familières avec les plans de Microsoft ont indiqué que Microsoft déploiera Windows 11 22H2 via Windows Update le 20 septembre, une semaine après les correctifs réguliers de Patch Tuesday de la société. La version 22H2 sera livrée sous forme de mise à jour gratuite pour tous les utilisateurs de Windows 11.

Microsoft teste Windows 11 22H2 depuis des mois, et il inclura un certain nombre de nouvelles améliorations, comme les dossiers d'applications dans le menu Démarrer, le glisser-déposer sur la barre des tâches et de nouveaux gestes et animations tactiles. Microsoft ajoute également une nouvelle fonctionnalité d'accessibilité Live Captions avec 22H2, idéale pour les personnes sourdes, malentendantes ou toute personne souhaitant sous-titrer automatiquement l'audio. De même, un nouvel outil d'accès vocal qui permet aux utilisateurs de contrôler leur PC à l'aide de commandes vocales fait partie de 22H2.

Le gestionnaire de tâches est également en cours de refonte dans Windows 11 22H2, avec un nouveau mode sombre et une mise en page bien meilleure qui inclut une nouvelle barre de commandes et un mode d'efficacité pour empêcher les applications de consommer des ressources. Les mises en page instantanées seront également grandement améliorées dans 22H2, ce qui facilitera le glissement et l'application pour révéler toutes les mises en page que vous pouvez utiliser pour organiser les applications.


Microsoft n'a pas encore annoncé de date de sortie officielle pour Windows 11 version 22H2, mais des sources ont indiqué aux médias américains que la date de disponibilité générale actuellement prévue est fixée au 20 septembre. Bien entendu, cette date pourrait encore changer bien que, pour le moment, il s'agit de la date butoir actuelle déterminée par Microsoft. La version de lancement de la version 22H2 sera livrée en tant que version 22621.

De plus, la société prévoit de déployer sa première mise à jour moment pour la version 22H2 avant la fin de cette année, ce qui ajoutera une poignée de fonctionnalités supplémentaires qui n'ont pas été finalisées à temps pour la version de lancement, telles que les onglets dans l'explorateur de fichiers et les actions suggérées. C'est ce que Microsoft teste actuellement avec Windows Insiders exécutant la version 22622.

Comme toujours, jusqu'à ce que ces plans soient officiellement annoncés, les dates mentionnées ici pourraient glisser. Mais c'est il s'agit du plan actuel.

Voici un aperçu plus approfondi de certaines des nouvelles fonctionnalités de la version 22H2. Gardez à l'esprit que certaines des fonctionnalités mentionnées ici commenceront à être déployées auprès des utilisateurs peu de temps après le lancement de la version 22H2 dans le cadre de sa première mise à jour moment.

Shell Windows

Le shell Windows est très apprécié avec la version 22H2. Microsoft continue de nettoyer l'interface utilisateur en mettant à jour les interfaces héritées avec des conceptions Windows 11 plus modernes et cohérentes. Par exemple, la version 22H2 introduit des conceptions modernes pour des éléments tels que les interfaces de volume et de luminosité qui apparaissent lors du réglage de ces commandes via des boutons matériels physiques. Focus Assist (maintenant appelé Ne pas déranger) a été intégré au centre de notification pour un accès facile à cette fonctionnalité.

Dans le menu Démarrer, Microsoft a rajouté plusieurs fonctionnalités présentes dans le menu Démarrer de Windows 10, notamment la possibilité de créer des dossiers d'applications et d'ajuster la taille de la zone des applications épinglées. Désormais, les utilisateurs peuvent choisir d'avoir une ligne supplémentaire d'applications épinglées ou de réduire la zone des applications épinglées à deux lignes au profit d'une zone "recommandée" plus grande.

La barre des tâches a également été mise à jour avec le retour de la prise en charge du glisser-déposer, ce qui signifie que vous pouvez faire glisser des fichiers dans les icônes d'application de votre barre des tâches pour y coller ce fichier. C'est une fonctionnalité de la barre des tâches depuis des années, mais elle manquait dans la première version de Windows 11. C'est bien de voir qu'elle est enfin de retour avec la version 22H2.

Il existe également une nouvelle fonctionnalité appelée "Actions suggérées" qui présentera un petit menu d'options chaque fois que vous copiez une date ou un numéro de téléphone. Ces options offriront des moyens rapides de créer un événement de calendrier ou d'ajouter un numéro de téléphone à votre liste de contacts.

Les utilisateurs remarqueront un nouveau menu de mises en page d'accrochage qui descend du haut de l'écran chaque fois qu'ils se déplacent dans une fenêtre d'application. Cela fournit un moyen plus simple de lancer un snapping de Windows en plus du menu déroulant qui apparaît lorsque vous survolez le bouton d'agrandissement d'une fenêtre d'application. Pour mémoire, Windows Snap, la fonctionnalité de Windows qui permet d'ancrer les fenêtres sur un bord de l'écran est bien pratique. Vous pouvez l'utiliser avec des raccourcis clavier (Windows + Flèche) ou bien à la souris en glissant une fenêtre sur un bord de l'écran. Si cette dernière méthode vous dérange, notamment lorsque vous déplacez des fenêtres qui se retrouvent ancrées alors que vous ne le voulez pas, vous pouvez la désactiver via le Registre. Notez que Windows Snap restera utilisable au clavier.

Pour ceux qui utilisent une tablette, Microsoft introduit plusieurs nouvelles modifications importantes conçues pour améliorer l'expérience utilisateur tactile sur Windows 11. Il existe de nouveaux gestes pour les utilisateurs tactiles qui permettent un accès facile aux zones communes de Windows Shell. Les utilisateurs peuvent désormais balayer vers le haut depuis le bas de l'écran pour accéder au menu Démarrer, et balayer depuis le coin droit pour accéder aux paramètres rapides.

Un balayage à trois doigts au milieu de l'écran minimisera vos applications, et un balayage à trois doigts vers la gauche ou la droite basculera entre les applications en cours d'exécution. Toutes ces animations sont également fluides, ce qui signifie qu'elles collent à votre doigt lors de leur exécution, se sentant ainsi beaucoup plus réactives.

Réglages

Comme c'est le cas avec chaque nouvelle version de Windows, Microsoft a ajouté plusieurs nouvelles pages de paramètres à l'application Paramètres avec 22H2. Il existe une nouvelle page de compte Microsoft dans la zone Comptes, offrant une vue d'ensemble de votre abonnement Microsoft 365, avec un accès rapide à d'autres paramètres et services en ligne. Il existe également une nouvelle page de sécurité familiale dans la même zone, conçue pour fournir un accès rapide à toutes les options de sécurité familiale si vous utilisez ce service.

Windows Update peut désormais se synchroniser avec votre réseau électrique local pour aider à réduire les émissions. Au lieu d'installer les mises à jour lorsqu'elles sont disponibles, Windows Update tentera de synchroniser les téléchargements et les installations à votre réseau électrique pour utiliser autant d'énergie renouvelable que possible.

D'autres nouveaux paramètres incluent la possibilité d'ajuster le nombre de lignes épinglées ou recommandées que vous voyez dans Démarrer, la possibilité de définir l'image quotidienne Bing comme fond d'écran, la possibilité de désactiver le menu de débordement de la barre d'état système, etc.

Applications

Microsoft a mis à jour un certain nombre d'applications et d'expériences intégrées avec la version 22H2. À commencer par l'explorateur de fichiers, qui propose désormais une nouvelle interface à onglets qui s'exécute en haut de l'application. Tout comme un navigateur Web, vous pouvez désormais ouvrir plusieurs répertoires de l'explorateur de fichiers sous une seule fenêtre, ce qui devrait vous aider à garder votre bureau bien rangé.

Il existe également une interface utilisateur de navigation dans la barre latérale mise à jour qui regroupe mieux les différents raccourcis vers les zones communes du système de fichiers, telles que les dossiers utilisateur ou OneDrive. Microsoft a également mis à jour la fonction de partage à proximité, qui affichera désormais d'autres appareils sur un réseau privé en plus des appareils à portée Bluetooth. De plus, vous pouvez partager des fichiers locaux directement sur OneDrive à l'aide de l'interface utilisateur de partage de fichiers.

L'explorateur de fichiers comporte également une nouvelle section "fichiers épinglés" dans la zone d'accès rapide lorsque vous ouvrez l'application. Les utilisateurs peuvent épingler tous les fichiers dans cette zone et les stocker de manière permanente pour un accès rapide à une date ultérieure. L'explorateur de fichiers a maintenant plus d'intégration OneDrive, avec un nouveau menu déroulant qui apparaît directement à l'intérieur d'un OneDrive qui vous montre combien de stockage sur le cloud vous utilisez.


Le Gestionnaire des tâches a été mis à jour avec une nouvelle interface qui l'aligne davantage sur le reste de Windows 11. Il dispose d'une nouvelle interface utilisateur de navigation dans la barre latérale qui se réduit automatiquement lorsque vous réduisez la taille de la fenêtre. Il existe également une nouvelle application Sound Recorder qui propose de nouvelles options de sortie, un visualiseur audio et une interface utilisateur bien meilleure.

Deux nouvelles applications appelées Clipchamp et Family Safety sont préchargées avec la version 22H2. Family Safety est une application Web qui vous donne un accès rapide à l'aperçu de votre famille, y compris les emplacements de vos enfants, les activités à venir dans votre calendrier familial partagé et d'autres outils pour gérer votre foyer. Ce service est idéal pour les familles qui utilisent des PC Windows et Xbox, ou des appareils Android avec l'application Microsoft Launcher et Family Safety installée.

Clipchamp est un nouvel éditeur vidéo basé sur le Web, également livré avec Windows 11 à l'avenir. L'application est gratuite, bien qu'il existe des niveaux mensuels payants auxquels vous pouvez vous abonner si vous souhaitez accéder à plus d'effets et d'options de rendu.

Des sources ont également indiqué que Microsoft prévoit de marquer le 10e anniversaire de Surface avec de nouveaux produits cet automne. Ces appareils Surface seront probablement livrés avec la nouvelle version 22H2 de Windows 11.

Et vous ?

Que pensez-vous de Windows 11 en général et des nouveautés et améliorations apportées par le système d'exploitation en particulier ?
12  0