IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après les moqueries, Mark Zuckerberg promet d'améliorer les graphiques de sa plateforme de métavers et publie un nouvel avatar,
Il annonce également l'arrivée d'Horizon World en France et en Espagne

Le , par Bill Fassinou

18PARTAGES

3  0 
Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a annoncé vendredi qu'une mise à jour graphique majeure pour Horizon Worlds, la plateforme de métavers de Meta, arrivera dans les prochains mois. La version actuelle d'Horizon World a été vivement critiquée pour son aspect rudimentaire. Zuckerberg a également dévoilé son nouvel avatar pour le métavers après qu'une première version quelque peu effrayante, avec un regard de mort, a fait l'objet de moqueries. L'image avait été tournée en dérision, certains utilisateurs comparant les graphiques à ceux de jeux vidéo des années 1990 comme Zelda et Quake, et à ceux de Second Life en 2007.

Si l'on en croit Zuckerberg, dans quelques années, le monde entier pourra pénétrer dans une utopie de réalité virtuelle (RV) où il pourra vivre au mieux sa vie. Selon le PDG de Meta, le métavers devrait apporter de nouvelles possibilités telles que : des réunions de travail à distance où tout le monde se retrouve dans la même pièce, des rendez-vous immersifs avec des amis lointains, des raves, des virées shopping, des jeux de cartes, des concerts immersifs, et bien d'autres. Tout cela est censé être possible dans le métavers, le concept de monde virtuel partagé que Facebook veut tellement dominer qu'il s'est donné un nouveau nom en octobre dernier.



Meta a développé son propre univers de métavers appelé Horizon Worlds (anciennement Facebook Horizon). Horizon Worlds de Meta est une application RV sociale qui permet aux utilisateurs d'explorer des mondes virtuels de manière interactive et immersive, en s'engageant à la fois dans la consommation et la création de contenu. En plus des espaces RV navigables, elle dispose de composants de construction RV prêts à l'emploi, comme des blocs de code, des sons et des effets d'animation pour aider les créateurs de contenu. Elle prend également en charge les jeux multijoueurs et les utilisateurs peuvent jouer à des jeux créés par d'autres.

Horizon Worlds était disponible uniquement aux États-Unis et au Canada, mais Meta a annoncé qu'il étendait la disponibilité en l'Europe. Lundi, Zuckerberg a posté une capture d'écran de son avatar numérique devant la tour Eiffel et ce qui semble être la Sagrada Família pour annoncer le lancement d'Horizon Worlds en France et en Espagne. Malheureusement pour lui, Internet s'est immédiatement mis à se moquer de la capture d'écran de la plateforme de réalité virtuelle - certainement parce que les graphiques étaient, comme l'ont décrit des utilisateurs de Twitter, à peu près équivalents à ceux du jeu Teletubbies pour la PlayStation One.

Voici quelques-uns des commentaires : « Mark Zuckerberg lance Horizon Worlds en France et en Espagne avec un selfie VR d'une laideur inouï. Le projet de métavers de Meta est sûrement en train de mourir dans l'obscurité » ; « le métavers de Mark Zuckerberg est pire que Quake en 1996 » ; « Horizons a l'air pire qu'une salle de jeux en 2017, et c'est la pire de toutes les plateformes que j'ai essayées. Ce n'est pas seulement un défi technique, c'est une incompréhension fondamentale de la façon de faire un grand contenu RV à partir d'un manque d'expérience » ; « en 2007, Second Life avait l'air plutôt bien, tout bien considéré ».



Zuckerberg a apparemment vu les mèmes et tient à faire savoir que Meta travaille sur les graphiques. Vendredi, il a publié de nouvelles captures d'écran sur Facebook et Instagram, montrant une version de lui-même nettement plus réaliste et une place d'apparence ancienne. « Des mises à jour majeures des graphiques d'Horizon et des avatars arrivent bientôt. Les graphiques d'Horizon sont capables de beaucoup plus, même sur des casques, et Horizon s'améliore très rapidement », a-t-il déclaré. Il a admis que le premier avatar était "basique" et a déclaré qu'il avait été généré rapidement pour célébrer le lancement en France et en Espagne.

Il a promis de partager plus de détails lors de la prochaine conférence Connect. Le porte-parole de Meta, Peter Gray, a déclaré que l'entreprise n'avait pas de nouvelles à partager sur la date de cette conférence, mais l'événement de l'année dernière a eu lieu en octobre. Cependant, Meta n'est pas le seul à promettre de meilleurs graphiques pour tenter d'inciter les gens à rejoindre son métavers. Le mois dernier, Roblox a annoncé qu'il mettait également à jour ses graphiques traditionnellement en blocs avec une faible résolution, et son chef de produit Josh Anon a déclaré que l'objectif final de l'entreprise était de "reproduire le monde réel".



En fin de compte, les graphiques sont secondaires par rapport à ce que vous faites dans le métavers. Même si la nouvelle mise à jour de Meta pour Horizon améliore les visuels, cela n'aura aucune importance s'il n'y a rien d'intéressant à voir dans ses mondes virtuels. Et les capacités des métavers, notamment en tant qu'alternative à l'interaction en face à face, sont souvent remises en question. Le phénomène des transactions immobilières virtuelles dans les métavers a récemment été dénoncé par l'entrepreneur milliardaire Mark Cuban. En outre, Meta ne s'attend pas à un produit minimum viable (MVP) avant au moins dix ans.

Zuckerberg a déclaré au début de l'année que le projet de métavers de l'entreprise allait saigner des sommes importantes pendant une période pouvant aller jusqu'à cinq ans. L'action Meta a perdu la moitié de sa valeur cette année, alors que le nombre d'utilisateurs de Facebook diminue et que les doutes s'intensifient quant à son projet coûteux de métavers. La société a gelé les embauches en mai en raison du ralentissement de la croissance des revenus. En juillet, Zuckerberg a augmenté les objectifs de performance de l'entreprise et a déclaré qu'il souhaitait se débarrasser du personnel qui "ne devrait pas être là".

Source : Mark Zuckerberg (1, 2)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des graphiques d'Horizon Worlds ?
Pensez-vous que le métavers de Meta va trouver son public en France ?
Selon vous, le métavers de Meta a-t-il de l'avenir ou va-t-il faire un flop ?

Voir aussi

Le métavers de Zuckerberg va enregistrer des pertes financières "significatives" à court terme, alors que Meta a déjà dépensé 10 milliards de dollars dans le métavers en 2021

Meta annonce une perte de 2,8 milliards de dollars au deuxième trimestre pour sa division métavers, l'entreprise va augmenter le prix des casques VR Meta Quest 2 de 100 $

La vision de Meta pour le métavers est une "vieille idée" qui n'a "jamais fonctionné", d'après Phil Libin, le PDG d'une entreprise technologique

Meta cherche un moyen de mélanger le monde physique et le monde virtuel par le biais de la réalité mixte, mais cette technologie ne pourra se concrétiser que dans quelques années

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 8:39
Citation Envoyé par pcdwarf Voir le message
outre que c'est un nom hyper ronflant, quelqu'un peu m'expliquer à quoi c'est sensé servir le métavers ?
A pomper ton fric et encore plus de données personnelles.
Mais à quoi ça va te servir? Rien, au mieux pouvoir dire j'y ai été.
8  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/08/2022 à 7:43
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

Faut quand même pas avoir honte de présenter ça comme une update graphique.
Son avatar est vraiment le niveau visuel qu'il veut proposer?
Je ne dit pas qu'il est moche, je dit qu'il n'a pas d'expression, qu'il est impersonnel, ce qui est interpelant quand il essaye de nous vendre le monde du futur.

J'ai cette étrange impression que je retrouve quand un collègue me présente un projet qui était censé révolutionner l'entreprise et qu'il n'a pas rempli 10% de son propre cahier des charges (qui n'a jamais été écris), qui ne répond même pas au besoin initial mais qu'il me répond "Oui mais c'est pas facile de faire ce que je voulais dans excel".
Ce que je confirme : quand tu n'as ni les compétences ni les outils adéquats pour mener à bien ton projet alors il est voué à l'échec. (Et si tu t'en rends compte et tu l'acceptes, tu t'économises des heures² de travail perdues).
J'ai appris ça assez vite, à mes dépends, je suis surpris que sieur Mark (qui doit être bien entouré) n'est pas capable de cette autocritique.
7  1 
Avatar de pcdwarf
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 3:04
outre que c'est un nom hyper ronflant, quelqu'un peu m'expliquer à quoi c'est sensé servir le métavers ?
7  1 
Avatar de Bruno
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 26/09/2022 à 6:02
Cybersickness, le mal de la réalité virtuelle, pourrait signifier une mort précoce pour le Metaverse,
en dépit de ces craintes, Microsoft se lance dans la construction du concept

La cybersickness ou le mal de la réalité virtuelle (RV) c’est le nom donné à la sensation de nausée ressentie par certaines personnes exposées à un environnement virtuel. Les symptômes de la cybersickness sont semblables aux symptômes du mal des transports. Garrido, chercheur en psychologie et méthodologie à la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra en République dominicaine, a fait deux heures de route entre les campus de son université pour essayer une expérience de réalité virtuelle conçue pour traiter les troubles obsessionnels compulsifs et différents types de phobies. Mais quelques minutes après avoir mis le casque, il a compris que quelque chose n'allait pas.

« J'ai commencé à me sentir mal », a déclaré Garrido au Daily Beast. Il était pris de vertiges et de nausées. Il a essayé d'aller jusqu'au bout, mais il a finalement dû interrompre la simulation presque aussi vite qu'il l'avait commencée. « Honnêtement, je ne pense pas avoir tenu cinq minutes à essayer l'application », a-t-il déclaré. En général le mal de la réalité virtuelle survient lorsqu’un utilisateur est exposé pendant au moins 20 minutes à une expérience présentant des incohérences sensori-motrices par rapport au comportement sensori-moteur du sujet dans le monde réel.


Garrido avait contracté le cybersickness, une forme de mal des transports qui peut affecter les utilisateurs de la technologie de réalité virtuelle. Le mal était si grave qu'il s'est inquiété de sa capacité à rentrer chez lui en voiture, et il lui a fallu des heures pour se remettre de la simulation de cinq minutes. Si le mal des transports affecte l'homme depuis des milliers d'années, le cybermal des transports est beaucoup plus récent. Si nombre de ses causes et de ses symptômes sont connus, d'autres questions fondamentales, comme la fréquence de cybermaladies et les moyens de les prévenir, commencent tout juste à être étudiées.

Le cybersickness ne résulte pas seulement des commandes d'une expérience de RV. Elle peut être intégrée au matériel (casques individuels) et aux logiciels (expériences, applications et simulations). Kyle Ringgenberg, développeur de réalité augmentée et de réalité virtuelle et cofondateur de la société de logiciels Dimension X, a déclaré que deux conflits sensoriels majeurs entraînent le mal de la réalité virtuelle. Le premier est le même décalage cerveau-corps que celui qui entraîne le mal de voiture et le mal de mer, mais le second est une réponse physiologique différente - et potentiellement encore plus difficile à corriger.

Lorsque nous regardons le monde qui se trouve devant nous, nos yeux se concentrent automatiquement sur un objet en fonction de la distance qu'il perçoit par rapport à nous. Un casque de RV projette des images à une distance donnée du spectateur, mais lorsqu'un objet virtuel apparaît proche, il peut sembler floun car les yeux de la personne tentent de se concentrer sur lui comme s'il l'était réellement.

Après l'expérience de Garrido, un collègue lui a dit que seuls environ 2 % des gens ressentent le cybersickness. Mais lors d'une présentation destinée à des étudiants potentiels, Garrido a vu des volontaires de l'auditoire se diriger vers l'avant de l'auditorium pour faire la démonstration d'un casque de RV, avant de retourner en tremblant à leur place. « Je pouvais voir de loin qu'ils étaient en sueur et qu'ils étaient mal à l'aise », se souvient-il. Je me suis dit : « Je ne suis peut-être pas le seul ».

Alors que des entreprises comme Meta font de gros paris sur la généralisation de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle, l'industrie technologique tente toujours de comprendre comment mieux recruter les utilisateurs dans le métavers, et les inciter à y rester une fois sur place. Mais les experts craignent que le cybermalade ne fasse dérailler ces plans, à moins que les développeurs ne trouvent rapidement des remèdes.

Le problème est en fait une sorte d'impasse : afin de rendre la RV plus accessible et plus abordable, les entreprises réduisent la taille des appareils et les font fonctionner avec des processeurs moins puissants. Mais ces changements introduisent des graphismes vertigineux, ce qui provoque inévitablement le cybersickness chez un plus grand nombre de personnes.

Dans le même temps, de plus en plus d'études suggèrent que le cybersickness est beaucoup plus répandu qu'on ne le pensait auparavant, et qu'il touche peut-être plus de la moitié des utilisateurs potentiels. Les partisans de la vision d'un « casque dans chaque maison » pour la RV doivent s'assurer que les débutants ne quittent pas l'expérience et ne perdent pas leur déjeuner.

« Si les gens ont ce type de mauvaise expérience avec quelque chose, ils ne vont pas l'essayer à nouveau », a déclaré Garrido. Grâce à la RV, Charles Oman a vu la Terre depuis la station spatiale internationale. Il a regardé le documentaire Traveling While Black, nommé aux Emmy Awards, qui plonge les spectateurs dans l'histoire des relations raciales et des restrictions de mouvement pour les Noirs américains, en utilisant la RV pour donner aux spectateurs un aperçu de première main de l'expérience des Noirs. Mais il aurait aimé pouvoir partager ces expériences et tout ce que les casques de RV ont à offrir avec sa femme.

« Elle ne veut pas porter ce fichu truc », a-t-il déclaré au Daily Beast. « Elle est très sensible au mal des transports de toutes sortes, et elle n'aime pas les vertiges et l'incertitude quant à l'orientation. Et donc, pour elle, surmonter cette épreuve - elle a mieux à faire. Je pense que beaucoup de gens sont comme ça ». Si quelqu'un pouvait offrir une solution infaillible au mal des transports, ce serait Oman : il a étudié le mal des transports au MIT pendant 50 ans et a vu le domaine s'attaquer à ce problème d'abord en mer, puis dans l'espace et maintenant dans le métavers.

Le mal de mer, le mal de l'espace et le cybermal de mer sont les têtes d'une même hydre, causée par la réception par le cerveau d'une personne de signaux inattendus et contradictoires. Selon Oman, chaque fois que la tête bouge, le cerveau anticipe la réaction des canaux de l'oreille interne, des yeux et d'autres points du corps et utilise ce retour d'information pour se rééquilibrer. Un décalage entre ce que le cerveau attend et ce qu'il obtient provoque des symptômes tels que des vertiges, des nausées, des sueurs froides, une peau pâle et de la fatigue.

Un exemple illustratif de ce décalage est arrivé au philosophe romain Sénèque, qu'il a décrit dans une lettre écrite au premier siècle. Alors qu'il traversait la baie de Naples sur un bateau à bascule, ses yeux lui indiquaient qu'il était immobile alors que son corps disait le contraire à son cerveau. Désemparé, il demanda au capitaine du navire de le déposer n'importe où, écrivant plus tard : « Je souffrais trop pour penser au danger, car un mal de mer léthargique qui n'apportait aucun soulagement me tourmentait. »

Avant que la NASA ne s'intéresse au mal des transports dans les années 1970, on vantait les mérites de la contention abdominale et des régimes alimentaires farfelus comme remèdes potentiels. Depuis, les chercheurs ont mis au point des méthodes éprouvées pour prévenir le mal des transports, comme des médicaments qui affaiblissent les signaux de décalage reçus par le cerveau et des exercices qui réalignent les systèmes de rétroaction du corps (par exemple, regarder par le pare-brise d'une voiture au lieu de regarder un téléphone).

Les développeurs de RV se sont inspirés de ces solutions. Certains ont introduit un « horizon » artificiel dans les vidéos RV qui semble réduire la gravité du mal des transports, mais qui ne l'élimine malheureusement pas complètement. La plupart des conseils recommandent de faire une pause de 10 à 15 minutes toutes les demi-heures pour retarder l'apparition du cybermal des transports, mais ces chiffres n'ont pas été rigoureusement testés. Pour certains, comme Garrido, une courte pause est loin d'être suffisante pour récupérer.

Après avoir vu ce qui s'est passé lors de la démonstration destinée aux futurs étudiants, Garrido a décidé de mener une étude pour déterminer dans quelle mesure le mal de l'informatique est réellement répandu. En parcourant la littérature, il n'a pas pu trouver de réponse claire en raison de la taille de la plupart des études : « Beaucoup d'entre elles portent sur 15, 20 ou 25 personnes », a-t-il déclaré. « Comme je suis un matheux, je savais que ces études présentaient toutes sortes de problèmes ». Avec des échantillons aussi petits, il est possible que les participants recrutés ne donnent pas une image complète des effets de la maladie.

Garrido et son équipe ont donc décidé de mener leur propre étude, en recrutant 92 personnes pour essayer le même programme de RV qui l'avait rendu malade. Dans l'expérience de RV, les participants ont exploré une cuisine et des toilettes publiques en 3D, deux environnements couramment utilisés dans la thérapie des TOC. Ils ont navigué pendant 10 minutes à l'aide d'un joystick, une méthode de « transport » qui est tombée en désuétude dans le développement des jeux de RV au profit d'une simple téléportation par pointer-cliquer comme dans Street View de Google Maps.

Selon NordVPN, 87 % des utilisateurs pensent que le métavers va sérieusement compromettre leur vie privée, néanmoins 74 % envisagent de l'utiliser une fois qu'il sera à leur disposition. Afin d'obtenir une meilleure compréhension de l'opinion des gens sur le métavers, NordVPN a mené une enquête auprès d'environ 1000 personnes. Il s'avère qu'environ 87 % des utilisateurs pensent que le metaverse va sérieusement compromettre leur vie privée, mais dans le même temps, 74 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient prêtes à au moins envisager d'utiliser le metaverse une fois qu'il sera à leur disposition. Il y a donc de fortes chances que les gens ne se soucient pas tant que ça de leur vie privée au moment de sa mise en service.

Une autre chose à noter à propos des résultats de cette enquête est que plus de la moitié des Américains, 55 % exactement, ne savent même pas ce qu'est le métavers en premier lieu. Seuls 14 % d'entre eux en savent suffisamment pour expliquer à quelqu'un d'autre ce qu'est le métavers, d'où un manque évident de sensibilisation des consommateurs à cette technologie.

(Les détracteurs de Garrido pourraient prétendre que l'étude utilise une technologie obsolète, mais il convient de noter que les simulateurs de vol et d'autres applications qui veulent accroître l'immersion de l'utilisateur utiliseront toujours un joystick, car il imite plus fidèlement les mouvements naturels). Contrairement à l'estimation de 2 % que Garrido avait entendue, les résultats de son étude, publiés plus tôt cette année, indiquent que plus de 65 % des personnes ont ressenti des symptômes de cybersickness, et que plus d'un tiers d'entre elles ont présenté des symptômes graves. Vingt-deux participants ont décidé d'arrêter la simulation avant la fin des dix minutes.

Ces résultats devraient inquiéter les développeurs d'autres applications de RV, a déclaré Garrido, car le seul mouvement dans les simulations provenait des propres actions des utilisateurs. Les expériences ont été conçues pour être apprivoisées. « Vous pouvez considérer notre étude comme une base de référence, car nos environnements ne font rien pour provoquer le cybersickness », a-t-il déclaré. « La tendance générale est qu'avec le temps, les gens vont empirer. Vous devez le savoir si vous prévoyez une immersion de 20 minutes ou plus. »

Toutefois, malgré ces résultats, Meta, Microsoft et d'autres géants de la technologie qui se lancent dans la construction du concept émergent de métavers ont formé un groupe, le Metaverse Standards Forum, pour favoriser le développement de normes industrielles qui rendraient les mondes numériques naissants des entreprises compatibles entre eux. Les parties intéressées par le projet de métavers ont annoncé qu'elles avaient formé le Metaverse Standards Forum. Meta est naturellement un membre fondateur, et de grands noms de la technologie comme Adobe, Microsoft et Nvidia le sont également. La participation d'Apple et de Google fait toutefois défaut.

Dans un rapport publié en 2018 et intitulé : « Augmented and Virtual Reality in Operations : A guide for investment », Capgemini Research Institute a démontré que les entreprises tirent parti de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. Suite à cette étude effectuée sur plus de 700 responsables impliqués dans les stratégies RA/RV de leur organisation et travaillant dans les secteurs de l’automobile, de l’industrie et de l’énergie, le rapport avait révélé que 82 % des entreprises ayant mis en place les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle ont obtenu des résultats qui satisfont, voire dépassent, leurs attentes.

Source : Luis Eduardo Garrido, a psychology and methodology researcher at Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra

Et vous ?

Que pensez-vous du Cybersickness, encore appelé le mal de la réalité virtuelle ?

Quel est votre avis sur le Métavers ? Pensez-vous l'utiliser ?

Quel est votre avis sur cette étude de Luis Eduardo Garrido ? Est-elle pertinente ?

Quelle est votre plus grande crainte concernant le métavers ?

Voir aussi :

Meta et d'autres géants de la technologie créent un organisme de normalisation des métavers, sans Apple

Apple semblerait ne pas être intéressée par l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg et n'y participerait pas, malgré son intention de sortir son propre casque de réalité mixte

Les ventes de produits de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) devraient être multipliées par dix d'ici 2025, dépassant 100 millions de dollars pour les expéditions de casques XR

Réalité virtuelle : le casque VR d'Apple pourrait coûter 3000 dollars, comporter des écrans 8K et plus d'une douzaine de caméras
6  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/08/2022 à 15:45
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Ce que je veux dire, c'est qu'avant de penser à un tel projet que méta, il aurait déjà fallu faire progresser la VR.
C'est pas faux, d'autant que ça pourrait être utiles pour des choses moins futiles que le projet Meta.

Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
J'ai l'impression qu'il va se ruiner avec ce projet.
A chaque fois que je vois passer ce sujet je me met à rêver de cette fin pour ce criminel sociétal
7  2 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/08/2022 à 15:23
J'ai l'impression qu'il va se ruiner avec ce projet.

Il aurait mieux valu investir des milliards pour faire progresser la VR et l'AR, car les casques actuels ne prendrons jamais à grande échelles : Trop grand, trop lourd, ...

Alors que si demain ils sortent des lunettes aussi légère et pratiquent que des lunettes de vues et qui donnent un meilleur résultat que la VR actuel à un prix dérisoire je suis convaincu que pour le coups ça prendra.

Voir mieux, une puce à coller le long de sa nuque qui par induction ou autres, permet d'avoir le même résultat.

Ce que je veux dire, c'est qu'avant de penser à un tel projet que méta, il aurait déjà fallu faire progresser la VR.
C'est en l'état un projet mort né.
5  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2022 à 12:46
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
J'ai l'impression qu'il va se ruiner avec ce projet.
Citation Envoyé par petitours Voir le message
A chaque fois que je vois passer ce sujet je me met à rêver de cette fin pour ce criminel sociétal

Malheureusement quand on voit tous les gogos qui ont acheté des terrains virtuels sur ce truc, je pense qu'il a encore de beaux jours à compter sa fortune...

Citation Envoyé par totozor Voir le message
Faut quand même pas avoir honte de présenter ça comme une update graphique.
Son avatar est vraiment le niveau visuel qu'il veut proposer?
Je ne dit pas qu'il est moche, je dit qu'il n'a pas d'expression, qu'il est impersonnel, ce qui est interpelant quand il essaye de nous vendre le monde du futur.
Oui, son truc est une vraie daube, mais il aura probablement assez de commerciaux pour vendre ce truc à toutes les sauces, même si c'est juste de le m....
4  1 
Avatar de yvslms
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 31/08/2022 à 14:38
Une question rarement abordée à propos du meta est celle de l’énergie. D’un côté, on encourage les internautes à vider régulièrement leur boite aux lettres pour soulager les serveurs et donc limiter la consommation, de l’autre, on fait la promotion de technologies qui, utilisées à grande échelle, nécessiteront une puissance de calcul et donc une consommation hors limites…
D’autre part, il y a fort à parier que les investisseurs se tourneront plus facilement vers des secteurs comme l’énergie, l’agroalimentaire ou la santé avec ce qui nous attend dans un proche avenir.
Il n’empêche que le méta continuera à se développer, mais en vitesse de croisière avec des projets sûrement intéressants. On peut douter cependant que cela soit l’hyper révolution que certains nous prédisent. C’est une techno déjà ancienne (début des années 2000), qui a eu déjà bien des opportunités, et il ne faut pas l’oublier, sortie du chapeau par Mark Zuckerberg pour tenter de sauver les meubles….
4  1 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/08/2022 à 8:36
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Faut quand même pas avoir honte de présenter ça comme une update graphique.
Son avatar est vraiment le niveau visuel qu'il veut proposer?
Je ne dit pas qu'il est moche, je dit qu'il n'a pas d'expression, qu'il est impersonnel, ce qui est interpelant quand il essaye de nous vendre le monde du futur.
Pour ça, il aurait fallu que sa R&D améliore la VR, notamment en ajoutant le scan des expressions faciales aux casques, plutot que de tout faire pour juste vendre des casques. Mais bon, l'appel du pognon...
3  1 
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/09/2022 à 10:22
Que pensez-vous du Cybersickness, encore appelé le mal de la réalité virtuelle ?
Ceci peut expliquer que beaucoup de gens arrêtent la VR après moins de 15 minutes d'utilisation (quel que soit le fournisseur, casque VR PS4 ou Meta ou autre). Ce n'est pas forcément l'ennui, mais l'inconfort. Et du coup ça fait très cher l'équipement (rapport prix/utilisation). Un moniteur/clavier/souris utilisé des dizaines d'heures par semaine et un meilleur investissement qu'un casque que vous enlevez après quelques minutes, qui deviendra obsolète assez rapidement et qui tôt ou tard vous fera renverser votre tasse de café réelle.

Quel est votre avis sur le Métavers ? Pensez-vous l'utiliser ?
Le métavers n'est pas quelque chose de nouveau, et je l'ai utilisé dès le début début des années 2000, quand c'était encore quelque chose de libre et open source comme certains clients Second Life et les serveurs OpenSim. Cela continuera d'exister sous différentes formes ou jeux. Mais cela ne remplacera pas ce qui existe aujourd'hui pour faire des réunions en ligne (visioconférences, bureaux virtuels partagés, etc...). Le métavers, façon "Meta", par contre, ça ne m'intéresse absolument pas. Ils cherchent juste des vaches à lait à espionner et à qui vendre des NFT et casques, et veulent offrir à des arnaqueurs l'occasion de recevoir une fortune pour des terrains ou maisons qui n'ont qu'une existence numérique et éphémère. Mais surtout, je pense qu'il faut arrêter de faire l'amalgame entre métavers et réalité virtuelle, ce sont des choses différentes.

Quel est votre avis sur cette étude de Luis Eduardo Garrido ? Est-elle pertinente ?
Je n'ai pas lu l'étude, et je ne connais pas les détails sur leur matériel utilisé, mais il me semble évident que pour un usage à grande échelle (donc low-cost, et avec une population hétérogène), même dans un futur proche avec du matériel plus performant, ça ne pourra pas convenir à tout le monde comme les solutions de collaboration en ligne actuelles. C'est bien d'étudier le sujet afin de mettre en garde les entreprises qui envisageraient de mettre trop d'argent sur un concept qui pourrait rester un usage de niche. Il faudrait bien plus d'études de ce genre pour que certains journalistes redescendent sur terre. Pourquoi pas aussi une étude sur les retours sur investissements réels ?

Quelle est votre plus grande crainte concernant le métavers ?
Que trop de gens perdent le sens des réalités et finissent par croire que des datacenters et réseaux immenses pour gérer le bouzin, et que des millions de grosses cartes graphiques pour se connecter dessus, ça sera "vert" ou le futur de l'humanité. Ce que je trouve consternant, c'est de voir que lorsque les médias parlent des horribles et pathétiques "Roblox" ou "Horizon", ils illustrent ça avec les images d'un film comme Ready Player One, et que ça ne choque personne.
2  0