IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Cour suprême américaine accuse Google de monopoliser le paysage de la recherche en ligne
Et d'engorger des milliards de dollars de recettes publicitaires grâce aux recherches des utilisateurs

Le , par Anthony

9PARTAGES

5  0 
Le ministère américain de la Justice a qualifié Google de double monopole dans le monde de la recherche. Il affirme que le principal fabricant d'Android fonctionne comme le gardien de l'internet pour ces raisons. Cela a été mentionné dans une série de documents judiciaires récemment publiés et non scellés.

Le géant de la technologie a été accusé de cimenter tous les monopoles par le biais de documents de distribution exclusifs qui permettent de gagner des milliards de dollars en effectuant des recherches sur Google chaque jour.

Et en ayant un grand nombre d'utilisateurs sur une base quotidienne, le mécanisme entier fonctionne dans une boucle de rétroaction qui a un impact sur la qualité des résultats de recherche des utilisateurs ainsi que sur le degré de concurrence qui a lieu.

Ces documents judiciaires ont été déposés dans le District de Columbia par le juge Amit Mehta en réponse à la demande de résumé du géant technologique. Cela signifie qu'un jugement sera rendu avant qu'un procès puisse commencer dans le cadre des poursuites antitrust engagées par les autorités fédérales et les États.

Ces poursuites ont été lancées à la fin de l'année 2020 et accusent le géant des moteurs de recherche d'avoir acquis une position dominante sur le web en s'imposant comme moteur de recherche par défaut dans le navigateur Mozilla Firefox et dans Safari, l'offre d'Apple. Il y est parvenu en installant un autre moteur de recherche préinstallé sur divers appareils intelligents Android.


Mais Google ne recule pas sans combattre. Il a fait valoir que tous les documents conclus avec les géants de la technologie Apple et Mozilla n'étaient pas anticoncurrentiels pour un certain nombre de raisons. Et cela signifie que ces accords n'empêchent pas les consommateurs de recourir à différentes options dans le monde de la recherche.

Le ministère américain de la Justice a indiqué que, quoi qu'en pense Google, les paramètres par défaut finissent par avoir un impact considérable sur le trafic.

En étant le moteur de recherche par défaut, Google touche intelligemment une grande partie de sa base d'utilisateurs, car le navigateur est préinstallé et placé de manière appropriée dans une application. Les utilisateurs qui disposent d'un navigateur par défaut ont tendance à le conserver, même s'ils ont la possibilité de modifier ces paramètres.

Par ailleurs, la Cour suprême du pays est sur le point d'entendre une nouvelle affaire qui met en danger l'entreprise la plus attrayante du web. La plainte déposée contre Google vise à déterminer si les géants de la technologie ont le droit de s'approprier le contenu que leurs algorithmes respectifs finissent par recommander à d'autres personnes sur la plateforme.

Mais de nombreux grands noms du secteur estiment qu'ils sont protégés par d'énormes boucliers juridiques qui leur donnent le droit de le faire.

Cependant, une grande partie de la discussion de l'affaire est liée aux entreprises en ligne et si le tribunal estime qu'elles sont légalement responsables de répondre aux millions de commentaires, de messages et de vidéos émis par les utilisateurs sur une base quotidienne, alors c'est certainement une nouvelle.

Ce qui pourrait aussi finir par affecter le principal moyen par lequel les géants de la technologie comme Google gagnent de l'argent, à savoir la publicité en ligne. Tant Google que Meta comptent sur ce moyen pour générer des revenus pour leurs entreprises et nous ne pouvons qu'imaginer l'issue de cette affaire que Google regarde à travers les yeux d'une affaire très menaçante.

Le procès est intenté par la famille d'un citoyen américain, Nohemi Gonzalez, qui aurait été tué dans un attentat à Paris en 2015. Ils estiment que Google et son application YouTube doivent être traduits en justice pour avoir fourni des recommandations automatisées pour des vidéos explicites qui font la promotion de telles activités terroristes.

Source : documents judiciaires déposés dans le District de Columbia

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ? Trouvez-vous que les actions intentées contre Google sont justifiées ou pertinentes ?
Êtes-vous d'accord avec les accusations de pratiques anticoncurrentielles formulées contre Google ?

Voir aussi :

Des terroristes ont tué leur fille. Maintenant, ils se battent contre Google devant la Cour suprême, la réponse de la Cour pourrait bouleverser le fonctionnement d'Internet
Un avocat de Google prévient qu'Internet sera «un spectacle d'horreur» si Google perd une affaire historique devant la Cour suprême, qui reconnaît ne pas être indiquée pour décider du futur d'Internet
Le ministère US de la Justice poursuit Google pour dominance publicitaire et veut démanteler l'entreprise, ce qui pourrait nuire à sa capacité à fournir de la pub ciblée, selon Paul Gallant
Google avertit la Cour suprême des USA que l'altération de l'article 230 de la Communications Decency Act pourrait ruiner Internet et déclencher des retombées dévastatrices

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de daerlnaxe
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/02/2023 à 7:14
Franchement ce n'est pas faute de vouloir me passer de Google mais...
Quant tu fais des recherches sur la programmation et l'informatique:

- Bing, les recherches sont capilotractées
- Duckduckgo ramène n'importe quoi et ne gère pas bien certaines options de recherche.

TOUTES mes recherches par défaut sont avec duck duck go et j'essaie plusieurs fois avant de passer sur google, et presque à chaque fois je termine sous google dès que ça touche une recherche poussée.

Le pire c'est que franchement en terme de qualitatif duckduckgo ne diffère en rein, on a les mêmes pages pourries qui sont là pour faire du clic et qui sont référencées en tête. Mon problème n'est pas un monopole, mon problème porte sur la qualité, quand pour avoir une ligne de commande je me tape une page artificiellement générée qui perd l'information au milieu d'un long texte creux au possible... qui ferait d'ailleurs que le moindre livre ferait 10 000 pages, ces pages devraient être reléguées au cul du loup or bien au contraire elles sont en tête. Et il y a des techniques bien connues pour être aimé des moteurs de recherche, a l'heure où l'on nous bassine avec chatgpt et des IA dans tous les sens on peut s'étonner de voir que justement il n'y a rien derrière pour amener un choix qualitatif sur les pages en tête. Mais au moins avec Google je finis par trouver en général l'information.

Ceci dit comme je le soulignais il y a un énorme appauvrissement du net. Là j'ai justement passé quelques jours à me documenter sur Oracle et OpenLDAP et ce n'est pas fameux, beaucoup de copier coller, d'informations parcellaires. Avec même quelques requêtes ne ramenant que 4 pages, dont 3 1/3 en Chinois.
5  0 
Avatar de juju26
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/01/2024 à 17:52
Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
D'accord pour discuter de la quotité. Mais bon, validation plateforme, hébergement, moteur de recherche, publicité, sans compter les outils de développement que je n'aime pas mais qui sont quand même efficaces...
Une plateforme dépourvue d'applications tierces est condamnée à l'échec, comme en témoigne l'histoire de Windows Phone qui n'a pas réussi à attirer les développeurs.

Pour qu'Apple puisse vendre avec succès ses ordinateurs et smartphones (à des prix élevés), elle a besoin du soutien des développeurs tiers. Ce n'est pas aux développeurs de supporter financièrement Apple.
5  0 
Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/08/2023 à 3:38
C’est moi ou on peux dire adieu à la liberté d’expression en europe, opinions/avis/argumentation factuelle ou discours haineux ou se situe la limite, et le plus important qui la détermine et pourquoi ?

Ce genre de truc me fait penser à l’histoire du con notoire de l’immense Jean Yanne au tribunal !
5  1 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/02/2024 à 19:22
Ça fait 30 ans que je boycotte Apple, et ça n'est pas près de changer.
4  0 
Avatar de DespairPaprika
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/03/2024 à 11:16
Pour ceux qui sortaient l'excuse de la sécurité, c'est un comble !
Selon Apple, laisser les utilisateurs utiliser des boutiques tierces est un risque de sécurité. Sauf qu'empêcher les utilisateurs de faire des mises à jour, c'est un risque avéré.
4  0 
Avatar de juju26
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 20:20
Ils ont établi un tarif à la Unity... qui pourrait bien accepter une telle restriction ?!

Les seules actions justifiables sont les suivantes :

- Les utilisateurs devraient jouir du droit d'installer ce qu'ils désirent à partir de n'importe quelle source, sans avoir besoin d'un compte Apple et sans être confrontés à des messages alarmants !

- Les développeurs devraient avoir le droit de distribuer leurs applications depuis n'importe quelle source, sans être contraints à utiliser un compte Apple et sans avoir à rendre des comptes à cette entreprise.

- Les développeurs devraient être identifiés uniquement par un certificat de signature de code valide sur toutes les plateformes. Et bien sûr, plusieurs fournisseurs de ces certificats doivent exister pour une concurrence saine. Sous Windows, cela marche plutôt bien et c'est un bon compromis entre sécurité et liberté.

Point final.
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 27/01/2024 à 17:19
Sauf que là la "taxe" est prohibitive.
3  0 
Avatar de TotoParis
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/08/2023 à 14:53
Et pendant que le DSA est activé :

Il y a comme un décalage, non ? D'autant que le monstre était déjà bien connu depuis longtemps...
3  1 
Avatar de pboulanger
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/08/2023 à 14:29
La meilleure façon de contrôler le peuple et de le contrôler complètement, c'est de lui retirer un petit peu de liberté à la fois, pour rogner ses droits par des milliers de réductions minuscules et presque imperceptibles. De cette façon, les gens ne verront pas qu'on leur retire ces droits et ces libertés jusqu'au point où ces changements ne pourront plus être inversés.
Lui retirer la liberté de s'informer est une étape pour en prendre le contrôle.

L'usage du discours de la peur a déjà été testé pendant la crise du covid et ils en remettent une couche avec la crise climatique:
Machiavel : celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes
Et souvent ce détricotage des libertés se fait au motif d'un gain de sécurité:
  • on attaque le cryptage pour lutter contre le terrorisme et la criminalité
  • on attaque l'argent liquide (au motif de lutte contre le blanchiment d'argent) pour pousser vers l'argent électronique mais lorsque vous voulez retirer 1500€ en liquide à la banque vous devez justifier d'une raison.
  • reconnaissance faciale pour lutter contre la criminalité
  • pass sanitaire pour lutter contre le covid
  • activation à distance des portables pour lutter contre la criminalité


Et pour finir je citerais cette phrase Benjamin Franklin:
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux
4  2 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/09/2023 à 19:10
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Un peu tard pour se réveiller. C'est quand les consoles de jeux ont adopté ce modèle d'affaire qu'ils auraient dû sortir la tête de leur cul.

Mais contrairement aux consoles, les arguments d'Apple en matière de sécurité de la vie privée sont parfaitement valables.
C'est pas ce que je constate, IOS est aussi vulnérable que android...
il y'a tous le temps des failles critique des 2 cotés qui sont colmatés.

mais de toute façon c'est un faux débat.
"si tu veux vivre sécurisé" ben tu pourras rester dans ton app store et faire comme avant.
si tu veux pouvoir lancer des apps interdite par apple (émulateur par exemple, ou pour streamer du JV comme l'app XCloud de MS interdit chez apple, ou fornite qui est un super méchant virus bien connu des hacker ...) ben tu pourras utiliser un store alternatif.

Apple censure des applications qui ferait concurrence a son business, tels les navigateurs web obligé d'utiliser le moteur safari qui est bien naze.
l'app de streaming Xcloud de MS pour pas concurrencer Apple Arcade
un simple émulateur MS Dos interdit aussi de l'app store (pourquoi ?)
la bridation artificel des web app pour pousser les gens à acheter des macs et faire du swift

on parle pas d'apps pédophile ou de vénération d'hitler la quand meme.
2  0