IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après 28 ans d'existence, ICQ, l'un des premiers services de messagerie instantanée sur Internet, ferme ses portes,
Sa version moderne semble avoir été délaissée au profit des rivaux comme WhatsApp et Signal

Le , par Mathis Lucas

7PARTAGES

7  0 
Le programme pionnier de messagerie instantanée ICQ ("I seek you") a définitivement fermé ses portes le 26 juin. Lancé fin 1996, ICQ faisait partie des premiers services de messagerie instantanée, comme AOL Instant Messenger ou MSN Messenger, qui permettaient de discuter en temps réel. Elle a atteint un pic de 100 millions d'utilisateurs avec plusieurs millions d'utilisateurs actifs quotidiens à son apogée. Le nombre d'utilisateurs qu'ICQ a pu avoir sur le plan mondial était remarquable à l'époque, étant donné que la plupart des utilisateurs utilisaient des connexions par ligne commutée et que l'Internet DSL était tout nouveau et limité à une poignée de pays.

Il est difficile d'exagérer l'importance d'ICQ au tournant du millénaire. La plateforme a été lancée par le développeur israélien Mirabilis à la fin de l'année 1996. Il permettait de parler à des amis en ligne n'importe où, à n'importe quel moment ; plus besoin d'attendre que vos amis se montrent sur Undernet. (Undernet est devenu l'un des plus grands réseaux IRC (Internet Relay Chat) au monde.) ICQ était perçu comme une quasi-révolution à l'époque. Il se distinguait des autres en attribuant aux utilisateurs un numéro qu'ils utilisaient pour se connecter les uns aux autres, par opposition aux pseudonymes ou aux adresses électroniques.

Il présentait aussi des caractéristiques peu communes, comme la messagerie SMS et la possibilité d'envoyer des messages à des personnes qui n'étaient pas en ligne. Et bien sûr, les personnes qui l'ont utilisé se souviennent probablement de l'alerte "Uh oh !" qui se déclenchait lorsqu'elles recevaient un message. AOL a racheté ICQ en 1998 pour 407 millions de dollars. ICQ a atteint 100 millions d'utilisateurs enregistrés à un moment donné, du moins selon un communiqué publié en 2001 par Time Warner. En 2010, AOL a revendu ICQ à Digital Sky Technologies, le propriétaire du russe VK, alors connu sous le nom de Mail.ru.


Mail.ru avait acquis la plateforme parce qu'elle était en vogue en Russie. L'entreprise avait l'intention de moderniser l'application tout en la rendant compatible avec plusieurs plateformes. Une nouvelle version du programme a été lancée en 2020, mais elle a été négligée depuis. Et des sources indiquent que la dernière version stable pour ordinateur de bureau est arrivée en avril 2023, tandis que les versions mobiles ont été retirées en faveur du système de messagerie de l'actuel propriétaire, VK. Bien qu'ICQ ait rassemblé 100 millions d'utilisateurs, il n'a pas résisté face à la concurrence des systèmes de messagerie modernes.

VK a bien tenté de moderniser ICQ en développant des applications pour Android et iOS, mais a finalement renoncé. La version moderne d'ICQ semblait fonctionner comme d'autres applications de messagerie, comme WhatsApp ou Telegram. Mais l'application a apparemment disparu des boutiques d'applications App Store d'Apple et Play Store de Google (et ce, apparemment, depuis des mois). Il semble qu'ICQ ait déjà été supprimé depuis un certain temps. VK, un service de médias sociaux basé en Russie, a officialisé la nouvelle fin mai et a recommandé aux derniers utilisateurs d'ICQ de migrer vers sa plateforme.

Sur la toile, les internautes qui ont connu ICQ ont partagé leurs sentiments après l'annonce de sa disparition. « Le bruit de la messagerie "Uh Oh" restera à jamais gravé dans ma mémoire », a écrit un critique. ICQ a apparemment été le lieu de rencontre de plusieurs couples. Un internaute a écrit : « en 2002, j'ai rencontré une fille sur ICQ, je l'ai épousée et nous avons un fils ». Un autre a confié : « j'ai rencontré une fille sur ICQ le 24 décembre 1999. Rencontre en personne l'année suivante. Je suis tombé amoureux, je l'ai épousé en 2000. Nous avons eu trois enfants et nous avons divorcé en 2020. Merci pour les souvenirs, ICQ ».

ICQ a définitivement cessé de fonctionner le 26 juin. La disparition silencieuse d'ICQ reflète d'une certaine manière l'état actuel de la communication sur Internet, puisque les gens utilisent WhatsApp et d'autres moyens de communication mobiles tout en utilisant des services de médias sociaux tels que Facebook, X et d'autres. La Russie a sa plateforme de médias sociaux, VK, tout comme les plateformes chinoises. On assiste à une saturation des médias sociaux et des plateformes de messagerie multiplateformes, avec la possibilité d'intégrer des conversations vocales et par caméra et d'effectuer des paiements en ligne.


ICQ a eu le mérite d'exister sous une forme ou une autre, survivant aux services offerts par MSN, AOL, Yahoo et les sites de médias sociaux comme MySpace, Orkut et Google. Malgré cette annonce, le compte X d'ICQ a laissé entrevoir un retour. Outre le sentiment de nostalgie, nombreux sont ceux qui doutent de la capacité d'ICQ à conserver sa position dominante à une époque où les applications de ce type sont légion. (Sa version moderne n'a pas résisté face aux rivaux.) Le processus de migration diffère de la fermeture de MSN Messenger et de ses salons de discussion, qui a entraîné le transfert des utilisateurs vers Skype.

Selon certains analystes, indépendamment du message énigmatique d'ICQ concernant son potentiel retour, l'héritage d'ICQ depuis les années 90 est respectable, de même que son influence sur les utilisateurs avant l'avènement des médias sociaux. À en croire les commentaires sur la toile, ICQ restera toujours présent dans l'esprit des utilisateurs, notamment ceux qui ont noué des amitiés et des relations durables grâce à la plateforme de messagerie. Les applications et les services de médias sociaux fermeront peut-être un jour, mais les souvenirs créés sur ces plateformes resteront à jamais gravés dans les mémoires.

Un ancien utilisateur d'ICQ a déclaré : « cela rend le moment un peu triste. ICQ avait disparu de ma vie depuis des années, voire des décennies, mais j'ai toujours su au fond de moi qu'il était toujours là, à faire son petit bonhomme de chemin, un petit îlot de stabilité logicielle dans une grande mer noire de logiciels morts et oubliés. Il m'arrivait même d'imaginer qu'un jour je me réveillerais d'un profond sommeil et que je me souviendrais de mon mot de passe ! Et je me reconnecterais, une dernière fois, pour revoir tous ces amis d'antan ». C'est la fin d'une époque que les anciens utilisateurs semblent avoir appréciée.

Source : ICQ

Et vous ?

Quel est votre avis sur la disparition de la plateforme de messagerie ICQ ?
Faites-vous partie des anciens utilisateurs d'ICQ ? Si oui, partagez votre expérience avec la communauté.
Comment expliquez-vous la disparition d'ICQ ? A-t-il échoué à se moderniser face aux rivaux comme WhatsApp et Telegram ?
Que pensez-vous d'un potentiel retour d'ICQ ? Cette vision est-elle réaliste à un moment où les applications de médias sociaux sont pléthores ?
Si cela devait arriver, ICQ réussirait-il à trouver sa place sur le marché ? Quels types d'innovations ICQ pourrait-il apporter pour réussir à s'imposer ?

Voir aussi

L'application de messagerie Telegram devrait dépasser le milliard d'utilisateurs mensuels actifs d'ici un an, car elle se répand comme un "feu de forêt", a déclaré son fondateur milliardaire Pavel Durov

Une vulnérabilité non divulguée de WhatsApp permettrait aux gouvernements de savoir à qui vous envoyez des messages, elle serait liée à la collecte de métadonnées et à l'analyse du trafic réseau

Les nouveaux noms d'utilisateur de Signal aident à sevrer les autorités de vos données, ce qui est à la fois légitime pour certains et une potentielle aubaine pour les individus mal intentionnés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de xor AX AX
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 28/06/2024 à 21:09
ben j'ai tout dit
0  1