Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Internet : une solution capable de décupler la vitesse de chargement d'un site web
C'est possible ?

Le , par Annaelle32

0PARTAGES

1  0 
Internet : une solution capable de décupler la vitesse de chargement d’un site web en gestation !
Notre bon vieux HTML n’a qu’à bien se tenir, FasterWeb, un start-up israélien annonce pouvoir l’optimiser pour atteindre une performance de deux à dix fois la vitesse de connexion actuelle. Cette annonce suscite déjà beaucoup d’espoir mais aussi beaucoup de questions de la part des utilisateurs.

YL Ventures, une société de capital risque, y croit dur comme fer. Yoav Andrew Leitersdorf, manager d’YL Venture, affirme avoir vu la différence entre un site optimisé avec l’outil de FasterWeb et un site « normal ». Selon M. Leitersdorf, la différence observée saute aux yeux. C’est pourquoi YL Ventures n’a pas hésité un seul instant à s’embarquer dans cette aventure en y injectant plusieurs millions de dollars.

L’optimisation ne s’appliquera pas seulement au langage HTML mais s’étendra au protocole HTTP, aux feuilles de style CSS, aux images présentes sur la page traitée et au langage Javascript.

FasterWeb se donne jusqu’à 2010 pour réussir son coup. Pour les curieux, aucune information détaillée permettant d’identifier la technique utilisée par le start up israélien n’est disponible. Mais selon Andrew Leitersdorf, FasterWeb met en œuvre une cinquantaine de techniques d’optimisation pour obtenir le résultat tant attendu. Les internautes n’auront pratiquement rien à faire car les techniques utilisées par FasterWeb agiront au niveau des sites et des fournisseurs d’accès Internet. Cette application parait être supérieure sous toutes les angles aux outils tels que Google Web Accelerator toolbar. YL Ventures déclare avoir identifié seulement deux start up capable de concurrencer FasterWeb.

FasterWeb
FasterWeb fonctionnera aussi avec les principaux navigateurs web tels qu’Internet Explorer, Firefox, Opera, Chrome ou Safari. Selon quelques indiscrétions, les premiers sites web optimisés avec FasterWeb seront disponibles dans plusieurs semaines. Il est tout à fait possible que les internautes n’attendront pas l’année prochaine pour goûter à la fluidité du surf sur un site web ! Les utilisateurs et les internautes devront toutefois attendre pour savoir quels seront les premiers sites web optimisés. Il y aura certainement quelques sites d’organisations bien connus et hébergés aux Etats-Unis. FasterWeb ne veut pas non plus se précipiter pour vulgariser massivement son outil d’optimisation. Le start up préfère attendre que les premiers tests menés auprès de ces quelques sites soient parfaitement au point pour attaquer le marché mondial. Pour ne pas se limiter aux sites américains, FasterWeb va aussi proposer leur application à des sites éparpillés dans le monde entier. Les clients, c’est-à-dire les propriétaires de sites ou les fournisseurs de services Internet, devront s’acquitter soit d’un frais unique payable une fois ou verser une partie des revenus générés par leurs sites ou leurs services. Des enquêtes menées auprès de quelques clients potentiels ont abouti à une conclusion : « la majorité des clients questionnés sont enthousiasmés et prêts à verser 20 à 30% des revenus supplémentaires générés par l’utilisation de l’outil à FasterWeb »

Et cerise sur le gâteau, l’outil développé par FasterWeb fonctionnera aussi sur les mobiles. Et en croire Andrew Leitersdorf, c’est ce domaine que comporte les plus belles opportunités pour l’application FasterWeb.

Qu'en pensez-vous ? Rêve ou réalité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benwit
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 8:57
Je suis assez sceptique, je demande à voir ...
1  0 
Avatar de tibotibo69
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 9:01
On serait le 1er avril, je n'y aurais pas cru.

Améliorer la vitesse des sites, ce n'est que du bon, en espérant qu'il n 'y ait pas trop de modification à faire au niveau du code.
Il est vrai que le changement le plus flagrant se fera sur les téléphones portables.

Nous n'avons plus qu'à être patient et attendre la sortie officielle de cette technologie.
1  0 
Avatar de Obligen
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 9:31
Citation Envoyé par benwit Voir le message
Je suis assez septique [...]
N'hésite pas à vidanger tes pensées

Sinon, ça me paraît à la fois concevable et à la fois une annonce comme Mozilla a pu en faire sur les immensissimes progrès de Firefox en matière de vitesse de démarrage...
1  0 
Avatar de nouknouk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 9:33
Citation Envoyé par benwit Voir le message
Je suis assez septique, je demande à voir ...
rhô la mauvaise langue.

Pourtant il y en a déjà des techno capables d'accélérer très largement le téléchargement des pages web....

... et la plus connue s'appelle AdBlock
1  0 
Avatar de Ptigrouick
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 9:42
Marrante cette annonce. Elle ressemble à celles qu'on voyait avant l'éclatement de la bulle internet à la fin des années 90 : plein de nouvelles start-up annonçaient des technologies révolutionnaires qui allait changer le monde, sans donner aucune information précise (ben oui quoi... c'est révolutionnaire !) et en se donnant 1 ou 2 ans pour que ça soit opérationnel. Le but étant de lever des fonds auprès de financeurs abrutis qui balançaient des millions sans rien comprendre (ben oui quoi... c'est révolutionnaire !).
Dommage pour eux, ils sont en retard de 10 ans et la crise est passée par là !
1  0 
Avatar de Floréal
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 9:46
C'est ambitieux. Personnellement sans avoir plus d'information je n'y crois pas. J'attends donc ce cette start-up qu'elle me démontre que j'ai tord.
1  0 
Avatar de kaymak
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 12:15
opera aussi ils font cela....
1  0 
Avatar de benwit
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 12:49
Citation Envoyé par nouknouk Voir le message
rhô la mauvaise langue.
Je ne vois pas où je suis médisant ? J'exprime juste mon doute mais je ne demande qu'à être convaincu.

N'hésite pas à vidanger tes pensées
Pour une personne pour qui le web est magique, effectivement, par un peu de magie supplémentaire, ça peut le faire ...

Maintenant, si on comprend comment le processus fonctionne, on peut essayer d'y voir plus clair en réfléchissant un peu ...

Les sites/applications web, c'est (en schématisant) un flux de données stocké (statique) ou généré (dynamique) envoyé par un serveur via un réseau à un client qui interprète ce flux de données.

Suivons le flux pour voir les points d'optimisation :

1) Les données du serveur.
Les plus rapides, ce sont les données statiques, juste à lire et à envoyer. Les système de cache/proxy sont déjà là pour booster les performances.
Le problème, ce sont les données dynamiques, et la technique du cache atteint ses limites ... Après, on peut augmenter la vitesse de génération de ces données dynamiques mais cela reste spécifique à l'applicatif.

2) Le volume des données.
Il existe déjà des moyens d'optimiser les pages css (cf conseils de google dans un autre post) ou de grouper des petites images en une plus grosse pour limiter le nombre de requêtes. Il y a aussi moyen de compresser le flux si le client le supporte. Maintenant, reste à voir le temps de transfert gagné par un volume restreint par rapport au temps perdu de compression/décompression.

3) Le réseau.
Un point d'optimisation pourrait être le réseau lui même avec des lignes à plus fort débit mais je ne pense pas qu'ils agissent sur ce point ?

4) Le client.
Utiliser un meilleur client : Remplacer IE1,2,3,4,5,6 par Chrome

Avec les technologies actuelles (html/js/css/ transférés par http sur des lignes dsl) et des sites web développés et hébergés par des professionnels (c'est peut être là le mot qui change tout ), le facteur même de 2 me semble exagéré.

Après, c'est sûr :
Si le site a des images bmp, des libraires js énormes et peu utilisées, des pages lourdes, des css redondantes, un serveur lent, un faible débit de bande passante, pas de cache, pas de compression, et si les utilisateurs ont des navigateurs obsolètes qui tournent sur un système avec peu de ram et un antivirus qui tourne en arrière plan, ils peuvent peut être faire des suggestions d'amélioration ...
1  0 
Avatar de nouknouk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 13:12
Citation Envoyé par benwit Voir le message
Je ne vois pas où je suis médisant ? J'exprime juste mon doute mais je ne demande qu'à être convaincu.
C'était juste une boutade ! cf. ma blague (pourrie) qui suit.
Moi non plus je n'y crois pas du tout.

Après, on peut augmenter la vitesse de génération de ces données dynamiques mais cela reste spécifique à l'applicatif.
Un site comme PCINpact donne le temps de génération de ses pages.
Exemple pour la page d'accueil (générée en dynamique, vu qu'il y ajoute mes données personnelles concernant les commetaires lus/non lus, etc...) qui est générée en moins de 19 millisecondes pour moi.

Pas de quoi optimiser de façon significative là dedans.

Il existe déjà des moyens d'optimiser les pages css (cf conseils de google dans un autre post) ou de grouper des petites images en une plus grosse pour limiter le nombre de requêtes. Il y a aussi moyen de compresser le flux si le client le supporte. Maintenant, reste à voir le temps de transfert gagné par un volume restreint par rapport au temps perdu de compression/décompression.
La compression existe déjà depuis HTTP 1.1, et Opera pour mobiles utilise déjà la notion de proxy qui compresse les images à la volée pour palier au souci des faibles débits des téléphones.
Rien de nouveau possible ici non plus.

Un point d'optimisation pourrait être le réseau lui même avec des lignes à plus fort débit mais je ne pense pas qu'ils agissent sur ce point ?
Dans ce cas, ce ne serait plus une start-up mais un FAI
Et mettre tout le monde à la fibre, je n'appelle pas vraiment ça une technologie révolutionnaire.

Le client.
Non non, il précisent même qu'ils ne touchent qu'au côté serveur: "Les internautes n’auront pratiquement rien à faire car les techniques utilisées par FasterWeb agiront au niveau des sites et des fournisseurs d’accès Internet"


Avec les technologies actuelles et des sites web développés et hébergés par des professionnels, le facteur même de 2 me semble exagéré.
+10. Même plus qu'exagéré.

Après, c'est sûr :
Si le site a des images bmp, des libraires js énormes et peu utilisées, des pages lourdes, des css redondantes, un serveur lent, un faible débit de bande passante, pas de cache, pas de compression, et si les utilisateurs ont des navigateurs obsolètes qui tournent sur un système avec peu de ram et un antivirus qui tourne en arrière plan, ils peuvent peut être faire des suggestions d'amélioration ...
Et il n'y aura rien de révolutionnaire là dedans non plus. On appelle ça du conseil en IT.

Pour rappel, l'immense majorité de ce qui pouvait être fait pour accélérer le schmilblick l'est déjà depuis ... HTTP 1.1 : les multi-reqêtes par connexion et la compression à la volée (GZip, ...).

Ca me rappelle l'histoire d'OnLive qui nous promettaient les jeux d'action en streaming. Ils devaient pas nous montrer leur bébé en juin ?
1  0 
Avatar de Sharpounet
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 14:07
Si ça se trouve c'est un aspirateur de site leur bin's
(et là y'aura une optimisation notable !)
1  0