IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a breveté sa nouvelle API FLoC (Federated Learning of Cohorts)
Qui permet à Chrome de stocker plus efficacement les données des utilisateurs en provenance des sites web

Le , par Sandra Coret

23PARTAGES

7  0 
Google a récemment obtenu un brevet pour une nouvelle API qui permettra à l'entreprise d'autoriser la transmission de données au sein d'un réseau sans l'utilisation de cookies.

Cette nouvelle n'est pas nécessairement surprenante ou choquante. En fait, les passionnés de technologie qui ont prêté attention à l'année 2021 auront même rencontré un article occasionnel sur les plans de Google visant à réduire l'utilisation des cookies et à abandonner complètement cette pratique. Ces articles n'auront probablement pas non plus parlé favorablement de cette décision, car si les cookies sont au mieux ennuyeux et au pire nuisibles, l'alternative n'est guère meilleure.

Le géant de la technologie a remplacé les cookies par le système FLoC (Federated Learning of Cohorts), largement critiqué. Pour résumer très rapidement ce qu'est ce nouvel ajout au navigateur Chrome, FLoC a pris les informations de suivi que les cookies récoltent pour les annonceurs tiers et les a données directement à Google en échange. Les utilisateurs soucieux du respect de leur vie privée n'étaient pas satisfaits de cette mesure, tout comme les entreprises tierces qui utilisaient massivement Google comme forme de publicité, et la société a reporté son interdiction des cookies à 2023. Cette nouvelle mise à jour montre toutefois que l'entreprise est loin d'avoir oublié ses objectifs initiaux.

Cette nouvelle technologie brevetée permet au navigateur Chrome d'enregistrer plus efficacement le contenu avec lequel un utilisateur interagit sur un site Web. Essentiellement, tout le contenu avec lequel l'utilisateur interagit est stocké par le navigateur Chrome, et il s'agit d'informations qui peuvent être utilisées ultérieurement par Google pour n'importe quelle démographie ou contenu ciblé que la société elle-même a généré. Cependant, toutes les formes de stockage consomment de la bande passante et de la capacité de calcul. En termes simples, plus le contenu est important, plus Chrome est lent.

Le navigateur phare de Google est arrivé là où il est aujourd'hui en étant l'exact opposé de la lenteur ; c'est son efficacité qui a finalement mené à la perte de navigateurs moins performants comme Microsoft Explorer. La lenteur ou le retard dans le but d'obtenir des informations personnelles sur les utilisateurs n'est peut-être pas la meilleure idée.


La nouvelle API peut réduire la transmission d'informations depuis le site Web d'arrivée en filtrant ou en ignorant les transmissions qui n'ont pas de contenu. L'API permet également aux sites web de transmettre des données sous la forme de paquets plus petits, ce qui permet d'économiser la bande passante et les ressources informatiques et de maintenir Chrome plus rapide que jamais. C'est très bien, mais il ne faut pas oublier que tout ce que cela signifie, c'est que Google siphonne les données personnelles des utilisateurs avec plus d'efficacité que jamais.

Source : Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le FLoC de Google est une idée terrible, affirme l'EFF, la nouvelle méthode de pistage visant à remplacer les cookies tiers créerait de nouveaux risques pour la vie privée

Amazon bloque FLoC, le nouveau système de tracking publicitaire de Google, et cela pourrait porter un coup dur au système censé remplacer les cookies publicitaires sur Chrome

Vivaldi, Brave, DuckDuckGo et l'EFF se rebiffent contre FLoC, le nouveau projet de tracking publicitaire de Google

Google teste FLoC dans Chrome, sa technologie controversée visant à remplacer les cookies publicitaires, le défenseur des droits numériques EFF tire la sonnette d'alarme

Firefox, Microsoft Edge, Safari n'ont pas l'intention d'utiliser FLoC, Google Chrome fait cavalier seul avec sa technologie publicitaire proposée pour remplacer les cookies tiers

GitHub bloque Google FLoC sur tous les sites Web GitHub Pages, l'ensemble du domaine github.com serait concerné par ce blocage

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de melka one
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/01/2022 à 21:36
Qu'en pensez-vous ?
pour un web libre vive google chrome
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/01/2022 à 0:12
j'en pense que j'ai raison de considerer ce soft comme un gros malware et encore plus de ne pas l'utiliser
1  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 1:17
Qu'en pensez-vous ?
Je pense que le principal problème est la dominance de Google Chrome sur le marché des navigateurs web, ce qui permet à Google de ne pas respecter les standards du web et d'implanter des technologies dangereuses (comme FLoC) pour servir ses propres intérêts. Google fait exactement comme Microsoft avec Internet Explorer dans les années 2000. Le risque principal de cela est que des fonctionnalités non officielles se retrouvent utilisées massivement par les développeurs web, ce qui pénaliserait les utilisateurs des autres navigateurs, notamment les navigateurs de type Gecko/WebKit (non Chromium).

Surtout que Google Chrome (contrairement à IE en son temps) à toujours été un navigateur n'apportant rien de supplémentaire par rapport aux autres, mais utilisable en échange de données personnelles. Or un logiciel qui réalise la même chose, moyennant paiement (argent ou données personnelles) que des logiciels gratuits, n'esse pas la définition d'une escroquerie en informatique ? Peut-on comparer les faux nettoyeurs Windows, fondés sur des "modèles logiciel" avec adaptation de la charte graphique, et Chrome fondé sur le "modèle logiciel" Chromium ?

L'adoption massive de Google Chrome me désespère

Citation Envoyé par Aiekick
j'en pense que j'ai raison de considérer ce soft comme un gros malware et encore plus de ne pas l'utiliser
0  1