IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les plateformes technologiques sont mises en garde quant à leur manque de considération pour la sécurité des femmes en ligne
Les utilisatrices sont fortement touchées par les messages haineux

Le , par Sandra Coret

11PARTAGES

5  1 
Une nouvelle étude de l'Ofcom tire la sonnette d'alarme sur le mépris des plateformes technologiques pour la sécurité des femmes en ligne.

Le nouveau rapport mené par le responsable britannique de la surveillance de la sécurité des médias sociaux mentionne à quel point il est choquant de voir que la sécurité des femmes est habituellement ignorée.

Aujourd'hui, la société a publié un nouveau rapport sur les habitudes en ligne des utilisateurs du pays. Et lorsqu'il a été question de la sécurité des utilisatrices, elles ont mentionné à quel point elles étaient moins confiantes que leurs homologues masculins.

De même, elles ont expliqué en détail comment elles étaient fortement touchées par la discrimination ainsi que par toutes sortes de contenus de trolling et de messages haineux.

L'étude a été menée auprès de 600 internautes britanniques afin de connaître leur opinion sur le comportement en ligne en général. Et, étonnamment, les résultats ont également prouvé que les femmes étaient plus susceptibles d'être réduites au silence ou d'être forcées à ne pas avoir d'opinion sur des sujets forts, par rapport aux hommes.

Et cela est très différent d'une autre conclusion de l'étude qui montre que les femmes sont des utilisatrices plus enthousiastes de l'internet et d'autres sources liées aux médias sociaux.

En règle générale, les femmes passent plus de quelques heures en ligne, après s'être levées du lit. Et c'est presque 30 minutes de plus que les hommes.

Par conséquent, ces résultats étant confirmés, le principal organisme de réglementation de la sécurité déclare qu'il a pour mission d'inciter les organisations à prendre des mesures dès maintenant, plutôt que plus tard. L'objectif est de rendre la plateforme plus accueillante et plus sûre que d'habitude pour les femmes, jeunes et moins jeunes.


La raison pour laquelle la plateforme lance tous ces appels et ne prend pas les choses en main est simple. Elle n'a pas encore reçu les pouvoirs officiels lui permettant de procéder à de tels changements.

La raison pour laquelle la plateforme lance tous ces appels et ne prend pas les choses en main est simple. Elle n'a pas encore reçu les pouvoirs officiels lui permettant de procéder à de tels changements.

Pour l'instant, le projet de loi sur la sécurité en ligne est en cours d'évaluation et se trouve au Parlement. Une fois qu'il aura été approuvé, une nouvelle série de modifications visant à protéger les utilisateurs contre de nombreuses activités illégales sera bientôt mise en place. Cela inclut l'imposition d'amendes à ceux qu'ils estiment coupables de crimes.

Un autre résultat intéressant de la même recherche a mis en lumière la façon dont un comportement en ligne médiocre ou négatif peut potentiellement affecter la santé mentale des femmes. Et c'est particulièrement vrai si l'on considère les jeunes femmes et les femmes de couleur.

L'organisme de recherche a insisté sur le fait que le moment était venu de donner aux femmes la possibilité de parler, d'exprimer leurs pensées et d'utiliser divers outils permettant de donner l'alerte en cas d'atteinte à leur intégrité.

Il est évident que la nouvelle législation est accueillie à bras ouverts et que le moment est venu de passer à l'action et de ne pas rester les bras croisés.

Les réseaux de médias sociaux doivent être conscients que, parfois, le succès d'une entreprise ne se résume pas à un bon algorithme ou à des revenus élevés. Les organisations qui traitent avec le public, que ce soit directement ou indirectement, ont la double responsabilité de protéger tout le monde et de ne pas mettre leur sécurité en danger pour de meilleurs rendements.


Source : Ofcom

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?
Les femmes sont-elles bien plus exposées au danger en ligne que les hommes ?

Voir aussi :

Meta a annoncé qu'elle lançait un outil pour se prémunir contre le harcèlement dans le métavers, alors que la sécurité des utilisateurs et le harcèlement sexuel suscitent de plus en plus d'inquiétudes

Les femmes dans le secteur du jeu vidéo dénoncent le sexisme et le harcèlement dont elles sont victimes, plusieurs d'entre elles partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux

Les activités illégales ou les crimes tels que le vol d'identité sont les principales préoccupations des utilisateurs, 52 % des gens pensent que la vie privée en ligne n'existe pas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kikuts
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/06/2022 à 12:11
Euh même si ce genre de débat me passe au dessus de la cacahuète,

Petit rappel : 76% des utilisateurs de Pinterest sont des femmes, en fait sur quasi n'importe quel réseau (sauf Linkedin), les femmes sont grandement majoritaires.
Donc s'il y a beaucoup plus de femme, forcément, si le harcèlement touche homme/femme à 50/50 et que les femmes sont beaucoup plus représentées, alors les femmes sont plus touchées puisque plus nombreuse....
Et non seulement les femmes utilisent plus les réseaux sociaux mais l'article dit aussi qu'elles passent plus de temps par jour dessus ! Ohhh donc plus je passe de temps sur la route, plus j'ai de chance d'avoir un accident ? Oh la dinguerie ! Je contact l'Ofcom de suite, un sujet putaclic, ça ne se refuse pas.

Fallait recouper avec les % de répartitions pour avoir des chiffres avec un minimum de sens....

Sinon on peut dire des choses débiles du genre : sur 1000 blessures dans le foot, 990 touchent des hommes. Les femmes sont invulnérables et les hommes sont faibles. S'il y a 10x plus d'homme qui jouent au foot... Forcément, le nombre de blessé sera plus important...

Ca me fait penser aux % d'accidents en trottinette : olalala ! faut légiféré à fond car on a eu +47 912% d'accident ! Nombre d'usager d'une année sur l'autre : 10 gugusses, 100 000 l'année suivante après la démocratisation avec la location et le nombre d'acteur qui nous ont mis des trot' partout.
4  0 
Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/06/2022 à 15:36
Je rejoins ce que tu dis Kikuts

Par contre pour les trottinettes, il fallait réglementer : il y a les médecins qui avaient fait remonter un grand nombre d'accidents au dessus du talon chez les piétons car les trottinettes les percutaient.

Le fait que les femmes passent du temps sur les réseaux sociaux est peut être aussi lié à un besoin d'attention. En tout cas, si je vois une femme scotchée à son téléphone, ça ne va pas me donner envie d'aller la voir. En plus maintenant, on peut être considéré comme un harceleur pour un rien.
2  0 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 12:48
Sur le groupe d'un réseau social nous sommes deux modos, une femme (et son pseudo le suggère) et moi (un homme).
Je fais plus de modération qu'elle et je me charge de la modération la plus radicale.
Elle reçoit bien plus de messages de contestation et les message qu'elle reçoit sont bien plus agressifs que ceux que je reçoit.

Avant de commencer la modération j'imaginais assez facilement qu'il y avait une différence de traitement suivant son sexe mais je n'avais jamais imaginé à quels points certains messages que les femmes reçoivent peuvent être violents.
D'ailleurs les menaces les plus violentes que je reçois ne me visent pas mais ma famille alors qu'elles ne reçoit quasiment que des menaces qui la visent directement.

Je trouve cette différence de traitement assez flagrante. Ceci dit je ne crois pas qu'on doit plus protéger les femmes que les hommes. Je penses qu'on doit protéger tout le monde des messages les plus violents.
Je n'ai pas la solution miracle par contre.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/06/2022 à 14:11
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je n'ai pas la solution miracle par contre.
L'éducation.

L'éducation, que le système détruit depuis des décennies (plus facile de vendre de la m.... et de faire voter ce que l'on veut avec une horde d'illétrés), plutôt que l'infantilisation, la répression et le contrôle.
0  0