IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Fermeture d'Internet Explorer : vent de panique au sein des entreprises japonaises
La moitié d'entre elles utilisaient encore IE et ont attendu la dernière minute pour préparer la migration

Le , par Stéphane le calme

19PARTAGES

19  0 
Microsoft a rappelé que la fin d'Internet Explorer est proche, mais de nombreuses entreprises et entités gouvernementales au Japon n'en ont apparemment pas tenu compte : une enquête menée en mars par le fournisseur de ressources informatiques Keyman's Net a révélé qu'un grand nombre d'organisations au Japon s'appuyaient sur Internet Explorer, 49 % des personnes interrogées déclarant utiliser le navigateur pour le travail.

Selon le rapport, pour diverses raisons / prétextes, bon nombre de ces entreprises ont reporté le passage à d'autres navigateurs, qu'il s'agisse du propre Edge de Microsoft ou d'autres. Beaucoup ont été piégés dans l'utilisation d'Internet Explorer à cause des systèmes dont se servent leurs clients, tandis que d'autres utilisent le navigateur pour gérer des éléments tels que les fiches de présences et les dépenses des employés. Cela pourrait « provoquer le chaos pendant des mois à travers le pays », a estimé un responsable informatique au Japon.


Plus tôt ce mois-ci, Microsoft a rappelé la fin à la prise en charge d'Internet Explorer sur plusieurs versions de Windows pour le mercredi 15 juin, près de 27 ans après son lancement le 24 août 1995. Rappeler parce que Microsoft en avait déjà parlé en mai 2021. Après avoir atteint sa fin de vie, l'application de bureau Internet Explorer sera désactivée. Elle sera remplacée par le nouveau Microsoft Edge basé sur Chromium, les utilisateurs étant automatiquement redirigés vers Edge lorsqu'ils lancent IE11.

Ce retrait affecte les applications de bureau Internet Explorer 11 sur des versions spécifiques de Windows 10 livrées par le canal semi-annuel aux systèmes exécutant les clients Windows 10 (version 20H2 et ultérieure) et Windows 10 IoT (version 20H2 et ultérieure). Les versions de Windows pour lesquelles Internet Explorer est encore disponible depuis le 15 juin 2022 incluent Windows 7 à support de sécurité étendu, Windows 8.1 et toutes les versions de Windows 10 LTSC client, IoT et Server. « Pour les systèmes d'exploitation pris en charge, Internet Explorer 11 continuera à recevoir des mises à jour de sécurité et une assistance technique pendant toute la durée de vie de la version de Windows sur laquelle il est installé », a expliqué Microsoft.

En août 2020, l'entreprise a annoncé son intention d'abandonner la prise en charge des navigateurs Internet Explorer 11 dans Windows 10 et Microsoft 365, avec une annonce officielle du retrait de l'application de bureau Internet Explorer 11 le 19 mai 2021. Microsoft a ensuite interrompu la prise en charge d'Internet Explorer dans Teams le 30 novembre 2020, puis dans l'ensemble des applications et services Microsoft 365 le 17 août 2021.

« Les clients sont encouragés à passer à Microsoft Edge avec le mode Internet Explorer (IE). Le mode IE permet une rétrocompatibilité et sera pris en charge au moins jusqu'en 2029. Le mode Internet Explorer ("mode IE" est intégré à Microsoft Edge, ce qui vous permet d'afficher les anciens sites Web et applications basés sur Internet Explorer directement à partir de Microsoft Edge », a ajouté Redmond.

En d’autres termes, les organisations doivent s'assurer que le mode Internet Explorer est configuré dans Edge pour permettre à leurs employés d'accéder aux sites dépendants d'Internet Explorer à l'avenir. En sus, elles doivent également informer leurs utilisateurs de ce changement et leur demander d'importer leurs données. Pour ce faire, il suffit de copier et de coller edge://settings/importData dans la barre d'adresse d'Edge, puis de choisir "Microsoft Internet Explorer" dans les options de sélection sous "Importer de".


La panique au Japon

Microsoft Corp. a retiré son Internet Explorer mercredi, mettant fin à une application vieille d'un quart de siècle tout en provoquant une petite panique parmi les entreprises et les agences gouvernementales qui ont construit des systèmes internes autour du navigateur impopulaire.

Le Japon est peut-être le pays le plus touché par cette décision, car une enquête réalisée en mars a révélé que 49 % des entreprises du pays utilisent encore IE. Parmi elles, l'utilisation la plus courante concernait les systèmes internes de gestion, d'échange de données et de comptabilité. Tous ces éléments auraient dû être mis à jour ou transférés vers différents logiciels depuis que Microsoft a annoncé ses plans de retraite IE il y a un an, mais Nikkei rapporte que beaucoup d'organisations ont tergiversé.

Les entreprises de tout le pays doivent désormais agir rapidement pour s'assurer qu'elles sont toujours en mesure d'exécuter des opérations qui reposaient auparavant sur des applications construites sur le navigateur de longue date de Microsoft.

« Les Japonais aiment la sécurité. Plus l'organisation est grande, plus ils hésitent à effectuer la migration », a déclaré Tetsutaro Uehara, professeur à l'Université Ritsumeikan. « Le plus gros problème est que, lorsqu'il s'agit de sites Web gouvernementaux, seul un nombre limité de fournisseurs peuvent mettre en œuvre des systèmes aussi volumineux ».


Dans l'enquête dont les résultats ont été publiés en mars de cette année, plus d'un cinquième des répondants n'avaient pas de plan pour s'éloigner du navigateur désormais non pris en charge. Les répondants ont déclaré que le navigateur était utilisé pour la gestion des présences des employés, le règlement des dépenses et d'autres outils internes. Dans certains cas, ils n'ont d'autre choix que d'utiliser Internet Explorer en raison des systèmes clients utilisés pour gérer les commandes. Plus de 20 % de ces répondants ne savaient pas ou n'avaient pas compris comment passer à d'autres navigateurs après le retrait d'Internet Explorer.

Depuis avril, le développeur de logiciels basé à Tokyo, Computer Engineering & Consulting (CEC), a été inondé de demandes d'aide. Ces clients sont principalement des agences gouvernementales, des institutions financières et des entreprises de fabrication et de logistique qui exploitent des sites Web uniquement compatibles avec Internet Explorer.

« Pourriez-vous s'il vous plaît faire quelque chose pour que nous n'ayons pas de problèmes ? », a demandé un client.

« Ils sont au courant [de la suppression progressive] depuis longtemps, mais ils ont dû retarder la prise de mesures », a expliqué sous couvert de l'anonymat un responsable de la CEC, qui s'attend à ce que le chaos parmi les clients qui ont tergiversé dure « quelques mois ».

Les agences gouvernementales sont particulièrement lentes à réagir. Le site portail d'informations sur les marchés publics et les appels d'offres a passé jeudi 16 juin ses navigateurs recommandés à Microsoft Edge et Google Chrome. Mais pour Japan Pension Service, les avis concernant les demandes en ligne doivent être consultés en mode Internet Explorer d'Edge. Le site Web d'une société d'entraide soutenue par le gouvernement pour les écoles privées indiquait toujours Internet Explorer comme son seul navigateur recommandé.

L'Agence de promotion des technologies de l'information a exhorté les utilisateurs d'Internet Explorer à passer à d'autres navigateurs et à réviser rapidement le contenu.

Le Japon a tendance à s'accrocher aux technologies plus anciennes. L'amour du pays pour la technologie, les robots et les gadgets est contrebalancé par son insistance sur les télécopieurs et la détermination obstinée de ses téléphones polyvalents pendant le boom des smartphones.

Internet Explorer, autrefois le navigateur dominant dans le monde et le créateur de facto des normes Web, est tombé en disgrâce avec sa version IE6, qui était gâchée par une surcharge de fonctionnalités et des performances frustrantes. Des navigateurs plus rapides et meilleurs comme Chrome de Google et Firefox de Mozilla ont pris le relais et la part de marché mondial d'IE était négligeable de 0,64 % le mois dernier, selon Statcounter.

Le successeur de Microsoft à IE, appelé Edge, est un navigateur construit sur la même plateforme de base que Chrome, appelée Chromium, et est donc compatible avec les extensions Chrome et prend en charge une grande partie des mêmes fonctionnalités. Microsoft a intégré un mode IE dans Edge, qu'il prendra en charge pendant une période supplémentaire au-delà du 15 juin.

Source : Nikkei Asia

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ? Êtes-vous surpris ?
Avez-vous utilisé Internet Explorer en entreprise ? Quand et comment s'est passée la migration ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
Sur quel navigateur êtes-vous en entreprise actuellement ?

Voir aussi :

Internet Explorer 11 sera retiré le 15 juin 2022, à la place, Microsoft Edge sera le principal navigateur Web proposé aux utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/06/2022 à 20:13
J'en pense qu'IE est le parfait exemple de pourquoi on ne devait jamais remplacer des clients lourds par des applications web. Dans le monde web, l'obsolescence programmée est partout : navigateurs, frameworks, backends, etc.... Un code non maintenu va tout simplement cesser de fonctionner au bout de quelques années, voire quelques mois dans certains cas.

A contrario, j'ai des codes en Fortran 77 datant d'il y a 40 ans qui compilent encore sans avoir à changer la moindre ligne.
7  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/06/2022 à 8:43
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
J'en pense qu'IE est le parfait exemple de pourquoi on ne devait jamais remplacer des clients lourds par des applications web. Dans le monde web, l'obsolescence programmée est partout : navigateurs, frameworks, backends, etc.... Un code non maintenu va tout simplement cesser de fonctionner au bout de quelques années, voire quelques mois dans certains cas.

A contrario, j'ai des codes en Fortran 77 datant d'il y a 40 ans qui compilent encore sans avoir à changer la moindre ligne.
Oui et non, car meme les clients lourds ils faut les recompiler régulierement.
A part Windows, le reste nécessite du maintient et du support. Sous Android et IOS il faut chaque année checker ces applications si elles passent sans probleme avec la dernniere version.
Mac OS subit souvent des changements qui nécessite du boulot (interdiction des apps 32bits, le passage à l'architecture powerpc à x86, puis à ARM récemment...)

Seul windows assure une bonne rétrocompatibilité, encore que windows 64bits est incapable d'exécuter un programme 16bits (donc nécessité de recompiler mais bon c'est 1 fois en 30ans ^^).

Mais dans tous les cas es ce vraiment bien une application qui fonctionne 40ans après sans changement ? Un logiciel très souvent nécessite une maintenance pour fixer les failles de sécurité (il y'en a toujours) et dans une moindre mesure d'esthétique (avoir un soft responsive adapté aux écrans 16:9 au lieu du 4:3 des années 80 par exemple...).

l'intranet de ma boite est dégelasse, il a été certainement codé à l'époque d'IE6 et ont depuis jamais changé le css. Je vous avous que desfois j'aimerais bien forcer les boites à recoder leurs apps tous les 10ans, histoire d'avoir un truc ergonomique (quoique ils pourrait faire pire )
7  2 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/06/2022 à 18:02
Vous avez dit dette technique ?

edit :
Êtes-vous surpris ?
Mon peu d'expérience de migration ou de déménagement se fait à travers le bug de l'an 2000, le passage à l'€ ou XP SP2. Le pire a été XP SP2 avec une migration effectuée 8 ans après la sortie. Donc je ne suis pas surpris et il doit y avoir d'autres endroits dans le monde où la fin d'IE n'a pas été anticipée bien qu'annoncée à l'avance.
3  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/06/2022 à 9:27
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
J'en pense qu'IE est le parfait exemple de pourquoi on ne devait jamais remplacer des clients lourds par des applications web. Dans le monde web, l'obsolescence programmée est partout : navigateurs, frameworks, backends, etc.... Un code non maintenu va tout simplement cesser de fonctionner au bout de quelques années, voire quelques mois dans certains cas.

A contrario, j'ai des codes en Fortran 77 datant d'il y a 40 ans qui compilent encore sans avoir à changer la moindre ligne.

Mon site web fait en 1999 fonctionne toujours sans modifier une ligne de code. Après si tu respectes les standards, normalement pas de raison que ton site ne fonctionne plus. Par contre si tu as utiliser des applet Java, du Flash, des ActiveX, des techno non standards, le risque que ça ne marche plus existe.
3  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/06/2022 à 20:54
Moi qui pensait que le navigateur internet était un client universel...lol
Quand on veut remplacer une application bureau lourde par un navigateur internet et ses scripts, on gagne en facilité de déploiement : il n'y a rien à déployer.
Mais quand Javascript vient foutre la pagaille suite à une "évolution", ça fait mal, très mal.
4  3 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/06/2022 à 11:59
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Oui et non, car meme les clients lourds ils faut les recompiler régulierement.
A part Windows, le reste nécessite du maintient et du support. Sous Android et IOS il faut chaque année checker ces applications si elles passent sans probleme avec la dernniere version.
Mac OS subit souvent des changements qui nécessite du boulot (interdiction des apps 32bits, le passage à l'architecture powerpc à x86, puis à ARM récemment...)
Je pense que pour IO, Android et MacOS, il s'agit d'une mauvaise conception (d'ailleurs, l'interdiction du 32bits sous MacOS est totalement arbitraire, je le considère comme un DRM). Seul le changement d'architecture sur les mac est justifié.

Seul windows assure une bonne rétrocompatibilité, encore que windows 64bits est incapable d'exécuter un programme 16bits (donc nécessité de recompiler mais bon c'est 1 fois en 30ans ^^).
Ce n'est même plus le cas, il existe maintenant un programme qui permet d'exécuter les programmes 16bits sur un Windows 64bits : https://github.com/otya128/winevdm
La rétrocompatibilité est vraiment excellente sous Windows ; ce que je ne comprends pas, c'est que Microsoft passe son temps à cracher dans la soupe avec des phrases du genre : "Windows porte le poids des applications héritées", alors que c'est ce qui fait la force de Windows.

Mais dans tous les cas es ce vraiment bien une application qui fonctionne 40ans après sans changement ? Un logiciel très souvent nécessite une maintenance pour fixer les failles de sécurité (il y'en a toujours) et dans une moindre mesure d'esthétique (avoir un soft responsive adapté aux écrans 16:9 au lieu du 4:3 des années 80 par exemple...).

l'intranet de ma boite est dégelasse, il a été certainement codé à l'époque d'IE6 et ont depuis jamais changé le css. Je vous avous que desfois j'aimerais bien forcer les boites à recoder leurs apps tous les 10ans, histoire d'avoir un truc ergonomique (quoique ils pourrait faire pire )
Pour la sécurité, cela dépend si le programme doit être exécuté en réseau, ou manipuler des documents permettant l'exécution de code exécutable.
Pour l’esthétique, le problème se pose si le programme utilise des bibliothèques graphiques non standard (typiquement, une application web sous IE ). Si la bibliothèque graphique est correctement intégrée au système, cela ne doit pas poser de problèmes. Après, c'est vrai que cela est plus compliqué sous Linux que sous Windows, à cause de la stupide obsolescence programmée des bibliothèques graphiques (même si je pense que le du code source ouvert pour tout sous Linux limite largement l’incohérence graphique).
0  0 
Avatar de sanderbe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2022 à 21:34
Bonsoir,

Fermeture d'Internet Explorer : vent de panique au sein des entreprises japonaises. La moitié d'entre elles utilisaient encore IE et ont attendu la dernière minute pour préparer la migration.

Quelle lecture en faites-vous ?
" Le Japon a tendance à s'accrocher aux technologies plus anciennes. "

Le pays a pourtant toujours été à la pointe technologiquement . Cela va à l'encontre de la doxa habituelle du Japon ^^ .

Êtes-vous surpris ?
Un peu. Cela fait penser au violent passage Diesel <> Essence initié au Japon dans les années 2000. Cependant le Japon a toujours su rester "droit dans ses bottes".

Avez-vous utilisé Internet Explorer en entreprise ?
Oui

Quand et comment s'est passée la migration ?
Jusqu'à 2018 environ. Au délà , beaucoup de projets sont passés sur Chrome et Firefox

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
La définition et la lourdeur de conso des navigateurs qui peut changer la donne .

Sur quel navigateur êtes-vous en entreprise actuellement ?
Edge, Firefox et Chr
0  0