IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ingénieurs de Facebook : « Nous n'avons aucune idée de l'endroit où nous conservons toutes vos données personnelles »
Ont-ils déclarés lors d'une audience au tribunal

Le , par Nancy Rey

23PARTAGES

12  0 
Plus tôt cette année, il été a fait état d'un document interne de Facebook indiquant que l'entreprise n'a aucune idée de l'endroit où vont les données des utilisateurs, ni de ce qu'elle en fait. Au cours d'une audience judiciaire précédemment scellée en mars, deux ingénieurs chevronnés de Facebook ont confirmé ce que le document divulgué révélait. L'audience, dont la transcription a été récemment rendue publique, visait à résoudre une question cruciale : Quelles informations, précisément, Facebook stocke-t-il sur nous, et où sont-elles ? La réponse des ingénieurs ne soulagera guère ceux qui s'inquiètent de la gestion par l'entreprise de milliards de vies numérisées : Ils ne savent pas.


L'audience faisait partie d'un procès de plusieurs années sur le scandale Cambridge Analytica. L'audience a mis en vedette Eugene Zarashow, un directeur de l'ingénierie de Facebook qui travaille pour l'entreprise depuis 2011, selon son profil LinkedIn et Steven Elia, un ingénieur logiciel gestionnaire qui travaille également chez Facebook depuis 2011, selon leurs profils LinkedIn. L'audience était dirigée par Daniel Garrie, qui a été nommé "Discovery Special Master", un expert neutre qui tient des audiences pour résoudre une impasse sur la question de savoir si Facebook doit produire des documents supplémentaires dans l'affaire, selon le document du tribunal.

Les aveux ont été faits lors d'une audience Garrie tentait d'obtenir de l'entreprise qu'elle fournisse une comptabilité exhaustive et définitive de l'endroit où les données personnelles pourraient être stockées dans quelque 55 sous-systèmes de Facebook. Les deux ingénieurs chevronnés de Facebook, qui ont, selon LinkedIn, deux décennies d'expérience à eux deux, ont eu du mal à s'imaginer ce qui pouvait être stocké dans les sous-systèmes de Facebook. « J'essaie juste de comprendre au niveau le plus basique de cette liste ce que nous regardons », a demandé Garrie.

« Je ne crois pas qu'il existe une seule personne qui puisse répondre à cette question. Il faudrait un effort d'équipe important pour pouvoir même répondre à cette question », a répondu Eugene Zarashaw. Interrogé sur la façon dont Facebook pourrait retrouver toutes les données associées à un compte utilisateur donné, Zarashaw est à nouveau resté perplexe : « Il faudrait plusieurs équipes du côté de la publicité pour retracer exactement où les données circulent. Je serais surpris qu'une seule personne puisse répondre de manière concluante à cette question précise ».

Dans une déclaration Dina El-Kassaby, porte-parole de Meta, a déclaré que l'incapacité d'un seul ingénieur à savoir où toutes les données des utilisateurs étaient stockées n'était pas une surprise. Elle a déclaré que Meta s'efforçait de protéger les données des utilisateurs, ajoutant : « Nous avons fait et continuons de faire des investissements importants pour respecter nos engagements et obligations en matière de confidentialité, y compris des contrôles de données étendus ».

Un litige vieux de quatre ans

Le différend concernant l'endroit où Facebook stocke les données est apparu lorsque, dans le cadre du litige, qui en est maintenant à sa quatrième année, le tribunal a ordonné à Facebook de fournir les informations qu'il avait recueillies sur les plaignants. L'entreprise s'est exécutée mais a fourni des données constituées principalement de matériel que tout utilisateur pouvait obtenir par le biais de l'outil "Download Your Information" accessible au public.

Facebook a soutenu que toutes les données qui n'étaient pas incluses dans cet ensemble n'entraient pas dans le cadre de l'action en justice, ignorant les vastes quantités d'informations que l'entreprise génère par le biais de déductions, de partenariats externes et d'autres analyses non publiques de nos habitudes ; des parties du fonctionnement interne du site de médias sociaux qui sont obscures pour les consommateurs. En bref, ce que nous considérons comme "Facebook" est en fait un ensemble de programmes spécialisés qui fonctionnent ensemble lorsque nous téléchargeons des vidéos, partageons des photos ou sommes ciblés par des publicités. Le réseau social souhaitait que le stockage des données dans ces parties de Facebook qui ne sont pas destinées aux consommateurs reste à l'abri des tribunaux.

En 2020, le juge a rejeté l'argument de l'entreprise, estimant que la divulgation initiale de Facebook était effectivement trop éparse et que l'entreprise devait révéler les données obtenues grâce à sa capacité à surveiller les gens sur Internet et à faire des prédictions monétisables sur leurs prochains mouvements.

Les tergiversations de Facebook ont été révélatrices en elles-mêmes, avec des variations sur le même thème : Facebook a accumulé tant de données sur tant de milliards de personnes et les a organisées de manière si confuse qu'une transparence totale est impossible sur le plan technique. Lors de l'audition du 20 mars 2022, Zarashaw et Steven Elia, un responsable de l'ingénierie logicielle, ont décrit Facebook comme un appareil de traitement des données si complexe qu'il défie toute compréhension de l'intérieur. Lors de l'audition, deux ingénieurs de haut rang de l'une des sociétés d'ingénierie les plus puissantes et les plus riches en ressources de l'histoire ont décrit leur produit comme une machine méconnaissable.

L'avocat général a parfois semblé incrédule, comme lorsqu'il a demandé aux ingénieurs s'il existait une documentation pour un sous-système particulier de Facebook. « Quelqu'un doit avoir un diagramme qui dit que c'est là que ces données sont stockées », a-t-il dit, selon la transcription. Zarashaw a répondu : « Nous avons une culture d'ingénierie quelque peu étrange par rapport à la plupart des autres, où nous ne générons pas beaucoup d'artefacts pendant le processus d'ingénierie. En fait, le code est souvent son propre document de conception ». Il a rapidement ajouté : « Pour ce que ça vaut, c'est aussi ce qui m'a terrifié lorsque j'ai rejoint l'entreprise ».

Les remarques formulées lors de l'audition font écho à celles que l'on trouve dans le document interne divulgué plus tôt cette année, détaillant comment le dysfonctionnement de l'ingénierie interne chez Meta, qui possède Facebook et Instagram, rend impossible le respect des lois sur la confidentialité des données. « Nous n'avons pas un niveau adéquat de contrôle et d'explicabilité sur la façon dont nos systèmes utilisent les données, et nous ne pouvons donc pas faire en toute confiance des changements de politique contrôlés ou des engagements externes tels que 'nous n'utiliserons pas les données X dans un but Y », peut-on lire dans le document de 2021.

Le problème fondamental, selon les ingénieurs entendus, est que l'éparpillement de Facebook a fait qu'il n'est plus possible de savoir de quoi il se compose ; l'entreprise n'a jamais pris la peine de cultiver une connaissance institutionnelle du fonctionnement de chacun de ces systèmes composants, de ce qu'ils font ou de qui les utilise. Il n'existe aucune documentation sur ce qu'il advient de vos données une fois qu'elles sont téléchargées, parce que cela n'a jamais été quelque chose que l'entreprise fait, ont expliqué les deux hommes. "Il est rare qu'il existe des artefacts et des diagrammes sur la façon dont ces systèmes sont ensuite utilisés et sur les données qui y circulent réellement", a expliqué Zarashaw.

L'incapacité de Facebook à comprendre son propre fonctionnement a conduit l'audience à la limite du métaphysique. À un moment donné, l’expert nommé par le tribunal a noté que le fichier "Download Your Information" fourni aux plaignants ne devait pas inclure tout ce que l'entreprise avait stocké sur ces personnes, car il semble qu'elle n'ait aucune idée de ce qu'elle stocke réellement sur quiconque. Se peut-il que l'outil désigné par Facebook pour télécharger vos informations de manière exhaustive ne télécharge pas réellement toutes vos informations ? Là encore, cela dépasse les limites de la connaissance.

« La solution à ce problème est malheureusement exactement le travail qui a été fait pour créer le fichier DYI lui-même. Et ce qui me pose problème ici, c'est que pour trouver des lacunes dans ce qui pourrait ne pas être dans le fichier DYI, il faudrait par définition faire encore plus de travail que ce qui a été fait pour générer les fichiers DYI en premier lieu », a noté Zarashaw.

Le brouillard systémique du stockage des données de Facebook rendait futile la réponse à la question la plus élémentaire. À un autre moment, le maître spécial a demandé comment on pouvait trouver quels systèmes contiennent réellement des données d'utilisateur créées par inférence machine. « Je ne sais pas. C'est une énigme plutôt difficile », a répondu Zarashaw.

Sources : Documents de Justice ,Document interne Facebook

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Facebook ne prévoit pas d'informer le demi-milliard d'utilisateurs touchés par la fuite des données, ce serait de votre faute si des pirates ont obtenu votre numéro de téléphone

Voici pourquoi Facebook continue à collecter les données des personnes même lorsque leurs comptes sont désactivés, et à établir leurs profils

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sirthie
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/09/2022 à 0:40
Citation Envoyé par yoyostar Voir le message
Croyez-vous qu'un utilisateur ...

Bonjour,

Je me permets de vous signaler, cher nouveau candidat au club, que votre énorme pavé de texte est illisible ou peu s'en faut.

Si vous voulez être lu, complètement et sans induire vos lecteur en erreur, découpez votre texte en paragraphes courts.

Merci.

Sinon, en fonction de ma modeste expérience, je ne vois pas pourquoi il faudrait commenter chaque ligne de code. Je ne commente que le code dont l'effet ou la finalité peut ne plus m'être évidente par la suite ou ne pas être évidente à des repreneurs, les options alternatives de propriétés/valeurs non utilisées car non supportées par certains navigateurs, etc.

Sinon, je trouve votre réponse à votre contradicteur bien cinglante pour un nouveau candidat au club avec à peine trois messages à son actif. Trop d'égo ?
5  0 
Avatar de shadypierre
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2022 à 16:55
Citation Envoyé par yoyostar Voir le message
Croyez-vous qu'un utilisateur...
j'ai rarement lu une telle ânerie , faire un lien entre qualité de code et commentaire là où bien au contraire un code qui demande des commentaires est par définition un code mal pensé / mal architecturé me laisse dubitatif
6  3 
Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/09/2022 à 11:13
Il y a des lois concernant les hébergement de données. En disant soit il admette ne pas vouloir répondre à la question car ça implique d'admettre une utilisation illégale de celle-ci, soit il reconnaisse ne pas agir en conformité avec les lois us concernant leur stockage. Dans les deux ils ont tout faut. Bien l'un peut tres bien aller avec l'autre.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/09/2022 à 15:43
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
...
Je suis assez d'accord. Ce genre de réponse est ridicule, il y a forcément des gens chez Facebook qui savent où vont les données, Facebook n'est pas une jungle.

Ça sent de l'utilisation plus que douteuse. A quant la même chose pour Google ?
2  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/09/2022 à 6:23
Les gars ne veulent tout simplement pas répondre.
2  0 
Avatar de abgech
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/09/2022 à 18:27
Je dois être un vieux con :

- Je n'ai aucun accès au "cloud".
- Je ne laisse pas mes email sur le serveur de mon FAI, mais sur mes SSD.
- Je ne n'adhère à aucun réseau social, facebook ou autre.
- J'ai établi une séparation rigoureuse entre ordi et téléphone, de toute façon le téléphone ne me sert qu'à téléphoner.
- J'ai un solide pare-feu.
- Je n'utilise pas wifi, mais courant porteur en ligne et je bloque l'entrée (et la sortie) de mon réseau électrique par un filtre.
- Etc.
Ce n'est pas que je sois parano ou que j'ai des choses à cacher, mais je fais partie des gens qui refusent de mettre une caméra dans ses WC.

À la réflexion, en voyant les réponses des ingénieurs de facebook, je me dis que je ne suis peut-être pas si con que ça.
2  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/09/2022 à 10:14
Bonjour

Ingénieurs de Facebook : « Nous n'avons aucune idée de l'endroit où nous conservons toutes vos données personnelles », ont-ils déclarés lors d'une audience au tribunal

Quel est votre avis sur le sujet ?
On dirait qu'en fait le fonctionnement de Facebook avec le trafic de location / vente de data sur les personnes répond au système de Ponzi.

Facebook fait appel à des brokkers . Les brokkers sont Equifax, Experian, Eto Publicis ... Ces mêmes sociétés de brokking font appel aux secteurs d'activités comme les télécoms , les services financiers, l'emploi ...

Les brokkers font le passe plat et Facebook n'est pas en mesure de savoir la circuit de la data dans ces sociétés.

Si la data fait Mr Michu > sa banque > Experian > Facebook ... Bah Mr Michu ne sait pas qui ajoute quoi , ni même si il y a eu des intermédiaires de traitements marketing . Une ESN a très bien pu venir enrichir les infos entre la transmission entre la baque de Mr Michu et Experian

Citation Envoyé par OrthodoxWindows
Je suis assez d'accord. Ce genre de réponse est ridicule, il y a forcément des gens chez Facebook qui savent où vont les données,
Plutôt savent de chez "qui" vient la data.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows
Facebook n'est pas une jungle.
Non .

Par contre son système d'alimentation , en provenance des prestataires oui. Le circuit "logique" d'ou vient la data (par qui elle transite ... ).

Je ne serais pas étonné d'un circuit de la data qui fait le tour du monde , entre plusieurs intermédiaires jusqu'à Facebook.

C'est cela la mondialisation .

Il est nécessaire de reconnaitre que le passage d'infos n'a plus de frontière avec internet ^^
1  0 
Avatar de mchoucroun
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/09/2022 à 22:35
Personnellement, je crois les ingénieurs de Facebook...aussi incroyable que cela puisse etre...
J'ai travaillé sur un produit Facebook dans une grosse société. Sur une sorte de facebook privé...

Et bien, je n'ai jamais pu détruire quoique ce soit. On ne détruit pas, on désactive...
Je ne vais pas détailler, mais vous aurez compris la différence entre détruire et désactiver.

Au début, on cherche, et on recherche....Et après, ben, ok. D'accord, ce n'est pas possible.

Pour information, je n'ai pas travaillé sur le facebook public...
J'ai à un moment, du détruire des comptes d'iraniens, à cause de Donald Trump et sa politique étrangère.
Je n'ai jamais pu les détruire. Et malgré le support de Facebook.

Pour information, les locaux de Facebook sont à coté de la Place de l'Opéra, à Paris.
C'est impressionnant. On peut déjeuner (il faut être invité...) sur les toits de Paris. Merci Facebook.
1  0 
Avatar de OButterlin
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/09/2022 à 16:55
Citation Envoyé par shadypierre Voir le message
un code qui demande des commentaires est par définition un code mal pensé / mal architecturé
Si vous êtes développeur, j'imagine que vos algos ne vont pas au-delà des opérations de base et sur quelques lignes pour affirmer une telle chose...
C'est clair qu'une méthode public int calculeNombreJours(int annee) ne nécessite pas de gros commentaires...

Ils sont par contre extrêmement utiles quand l'algo est complexe et intègre des règles de gestion dont on ne se souvient plus 2 mois après... ou pire, quand une autre personne reprend le bébé.

Maintenant, si vous voulez mettre votre théorie à l'épreuve de la réalité, regardez le code source des classes de base Java... il y a des commentaires partout. On pourrait donc penser, grâce à vous, que java est mal pensé, mal architecturé... bref... de la merde ! Ça va plaire aux détracteurs du langage
1  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/09/2022 à 8:12
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
il été a fait état d'un document interne de Facebook indiquant que l'entreprise n'a aucune idée de l'endroit où vont les données des utilisateurs, ni de ce qu'elle en fait
Je viens de vérifier, facebook prétend pouvoir me fournir un fichier avec toutes les informations qu'il a sur moi et pouvoir les supprimer (via un "legal form").
Comment peuvent ils prétendre pouvoir supprimer mes données s'ils ne sont pas capable de les localiser?
0  0