IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un actionnaire de Google demande à l'entreprise de réduire ses coûts et d'arrêter de payer des salaires aussi élevés au personnel,
Il ajoute que la société serait plus efficace avec moins d'employés

Le , par Bill Fassinou

1PARTAGES

4  0 
TCI (TCI Fund Management Limited), un fonds spéculatif basé à Londres et un important investisseur de Google depuis 2017, a récemment demandé à l'entreprise de rationaliser ses dépenses. TCI invite Alphabet, la société mère de Google, à procéder à une réduction agressive des coûts en supprimant des emplois et en cessant de payer des salaires "très élevés" au personnel. Il souhaite également qu'Alphabet réduise les pertes de la division Waymo, spécialisée dans les technologies de conduite autonome, et rachète des actions, en grande quantité. D'après TCI, Alphabet se porterait beaucoup mieux ainsi et serait plus efficace à l'avenir.

Les projets de suppression des emplois et de gel des embauches se sont multipliés dans le secteur de la technologie depuis le début de l'année. Et cette fin d'année est particulièrement difficile pour les travailleurs de ces entreprises. En effet, après une croissance inédite pendant les deux dernières années, avec une vague d'embauches pendant la pandémie, les entreprises technologiques doivent désormais faire face à un ralentissement et craignent une récession. La reprise est minée par des problèmes que les entreprises semblent n'avoir pas anticipés. Ainsi, l'heure est "rationnement" afin de ne pas descendre en dessous des niveaux d'avant la pandémie.

Chez Alphabet, en particulier sa filiale Google, les dirigeants sont déjà à pied d'œuvre pour réduire les dépenses, mais un actionnaire demande à l'entreprise d'adopter une stratégie plus agressive. TCI, qui a rejoint le capital de Google en 2017 et qui possède actuellement des actions évaluées à plus de 6 milliards de dollars dans son portefeuille, a envoyé mardi une lettre ouverte à Alphabet dans laquelle il a déclaré qu'il croyait en l'avenir de l'entreprise. Mais il incite la société à imiter les mesures de réduction des coûts de ses principales rivales de la Silicon Valley afin de se prémunir d'une baisse brutale de la croissance dans les prochains mois.



Il estime que la base de coûts de l'entreprise est "trop élevée et que la direction doit prendre des mesures énergiques". « L'entreprise a trop d'employés et le coût par employé est trop élevé », a déclaré TCI dans sa lettre. Selon la lettre, Alphabet, qui employait près de 187 000 personnes à la fin du troisième trimestre, a doublé ses effectifs depuis 2017, avec une croissance annuelle de 20 % des effectifs sur la période. « Cette croissance est excessive, tant par rapport à la croissance historique des effectifs que par rapport à ce que l'entreprise exige », note le fonds spéculatif londonien dirigé par le milliardaire et philanthrope Christopher Hohn.

« Nos conversations avec d'anciens cadres d'Alphabet suggèrent que l'entreprise pourrait être exploitée plus efficacement avec beaucoup moins d'employés », a ajouté le fonds. La lettre pointe également du doigt les salaires, affirmant qu'Alphabet offre à ses employés "certains des salaires les plus élevés de la Silicon Valley". Ainsi, l'un des appels à l'action est pour la C-Suite d'Alphabet, dirigée par le PDG Sundar Pichai. TCI appelle les hauts cadres d'Alphabet à divulguer publiquement un objectif de marge bénéficiaire avant impôt, et à "réduire considérablement les pertes dans les autres paris et augmenter les rachats d'actions.

Selon des documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis l'année dernière, la rémunération médiane d'un employé type d'Alphabet s'élevait à 295 884 dollars. Une analyse de S&P Global indique que ce montant était 67 % plus élevé que chez Microsoft et 153 % plus élevé que celui des 20 plus grandes entreprises technologiques des États-Unis. « Rien ne justifie cette énorme disparité. Les informaticiens et les ingénieurs d'Alphabet qui sont en mesure de toucher les plus hauts salaires ne représentent qu'une "fraction" de la base des employés », a déclaré le fonds dans sa lettre ouverte.

« Plusieurs employés effectuent des tâches générales de vente, de marketing et d'administration, qui devraient être rémunérées comme celles des autres entreprises technologiques », a-t-il ajouté. La lettre de TCI s'ajoute à la pression exercée sur les entreprises technologiques pour qu'elles réduisent leurs coûts après avoir investi massivement dans les employés et les installations pendant la pandémie. Ces paris étaient fondés sur l'espoir de maintenir des taux de croissance élevés, ce qui ne s'est pas produit. La menace d'une récession plane sur l'économie mondiale et les entreprises tentent de s'en protéger par tous les moyens.

Dans une interview, Hohn a déclaré qu'il avait déjà fait part des préoccupations de TCI à la direction d'Alphabet et qu'il s'attendait à ce que le conseil d'administration, qui comprend les cofondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, soit réceptif aux suggestions. Il a ajouté que TCI n'avait pas l'intention de chercher à obtenir un siège au conseil d'administration. « Les fondateurs, Sergey et Larry, sont des gens intelligents, et ils se rendront compte que pour que l'entreprise réussisse, elle doit être saine. Une base de coûts très gonflée ne sert pas la capacité d'une entreprise à réinvestir et à ce que le prix de l'action s'apprécie », a déclaré Hohn.



La lettre demande en outre à Alphabet de réduire au moins de moitié les énormes pertes annuelles enregistrées par son activité "Other Bets". Selon TCI, elle a généré 3 milliards de dollars de revenus, mais 20 milliards de dollars de pertes d'exploitation au cours des cinq dernières années. TCI a également désigné Waymo, la division d'Alphabet spécialisée dans les voitures autonomes, comme "énorme source de perte". TCI souhaite qu'Alphabet réduise les investissements dans Waymo. « Malheureusement, l'enthousiasme pour les voitures à conduite autonome s'est effondré et les concurrents ont quitté le marché », a déclaré TCI.

« Ford et Volkswagen ont récemment décidé de mettre fin à leur entreprise de voitures autonomes. Waymo n'a pas justifié son investissement excessif et ses pertes devraient être réduites de façon spectaculaire », précise-t-il. Par ailleurs, le fonds spéculatif a appelé Alphabet à augmenter son programme de rachat d'actions déjà important pour épuiser ses 116 milliards de dollars de liquidités, étant donné que les fusions et acquisitions à grande échelle sont limitées en raison de l'examen réglementaire. TCI a en outre exhorté la société mère de Google à copier l'approche d'Apple et à devenir "cash neutral" au fil du temps.

Il est rare que les entreprises de cette taille soient confrontées à des campagnes d'activistes. Alphabet et d'autres ont réalisé d'importants bénéfices tout en rachetant des milliards de dollars d'actions ces dernières années. Cela dit des licenciements massifs ont eu lieu dans la Silicon Valley ces dernières semaines, avec Twitter sous la houlette de son nouveau propriétaire Elon Musk et Meta, la société mère de Facebook, qui ont chacune supprimé des milliers d'emplois. Amazon a rejoint la tendance lundi, lorsque le Wall Street Journal et d'autres médias ont rapporté qu'elle prévoyait des licenciements touchant jusqu'à 10 000 employés.

Meta a subi des pressions le mois dernier de la part de la société d'investissement Altimeter Capital, qui a écrit dans une lettre ouverte que l'entreprise devait prendre des mesures drastiques pour rationaliser l'entreprise. En octobre, le fonds Starboard Value LP a déclaré avoir pris des positions dans les fabricants de logiciels Splunk et Salesforce. Hohn estime qu'Alphabet devrait procéder aux changements suggérés dès que possible et souligne les décisions récentes d'autres entreprises. « Si vous regardez Meta et Amazon, il ne leur a pas fallu longtemps pour s'y attaquer et faire leur analyse et leurs annonces », a-t-il déclaré.

« Vous avez déclaré publiquement que Google devrait être 20 % plus efficace. Nous ne pourrions être plus d'accords. Presque toutes les entreprises technologiques réduisent leurs coûts », a ajouté le fonds spéculatif. TCI est un investisseur de premier plan qui s'est fait un nom en s'attaquant à certaines des plus grandes entreprises du monde, généralement au service de rendements plus élevés pour les actionnaires, mais aussi pour des causes sociales.

L'année dernière, il a lancé une campagne pour obliger des dizaines de grandes entreprises mondiales, dont Alphabet, à publier des plans de réduction des émissions de carbone et à les soumettre au vote des actionnaires. Hohn a déclaré qu'Alphabet était la plus grande position dans le fonds phare de 38 milliards de dollars de TCI, et qu'il n'avait pas effectué de ventes ou d'achats importants récemment.

Source : Lettre ouverte de TCI (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des suggestions de TCI à Alphabet pour réduire les coûts ?
Que pensez-vous des réductions d'emplois qui frappent le secteur technologique ?
Selon vous, les entreprises technologiques ont-elles mal évalué les perspectives de croissance post-Covid-19 ?

Voir aussi

Un actionnaire de Meta demande à l'entreprise de réduire ses effectifs et de cesser de consacrer autant d'argent au métavers, il veut que Meta se concentre sur l'IA plutôt que sur le métavers

Meta annonce la suppression de 11 000 emplois et emboîte le pas à d'autres grandes entreprises technologiques, dans le cadre de la gestion du ralentissement macroéconomique

Amazon prévoit de licencier jusqu'à 10 000 collaborateurs cette semaine, soit l'une des plus importantes réduction du personnel de son histoire

« Trop d'employés, mais peu de travail » : Sundar Pichai et Mark Zuckerberg tirent la sonnette d'alarme, les deux PDG suggèrent que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur de leurs effectifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DelphiManiac
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 23:42
Tiens, Musk à racheter google aussi ?
5  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 21:04
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
[...]un fonds spéculatif basé à Londres et un important investisseur de Google depuis 2017[...]
Autant, ça me ferait plaisir que Google arrête d'investir dans Waymo et ses saletés de voitures autonomes, autant un fond spéculatif qui donne des leçons sur le salaire des travailleurs, je trouve ça vraiment déplacé.
4  0 
Avatar de eomer212
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 9:44
simple, écoutez ce que vous disent des comptables à la petite semaine, bien trop obnubilés par la valeur des actions, que par les veritables résultats et avancées d'une entreprise.
un comptable ne s'interesse qu'à l'équilibre de son bilan, ignorant toute stratégie ou prise de risque ou meme la connaissance du marché.
les mettre aux commandes ou preter l'oreille à leurs délires est systématiquement dangereux. à part bien sûr dan le cas ou de l'argent disparait ou autre chose ben sûr.
mais pour guider l'avenir et la politique d'une entreprise, si vous ecoutez les comptables, votre boite est déja morte.
quand à waymo, il n'est qu'à citer mercedes et sa certification niveau 4 en conduite autonome. les choses avancent.
celui qui aura cette technologie mature touchera des dividendes juteux pendant TRES LONGTEMPS.. ca vaut le coup.. google en a les moyens, et a parfaitement compris ca..
3  0 
Avatar de _gaby_
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:47
autant un fond spéculatif qui donne des leçons sur le salaire des travailleurs, je trouve ça vraiment déplacé.
Je suis complètement d'accord. C'est vraiment choquant.

Qu'est-ce que ce fond de spéculation connaît en terme de stratégie sur le long terme? Les investissments dans des projets R&D qui nécessitent des personnes dans des domaines de pointe (forcéments bien payés parce qu'aux compétences rares)? Ou en serait Google s'il n'avait justement pas pris quelques risques en étant à contre-courant parfois?

Ce que ce fond recherche avant tout, c'est le profit immédiat, sur du court terme. Aux antipodes de certains investissements donc.

Je ne suis pas un défenseur de Google (et même vraiment loin de là), et je suis d'accord avec toi que la conduite autonome n'est pas forcément le truc qui me fait me lever la nuit, mais ce genre de déclarations éhontées de la part d'un edge fund, ça m'hérisse le poil.

On vit dans quel monde ...
2  0 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 23:25
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Il y a de réelles préoccupations quant au fait que notre productivité dans son ensemble n'est pas là où elle devrait être pour le nombre de personnes que nous avons. Nous devons créer une culture plus axée sur la mission, plus axée sur nos produits et plus axée sur le client », a-t-il déclaré. Pichai avait déjà déclaré que l'entreprise réduirait les embauches jusqu'en 2023, poussant le personnel à travailler de façon plus urgente et avec "plus d'appétit".
Blablabla... toujours plus loin à fond la caisse et toujours toujours plus d'ivresse...
1  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/11/2022 à 22:33
Bonsoir

Plus de 10 000 employés de Google pourraient être classés comme peu performants en vertu du nouveau système d'évaluation de l'entreprise ce qui pourrait servir de prétexte pour les licencier

Quel est votre avis sur le sujet ?
Je me souviens d'un reportage ou les recrutements chez Google se font à coup de programme VBA pour dégager les "moins bon candidats" .

Pour licencier un programme VBA sera utile aussi je pense

Trêve de plaisanterie , je pense le prochain GAFAM a licencier massivement sera bien Google .

Amazon, Twitter ... Maintenant Google . Après Microsoft ? IBM ? Apple ?
1  0 
Avatar de mclane1
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 9:00
Les gens performants n'aime pas certaines tâches. On a besoin de gens moins performants pour faire les tâches que personne ne veut faire. Merci à vous pour votre aide. Et dans une grosse boîte comme Google, des tâches de merde, il doit y en avoir des tas
1  0 
Avatar de Cygnus99
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 11:06
Il serait en effet temps de se séparer des glandeurs professionnels et pas seulement chez Google.
1  0