IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

90 % des gens auraient hâte d'entrer dans le Metaverse créé par la personnalité qu'ils admirent
Comme leurs joueurs préférés, un artiste musical, un athlète ou encore un acteur

Le , par Sandra Coret

2PARTAGES

3  0 
Selon un sondage public réalisé par les chercheurs d'UTA et de Fox (via Insider), 90 % des gens ont hâte d'entrer dans le métavers créé par la personnalité qu'ils admirent. Des artistes hollywoodiens ont également rejoint le métavers et cela a conduit la majorité des fans à explorer davantage les technologies Web3 construites sur le métavers.

Cependant, si l'on considère le commun des mortels, les gens ne connaissent pas la méthode d'exploration du monde virtuel. Il est difficile pour les gens de saisir l'idée du métavers.


Malgré cela, à l'heure actuelle, la plupart des gens achètent des NFT et créent leurs avatars de jeu sur métavers et (pour l'instant) ils semblent apprécier cette nouvelle expérience dans leur casque Oculus. L'enquête menée par UTA/Vox a porté sur plus de quatre mille consommateurs dont l'âge se situe entre treize et soixante ans et il est apparu que seuls quelques-uns des répondants connaissaient le métavers, malgré cela, environ 68 % des adolescents et 88 % de la génération Z ont participé à des jeux tels que Fortnite et Valorant.

D'après les données, 68 % des personnes interrogées ont montré un énorme intérêt pour leurs joueurs de jeux préférés, un désir ardent de rencontrer et de suivre un artiste musical à 62 % ainsi que des athlètes à 59 %. En outre, les comédiens, les acteurs et les influenceurs ont été évalués à 59, 58 et 56 % respectivement. Les chercheurs ont conclu que 87 % des Américains aimeraient s'engager dans un métaverse qui tourne autour de leurs personnalités adorées et de leur monde fictif préféré.


En outre, quatre participants sur cinq ont déclaré vouloir faire l'expérience de l'art, de la culture, de la mode, des cinémas, des concerts de musique, des drames, des jeux et des célébrités dans le monde virtuel. Les futurologues prédisent que l'ère à venir sera le moment de voir les rêves et de les réaliser dans le monde augmenté. Le métavers va continuer à se développer et à gagner des utilisateurs dans le monde entier.

Les chercheurs pensent que, dans les prochaines années, les métavers feront passer l'industrie du divertissement à la vitesse supérieure. Les lunettes de réalité virtuelle deviendront rentables dans les dix prochaines années et les gens adoreront jouer à des jeux vidéo. 67 % des personnes interrogées déclarent qu'elles préféreront jouer à leurs jeux préférés en portant des casques interactifs Oculus, 59 % regardent des sports professionnels/collégiaux en direct, 55 % regardent des films et 52 % regardent des vidéos musicales et écoutent de la musique.


Les analystes d'UTA et de Vox estiment que le métavers est un monde augmenté idéal pour lire une bande dessinée, regarder des programmes télévisés et jouer à des jeux. Les franchises peuvent bénéficier de l'immense engagement des consommateurs sur le métavers, car il supprime toutes sortes d'obstacles qui surviennent lors de la communication entre des personnes de tous horizons pour profiter de concerts en direct sans se déplacer physiquement.

En ce qui concerne l'industrie du divertissement, le métavers offre d'innombrables possibilités aux créateurs. Le métavers donnera aux histoires à gros budget d'Hollywood, la prochaine étape du divertissement.

Dans le métavers, le divertissement est possible grâce à 3 facteurs clefs : créer un espace pour la créativité individuelle, explorer la narration hollywoodienne et créer de nouveaux mondes. 40 % des participants à l'étude ont déclaré vouloir que leur franchise cinématographique préférée passe par le métavers et la majorité des fans d'anime (43 %) étaient intéressés par l'installation de bandes dessinées.

Les avatars du métavers sont un autre élément clef. Les consommateurs qui veulent s'adonner à leurs passions dans un carnaval dépensent pour embellir élégamment leurs avatars. Avec les dépenses, les profils des utilisateurs dans l'application deviendront également très bien classés et plus le classement est élevé, plus le profit sera important. Les chercheurs estiment que 66 % des utilisateurs qui entrent dans un métavers préfèrent s'engager dans une communauté qui ressemble à leur passion et à leurs intérêts. En outre, 50 % des utilisateurs pensent que le métavers leur permettra de s'engager plus facilement dans un contenu lié à leurs hobbies et à leurs préférences.


Source : Analystes de l'UTA

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
Quel est votre plus grand centre d'intérêt dans le métavers ?

Voir aussi  

87 % des utilisateurs pensent que le métavers va sérieusement compromettre leur vie privée, néanmoins 74 % envisagent de l'utiliser une fois qu'il sera à leur disposition, selon NordVPN

L'inventeur de la PlayStation pense que le métavers est "sans intérêt", ajoutant que les casques RV et RA sont "tout simplement ennuyeux"

60 % des Français considèrent que le métavers est avant tout un moyen de se divertir, seuls 15 % sont favorables à ce que leur compte Facebook soit associé à des profils numériques dans les métavers

Les ventes de biens immobiliers sur le métavers ont dépassé les 500 millions de dollars en 2021 selon MetaMetric Solutions, le cabinet s'attend au double sur 2022

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bruno
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 9:56
Meta et d'autres géants de la technologie créent un organisme de normalisation des métavers,
sans Apple

Meta, Microsoft et d'autres géants de la technologie qui se lancent dans la construction du concept émergent de métavers ont formé un groupe, le Metaverse Standards Forum, pour favoriser le développement de normes industrielles qui rendraient les mondes numériques naissants des entreprises compatibles entre eux.

La réalité virtuelle (RV) s'est fait connaître du grand public durant les années 2000, grâce notamment à Second Life (un logiciel qui permet à ses utilisateurs d'incarner des personnages virtuels dans un monde créé par les résidents eux-mêmes), un deuxième monde virtuel dans lequel il est possible de se recréer tous les composants qui caractérisent le premier monde, en utilisant des avatars. Favorisée comme pour la réalité virtuelle par la généralisation des smartphones et tablettes, la réalité augmentée (RA) s'est fait connaître pour certains grâce à Pokémon GO.


Les parties intéressées par le projet de métavers ont annoncé qu'elles avaient formé le Metaverse Standards Forum. Meta est naturellement un membre fondateur, et de grands noms de la technologie comme Adobe, Microsoft et Nvidia le sont également. La participation d'Apple et de Google fait toutefois défaut.

La non-participation d’Apple à ce projet surprend plus d’un. Alors que les analystes s’attendaient à ce qu'Apple devienne un acteur dominant dans la course aux métavers avec le lancement d’un casque de réalité mixte cette année ou l'année prochaine. Les sociétés de jeux Roblox et Niantic ne figurent pas non plus parmi les participants du forum, pas plus que les plateformes émergentes de métavers basés sur les cryptomonnaies comme The Sandbox ou Decentraland.

Dans un rapport publié en 2018 et intitulé : « Augmented and Virtual Reality in Operations : A guide for investment », Capgemini Research Institute a démontré que les entreprises tirent parti de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. Suite à cette étude effectuée sur plus de 700 responsables impliqués dans les stratégies RA/RV de leur organisation et travaillant dans les secteurs de l’automobile, de l’industrie et de l’énergie, le rapport avait révélé que 82 % des entreprises ayant mis en place les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle ont obtenu des résultats qui satisfont, voire dépassent, leurs attentes.

Depuis des années, des informations circulent à propos d'un éventuel matériel de réalité virtuelle ou de réalité augmentée d'Apple. Selon une source proche d'Apple, Apple travaille sur un casque RV ultra haut de gamme et coûteux qui pourrait être commercialisé cette année même. Apple n'a pas encore reconnu publiquement son projet de casque, bien qu'elle ait donné à son conseil d'administration un aperçu du produit.

En début d’année, Apple a exprimé son manque d’intérêt concernant l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg. « On m'a dit assez directement que l'idée d'un monde complètement virtuel où les utilisateurs peuvent s'échapper comme ils le peuvent dans la vision de l'avenir de Meta, Platforms/Facebook, est hors de portée d'Apple », a écrit Mark Gurman. Il a poursuivi en disant qu'Apple souhaitait que le casque soit utilisé pour « des explosions de jeux, de communication et de consommation de contenu » plutôt que de longues excursions en réalité virtuelle comme celles que Meta semble vouloir apporter au monde.

Au-delà de son casque AR non annoncé (mais très discuté) qui serait en cours de développement, le PDG Tim Cook a déclaré que le rôle d'Apple sur le marché des métavers est « une grande question » lors de la conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre 2022 d'Apple en janvier.

« Nous sommes toujours en train d'explorer des technologies nouvelles et émergentes.... À l'heure actuelle, nous avons plus de 14 000 applications de kit AR dans l'App Store, qui offrent des expériences AR incroyables à des millions de personnes aujourd'hui », a déclaré Cook lorsqu'il a été interrogé sur les projets de métavers d'Apple. « Nous voyons beaucoup de potentiel dans cet espace et nous investissons en conséquence. »

Google quant à lui a été associé à son propre casque de réalité augmentée. Et la réalité augmentée est une caractéristique vantée de divers produits Google, des téléphones Pixel aux logiciels. Google a également rejoint la VR Standards Initiative en 2016, aux côtés de la marque Oculus VR de Facebook à l'époque. L'initiative a été menée par The Kronos Group, un organisme à but non lucratif axé sur les technologies émergentes qui accueille également The Metaverse Standards Forum.

Le nouveau groupe offre une adhésion gratuite et ouverte, de sorte que les deux entreprises pourraient rejoindre le forum metaverse à terme. Cependant, compte tenu des nombreuses questions qui se posent au sujet du métavers et aussi le fait que Meta est inflexible sur l'utilisation d'un terme qui est synonyme de sa propre marque, on pourrait y voir les raisons de l’absence de Google et Apple.

Selon l'annonce du forum, ces organisations ne pourront pas participer à des « projets pragmatiques et axés sur l'action », tels que « le prototypage de mise en œuvre, les hackathons, les plugfests et les outils open source pour accélérer le test et l'adoption des normes du métavers ». Le groupe a également déclaré qu'il travaillerait à l'élaboration d'une « terminologie cohérente et de directives de déploiement ». L'objectif du groupe variera en fonction des membres, mais les sujets potentiels proposés sont « les actifs et le rendu 3D, l'interface humaine et les paradigmes d'interaction, tels que la RA et la RV, le contenu créé par l'utilisateur, les avatars, la gestion de l'identité, la vie privée et les transactions financières ».

Source : Metaverse Standards Forum

Et vous ?

Quel est votre avis sur le projet Metaverse Standards Forum ?

Que pensez-vous de l'attitude d'Apple et Google qui ne sont pas membre de ce forum ?

Que pensez-vous du métavers en général ? Est-ce vraiment nécessaire aujourd'hui ?

Voir aussi :

Apple semblerait ne pas être intéressée par l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg et n'y participerait pas, malgré son intention de sortir son propre casque de réalité mixte

Les ventes de produits de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) devraient être multipliées par dix d'ici 2025, dépassant 100 millions de dollars pour les expéditions de casques XR

Réalité virtuelle : le casque VR d'Apple pourrait coûter 3000 dollars, comporter des écrans 8K et plus d'une douzaine de caméras
7  0 
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 16:19
Mark Zuckerberg a laissé entendre que Meta pourrait développer un système d'exploitation pour son métavers et s'attend à ce que le métavers génère des centaines de milliards de revenus
d'ici 2030

Mark Zuckerberg, PDG de Meta, reste très enthousiaste en ce qui concerne l'avenir du métavers en dépit des vents contraires qui frappent l'entreprise depuis la fin de l'année dernière. Lors d'une interview cette semaine, il a déclaré que le métavers devrait générer des centaines de milliards de dollars de revenus d'ici la fin de la décennie. Il prévoit en effet qu'un milliard de personnes dans le métavers dépenseront des centaines de dollars chacune. Mark Zuckerberg a également confié lors de l'interview que Meta pourrait avoir besoin de développer un nouveau système d'exploitation "pour s'assurer que son métavers fonctionne bien".

Reality Labs, la division de Meta qui travaille sur le métavers, perd des milliards de dollars par trimestre. Le PDG Mark Zuckerberg lui-même l'a reconnu en mai dernier et a déclaré aux investisseurs que "la création du métavers entraînera de grosses pertes d'argent pendant les trois à cinq prochaines années". Zuckerberg a expliqué que certains produits ne devraient pas être prêts avant 10 ans. Alors que Meta a déjà dépensé 10 milliards de dollars pour l'idée d'un monde virtuel immersif rien qu'au dernier trimestre 2021, les déclarations de Zuckerberg laissent penser qu'il pourrait s'agir de dizaines de milliards de dollars de pertes.

Même si le concept du métavers existe depuis plus d'une décennie déjà, Zuckerberg est convaincu que les univers virtuels constituent l'avenir des interactions en ligne. Lors d'une interview cette semaine, il est revenu sur ses prévisions vis-à-vis du métavers et a déclaré qu'il entend faire du métavers un élément majeur de l'activité de son entreprise au cours de cette décennie. Pour cela, Zuckerberg a déclaré que Meta pourrait être contraint de créer un nouveau système d'exploitation pour les différentes plateformes et le matériel de son entreprise afin que son univers de réalité virtuelle immersive puisse fonctionner correctement.



À en croire le PDG, cet OS pourrait voir le jour à l'avenir. « Je pense qu'à long terme, nous aurons besoin de ce niveau d'intégration entre le matériel et les logiciels et d'un système d'exploitation, simplement pour réaliser ce que nous voulons construire », a déclaré Zuckerberg. En outre, pour rendre son métavers rentable, il compte sur la bonne volonté d'un milliard d'investisseurs prêts à dépenser des millions de dollars pour "acquérir des terrains et des objets de collection, construire des maisons et des magasins de vente, ou acheter des billets pour aller à des événements (concerts de musique, défilés de mode, etc.) dans cet univers virtuel".

« Nous espérons arriver à environ un milliard de personnes dans le métavers qui font des centaines de dollars de commerce, chacun achetant des biens numériques, du contenu numérique, différentes choses pour s'exprimer, que ce soit des vêtements pour leur avatar ou différents biens numériques pour leur maison virtuelle ou des choses pour décorer leur salle de conférence virtuelle, des services publics pour être plus productifs dans la réalité virtuelle et augmentée et dans le métavers en général », a-t-il déclaré. Actuellement, les applications de Meta attirent 3,65 milliards d'utilisateurs qui utilisent la plateforme chaque mois.

Il s'agit d'une augmentation de 6 % par rapport à l'année précédente. Mais outre le métavers, Meta consacre des sommes importantes à la création de l'IA. La raison en est simple : l'entreprise pense que cela peut l'aider à améliorer son activité de publicité et donc ses revenus. En moyenne, 97 % des revenus de Meta proviennent de la publicité. Et Zuckerberg dit qu'il veut faire passer le contenu qui provient de vos amis ou de votre groupe d'abonnés à celui qui provient des recommandations de l'IA. De cette façon, les utilisateurs sont exposés au contenu de l'univers et pas seulement à un genre limité.

TikTok aurait utilisé la même stratégie, ce qui lui a permis d'atteindre de nouveaux sommets de succès. Cependant, depuis que Facebook a décidé de s'orienter vers une entreprise du métavers, en changeant son nom en Meta Platform en octobre dernier, certains problèmes ont surgi. D'abord, les investisseurs ont réduit de moitié la capitalisation boursière de l'entreprise depuis le début de cette année, car la croissance a ralenti et le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens a diminué pour la première fois entre les deux derniers trimestres. Zuckerberg se dit très optimiste quant à son casque qui vaut 300 dollars et qui s'appelle Quest 2.

Et bien que le Quest 2 ait pu dépasser ses attentes, Zuckerberg estime qu'il faudra un certain temps avant que les gens commencent à l'accepter et à l'adopter dans leur vie quotidienne. Comme l'a répété le milliardaire, le métavers sera bien plus que du simple texte, des images et des vidéos. Ensuite, en interne, la réorientation de l'entreprise vers la création d'un métavers ainsi que l'intérêt personnel de Zuckerberg pour cette technologie ont suscité des inquiétudes, des frustrations et une certaine confusion. En effet, des employés anciens et actuels ont déclaré que Zuckerberg ne s'intéresse à rien d'autre qu'au métavers.

Cependant, ils ont ajouté que "Zuckerberg n'a pas une stratégie cohérente pour mener à bien le projet". En ce qui concerne les pertes d'argent, Reality Labs est actuellement déficitaire. Elle a perdu un peu moins de 3 milliards de dollars au premier trimestre, après avoir perdu 10 milliards de dollars l'année dernière, ce qui a suffisamment effrayé Wall Street. Les investisseurs sont inquiets et réclament des études sur la viabilité du projet. Pourtant, Zuckerberg a clairement indiqué qu'il s'attendait à ce que la version du métavers de son entreprise représente une part importante de son activité à l'avenir. « Nous y arriverons », a-t-il déclaré.

Le métavers de Meta a également soulevé des inquiétudes sur la confidentialité des utilisateurs, la quantité de données que l'entreprise pourrait collecter dans cet univers virtuel et les impacts qu'il pourrait avoir sur la société humaine. En novembre, Éric Schmidt, l'ex-PDG de Google, a déclaré que le métavers de Facebook n'est certainement pas prometteur et pourrait avoir des effets toxiques sur l'humanité. Frances Haugen, l'ancienne employée de Facebook devenue lanceuse d'alerte, est également de cet avis. De son côté, Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX, pense que le métavers n'est qu'un "buzzword".

Le commentaire de Musk a été repris dernièrement par plusieurs critiques du métavers. Selon eux, il s'agit simplement d'une stratégie visant à permettre à Facebook de tourner la page sur son passé tourmenté, notamment sur le plan de la confidentialité, et reprendre de la croissance. « Le prix de leurs actions est basé sur la valeur perçue, donc il augmente en fonction de ce que les gens pensent qu'il va se passer dans le futur, par opposition à l'action qui est basée sur la valeur réelle de l'entreprise. Je pense que c'est pour ça que Zuckerberg vend le métavers, pour essayer d'augmenter cette valeur perçue autant que possible », a déclaré un critique.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations de Zuckerberg sur la viabilité et la rentabilité du métavers ?
Selon vous, à quoi pourrait ressembler un système d'exploitation pour le métavers ?
Selon vous, comment Meta pourrait-il amener les gens à utiliser son système d'exploitation ?
Un tel système d'exploitation serait-il sécurisé et pourrait-il garantir la confidentialité des utilisateurs ?
Pensez-vous que les gens seraient prêts à investir des millions de dollars pour acquérir des biens numériques dans le métavers ?
Que pensez-vous des déclarations selon lesquelles le métavers pourrait avoir des effets toxiques sur l'humanité ?

Voir aussi

Le métavers de Zuckerberg va enregistrer des pertes financières "significatives" à court terme, alors que Meta a déjà dépensé 10 milliards de dollars dans le métavers en 2021

Le métaverse de Facebook pourrait être toxique pour la société humaine, ce qui reflète l'inquiétude que suscite la sécurité de l'intelligence artificielle, selon Éric Schmidt, l'ex-PDG de Google

Apple semblerait ne pas être intéressée par l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg et n'y participerait pas, malgré son intention de sortir son propre casque de réalité mixte

Le métavers de Zuckerberg va porter atteinte à la vie privée des travailleurs et pourrait obliger davantage de personnes à communiquer davantage de données, d'après la lanceuse d'alerte Frances Haugen
6  0 
Avatar de pyros
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 17:00
<trolldi>Le métavers ça me fait de plus en plus penser à No Man's Sky avant sa sortie...</trolldi>
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 19:22
Et donc ça sert à quoi ? recevoir une claque virtuelle par Will Smith ?

0  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 23:00
Je pense que les intéressés sont les plus jeunes.
0  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 18:16
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Le mec cherche des investisseurs. Il essaye donc de leur vendre du rêve. C'est sûr que s'il dit que son truc c'est un attrape-couillons et que les pigeons vont y perdre plein de pognon, il ne trouvera pas grand monde
0  0